équipe pro estac

Jimmy Giraudon en interview !

25 novembre 2021 - En bref

À quelques jours du déplacement à Marseille (J15), où nos Troyens affronteront les hommes de Jorge Sampaoli ce dimanche (20h45), Jimmy Giraudon s’est confié à notre micro. Le capitaine troyen est revenu sur les précédentes rencontres, l’état d’esprit du groupe et le mois de décembre, qui s’annonce déterminant pour nos Bleu & Blanc. Extraits. 

Jimmy, l’ESTAC se retrouve à la 17ème place, après le revers face à Saint-Étienne. Quelle est votre analyse de cette rencontre ?
Ce n’est pas la prestation que l’on souhaitait faire. C’était une rencontre importante face à une équipe qui a connu des difficultés en ce début de saison. On avait à coeur de prendre des points mais le match ne s’est pas déroulé comme on le voulait. Je pense que nous avons pas mis tous les ingrédients pour remporter cette rencontre. On n’a pas vu le vrai visage de l’ESTAC, tout simplement. Maintenant, il faut se concentrer sur les prochaines échéances, à commencer par notre déplacement à Marseille ce dimanche.

Dans une période un peu plus délicate, sentez-vous que votre rôle de capitaine prend tout son sens ? Avez-vous pris davantage la parole ces derniers jours ?
Sur le terrain je m’exprime beaucoup avec mes coéquipiers. J’essaye de donner des consignes et on échange en permanence, notamment avec Adil Rami et Yoann Salmier. Dans le vestiaire, on a plusieurs joueurs qui sont des cadres et qui prennent la parole. Dans ce genre de moment, certains s’expriment plus que d’autres mais l’important c’est que tout le groupe soit à l’écoute. On a tous la volonté d’atteindre les objectifs fixés par le club et cela passe aussi parfois par des moments plus compliqués.

À titre personnel, vous enchaînez les rencontres en tant que titulaire. Quel est votre état de forme actuel ?
Je me sens très bien. Je suis content d’avoir du temps de jeu. Je suis plutôt satisfait de mon début de saison et je sais que j’ai aussi des axes d’amélioration. Je me suis bien adapté à ce championnat et j’essaye à chaque fois de respecter les consignes du coach, pour performer chaque week-end. Je n’ai pas changé ma façon de jouer par rapport à la saison passée.

L’équipe se déplace à Marseille ce dimanche. La rencontre se jouera à huis clos. Quel est votre avis sur cette situation et comment abordez-vous cette rencontre ?
On est déçus de jouer dans un stade vide. On sait que le Stade Vélodrome est une enceinte qui fait beaucoup de bruit et qui est animée par les supporters pendant 90 minutes. Ce n’est pas un désavantage pour l’ESTAC car cela risque de modifier quelques paramètres sur la partie. On va à Marseille pour tenter de faire un résultat. Il ne faut pas se cacher, c’est une équipe qui joue la Ligue des Champions. Ce sera une partie difficile mais nous avons toujours l’ambition de prendre des points, à chaque rencontre.

On arrive bientôt à la moitié de ce championnat. Quel est le discours de Laurent Batlles auprès du groupe pour les prochaines échéances ?
Il faut que l’on continue à prendre des points avant la trêve. L’objectif minimum est d’atteindre les 20 points en 19 rencontres. Sans ça, on pourrait prendre du retard et ce sera difficile de rattraper les points. Notre mois de décembre sera très important car nous allons recevoir des équipes qui jouent le même championnat que nous.

Plusieurs rencontres vont s’enchaîner, avec notamment la réception de Lorient mercredi prochain (J16). Travaille-t-on différemment quand il y a deux rencontres dans la même semaine ?
Les séances d’entraînement peuvent être légèrement différentes. Les préparateurs physiques du club travaillent sur des programmes pour que l’on puisse répartir nos efforts. La récupération est importante car nous allons jouer des rencontres décisives. Cette période sera cruciale pour le club et il faudra être attentifs, pour prendre le maximum de points. Le rôle de ceux qui ont moins de temps de jeu sera aussi très important. Certains ont fait de bonnes rentrées et ils auront aussi l’occasion de prouver leur qualité lors des prochains matches.

Qu’avez-vous pensé de la nouvelle hymne pour l’entrée des joueurs au stade et du soutien des supporters ces dernières semaines ?
Il est vrai que l’ambiance monte petit à petit au Stade de l’Aube. Je suis là depuis 6 ans et je vois vraiment la différence et j’ai aussi l’impression que le club grandit. De nombreux efforts ont été fait par tous ceux qui travaillent ici et c’est vraiment une bonne chose pour tout le monde. C’est important que les supporters soient présents pour nous soutenir. La venue de Martin Solveig était également un bel évènement pour tous ceux qui sont venus au stade. Notre groupe a reçu cela très favorablement.

sur

jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé)

-