Ă©quipe pro estac

🎙Gauthier Gallon : « Faire partie de l’histoire du club »

6 avril 2022 - Sportives | Pros

À 28 ans, Gauthier Gallon réalise l’une de ses meilleures saisons en professionnel. Le portier troyen s’est confié sur la victoire dans le derby, la série positive des Bleu & Blanc ainsi que l’objectif maintien de l’ESTAC. Retrouvez en intégralité l’interview de notre rempart troyen : 

Gauthier, on aurait pu penser que la trêve allait freiner les ardeurs troyennes. Il n’en est rien. L’ESTAC a remporté le derby champenois le week-end dernier et a prouvé qu’elle était dans un temps fort de sa saison…

Pour commencer, on est très heureux d’avoir remporté ce derby. On sait que c’est une rencontre importante pour le club, les supporters et la ville de Troyes. On est très contents de pouvoir enchaîner et on réalise actuellement une belle performance. Cette série nous donne de la confiance pour la suite du championnat. Il y avait cette petite crainte d’après-trêve, mais on a bien travaillé et on voulait rééditer quelque chose de positif. C’est ce que l’on a su faire en équipe dimanche dernier, face à Reims. 

Les entrants ont souvent fait des différences dans les rencontres, à l’image de Renaud Ripart le week-end passé. Cela est-t-il le symbole de la force du groupe troyen ? 

Bien sûr. On sait qu’on aura besoin de tout le monde pour atteindre notre objectif. Ce sont onze titulaires qui débutent la rencontre mais chaque joueur se tient prêt à aider l’équipe et c’est ce que font très bien nos entrants depuis plusieurs matches. Cela souligne l’état d’esprit de notre collectif et c’est de bon augure pour la suite. On sait que l’on peut compter sur chacun jusqu’à la dernière journée. 

Tu as réalisé une belle performance, avec une nouvelle clean sheet face à Reims. À 28 ans, sens-tu que tu atteins peut-être ton meilleur niveau ? 

C’est vrai que je suis dans la continuité de ma saison passée. Aujourd’hui à 28 ans, j’ai plus de maturité dans certaines de mes décisions, dans mon jeu… Je sens que je suis dans un pic haut de ma forme et c’est aussi la récompense de tout un travail au quotidien, notamment avec l’ensemble du staff. Je sais que j’ai encore beaucoup à apprendre et à donner. Je vais continuer à faire le maximum pour devenir encore meilleur. 

Plusieurs Troyens qui étaient titulaires lors de l’année du titre en Ligue 2 BKT sont aujourd’hui des éléments clés de cet effectif. Est-ce que cela donne aussi plus de confiance à l’ensemble du groupe ? 

Forcément, on a conservé une ossature au coeur du jeu. Cela facilite beaucoup de choses, car on a des repères qui sont maintenant devenus naturels. Il faut aussi souligner la très bonne intégration de toutes les recrues cette saison, qui ont su se fondre dans le collectif. Aujourd’hui la confiance règne au sein de groupe et c’est aussi ce qui fait gagner des matches. À titre personnel, je me sens bien avec l’ensemble des joueurs et j’essaye de m’ouvrir à chacun, pour donner des conseils, échanger…

Si on faisait le bilan sur les cinq dernières journées de championnat, l’ESTAC se classerait en 3ème position…

On savait que l’on rentrait dans un moment capital de notre saison. On a fait une série positive à un moment clé de cet exercice, mais aujourd’hui le plus dur commence. Il va falloir garder la tête sur les épaules et ne pas se reposer sur ces résultats positifs. Il faut que l’on aborde chaque rencontre avec une mentalité de battant. On doit travailler les uns pour les autres. Il reste 8 matches et on sait que ce sera compliqué. On va donner notre maximum pour aller chercher ce maintien et rendre fier le peuple troyen. 

L’équipe se déplace au Stade Louis-II ce dimanche. L’AS Monaco y a notamment battu le Paris Saint-Germain 3-0, il y a plusieurs semaines. C’est l’une des équipes en forme du moment, qui a remporté 5 de ses 7 derniers matches à domicile.

On va affronter une équipe qui est aussi sur une belle dynamique. On sait que cette rencontre sera compliquée, mais on va vraiment tout faire pour aller chercher un résultat. Cette équipe joue l’Europe et nous, on joue notre vie chaque week-end. On va aller à Monaco sans complexes. On est sur une bonne série et on va y aller sans se mettre de pression particulière. Ce sont des matches que tout le monde a envie de disputer. Quoi qu’il arrive, on jouera pour gagner ce match.

L’ESTAC ne s’est pas maintenue en Ligue 1 depuis 15 ans. Est-ce une motivation supplémentaire de pouvoir réaliser une performance historique ? 

Bien évidemment. On y pense et on a envie de faire partie de l’histoire du club. Ceux qui ont été champions l’année précédente veulent aussi prouver qu’ils sont capables d’évoluer au plus haut niveau. On joue au football pour atteindre ce genre d’objectifs et on donnera tout pour y arriver. 

La communion avec le public était belle le week-end dernier. On sent que les supporters ont aussi conscience des enjeux qui animent cette fin de saison.

Les supporters font partie de notre réussite et c’est que du bonheur de pouvoir célébrer avec eux la victoire dans le derby. On aura besoin de leur aide jusqu’à la fin de la saison, pour se maintenir. On est tous dans le même bateau, que ce soit dans les bons et les mauvais moments. Aujourd’hui la réussite est de notre côté et on espère pouvoir faire durer cette série le plus longtemps possible.