Estac Troyes

Fil infos

#ESTACVAFC : les déclas

Samedi 24 Octobre 2020 à 22h55

Quelle étrange soirée. Dans un Stade de l’Aube à huis clos, les joueurs de Laurent Batlles ont fait preuve de beaucoup de caractère pour partager les points avec le VAFC. Dans un début de rencontre assez mouvementé, les Troyens ont rapidement évolué à 10 contre 11, après l’expulsion de Yoann Salmier au bout de 5 minutes de jeu. Dans la foulée, un penalty a été concédé pour donner l’avantage aux joueurs d’Olivier Guégan. Les Aubois ont après donné beaucoup de leur énergie pour revenir au score et auraient même pu espérer mieux, dans une partie globalement maîtrisée après le but égalisateur de Yoann Touzghar. Si la fin de partie était logiquement à l’avantage de la fraîcheur physique des visiteurs, c’est un bon point de pris, au vu du contexte et qui laisse présager de bonnes choses pour l’avenir. Voici les déclarations d’après-match.

 

Olivier Guégan (entraîneur de Valenciennes) :

« C’est notre premier point pris à l’extérieur, c’est ce que je retiens de ce déplacement à Troyes. En plus chez un prétendant, c’est donc un point précieux. Malgré tout, je pense que l’on en perd deux ce soir. On a fait une très belle entame où on est dans notre plan de jeu, notre projet de jeu. On sanctionne notre adversaire. Et puis, finalement, cette expulsion nous endort, nous liquéfie sur l’aspect technique, sur l’aspect offensif. On a aussi manqué de justesse technique afin de déséquilibrer ce bloc, et se créer des occasions. En gros, on regrette de ne pas avoir surfé sur notre début de match. On aurait faire courir le ballon en jouant plus simple.

Je vais retenir le point, on avance, on capitalise. On se doit de faire mieux dans l’utilisation du ballon. On va s’y atteler. On va récupérer et se remettre au travail, avant une nouvelle grosse échéance, Clermont à la maison. Il nous faudra proposer autre chose. »

 

Laurent Batlles (entraîneur de l’ESTAC) :

« Je suis fier du comportement de mes joueurs, c’est ce que je leur ai dit au retour des vestiaires. Ce fut une rencontre relativement aboutie, malgré le fait de jouer à dix contre onze pendant pratiquement tout le match. Je suis fier aussi de ce que mes joueurs ont mis en place, on avait décidé de faire un match ambitieux, malgré le fait de jouer en infériorité numérique. J’ai dit à mes joueurs de garder en mémoire cette partie, c’est comme ça que l’on pourra prétendre à faire de bons résultats. Malgré l’expulsion du début de match, l’ambition a été de rester à trois défenseurs, avec des pistons de chaque côté. Ainsi, on a fait mal à l’adversaire, avec le regret de ne pas avoir marqué ce deuxième but. Cela aurait pu être possible en première période. Mais enregistrer finalement un match nul, sans public… Le penalty ? Je ne le vois pas trop, le carton est, je pense, mérité. Mes joueurs ont bien réagi, c’est pour ça que je suis content de ce point pris.

Au final, cette infériorité numérique ne s’est pas trop fait sentir, notamment en première période. Je regrette vraiment de ne pas avoir joué cette rencontre à onze contre onze.

Maintenant, on va bien récupérer. On perd encore un joueur sur carton rouge. On va essayer de gérer au mieux l’effectif, et donner un peu plus de temps de jeu à certains, je pense notamment à Tristan Dingomé.

Plus globalement, c’est comme ça que l’on construit un groupe. » 

 

Yoann Touzghar (attaquant de l’ESTAC) :

« Après une entame de match difficile, on peut dire que l’on a pris un point au courage, à la valeur. Ce qu’il faut retenir, effectivement, c’est notre réaction. A dix contre onze, on a fait plus que jeu égal, on est parvenu à déséquilibrer cette équipe valenciennoise. En seconde période, ce fut un peu plus dur. Mais cela reste encourageant pour la suite de la compétition. On a beaucoup donné pour aller chercher la victoire. Comme on dit, quand on n’arrive pas à gagner, il faut savoir ne pas perdre. Après le rouge, on est resté à trois derrière, c’était ambitieux. Devant, on a eu beaucoup de situations, sans avoir beaucoup d’occasions, mais il y avait de l’espace pour s’exprimer. Il faut que l’on s’améliore encore dans les derniers mètres, mais c’est le plus difficile. Si l’on n’a pas gagné, ce match reste très encourageant pour la suite. Personnellement, je me sens très bien. Ce nouveau but fait le plus grand bien. Un déplacement en Corse nous attend désormais. Ajaccio vient de remporter sa première victoire. On va tout faire pour qu’ils n’enchaînent pas. » 

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir
Billetterie en vente Billetterie

Billets en vente

Réservez vos billets

Autour de l'Estac