Estac Troyes

Pros

Maxime Barthelmé meilleur passeur : "Une récompense collective"

Mardi 19 Mai 2020 à 09h39

Statistiquement, c’est sa meilleure saison ! Depuis la 22e journée de Domino’s Ligue 2, Maxime Barthelmé a pris la tête du classement des passeurs et ne l'a plus lâché. Leader technique, le milieu de terrain troyen succède à son ex-coéquipier Kévin Fortuné avec dix passes décisives en 28 journées de championnat. Une récompense méritée pour un joueur aussi performant sur le terrain qu'agréable en dehors. Entretien avec le meilleur passeur du championnat. 

Maxime, tu as obtenu le titre de meilleur passeur de Domino’s Ligue 2. Quel est ton sentiment ?
J’ai un sentiment assez mitigé. Je suis évidemment content de ce titre mais il y a comme une sensation d’inachevé. La saison n'étant pas terminée, ça laisse forcément un goût amer. Malgré tout, comme je l'ai dit, ça fait toujours plaisir. C'est une première pour moi.

Était-ce un objectif que tu t’étais fixé en arrivant à l’Estac ?
Ce n’était ni un objectif ni une priorité, surtout en cette fin de saison. Néanmoins, cette récompense me conforte sur les bases que je me suis fixé depuis le début de ma carrière. Ceux qui me connaissent savent que j’ai plus l’instinct du passeur que celui du buteur.

Comment expliques-tu cette première belle saison sous les couleurs troyennes ?
Avec les années, on prend de l’expérience. On sait aussi gérer les émotions de certaines rencontres. À l’Estac, j’ai également eu la confiance du staff et des joueurs dès mon arrivée. La venue massive de joueurs au mercato estival a aidé. D’emblée, je me suis très bien senti. Entre la qualité humaine et sportive des gens qui entourent ce club, ses infrastructures de qualité, tout était réuni. Comment ne pas s’épanouir dans un club comme l'Estac ?

D'origine, cette distinction de meilleur passeur est un titre individuel, mais tu souhaitais mettre en avant la performance collective du groupe…
J’aime jouer pour les autres et ce mérite revient aussi à mes coéquipiers. Cette saison, j’ai eu la chance d’avoir eu autour de moi des joueurs efficaces. Au-delà de l'aspect indivudel, c’est le groupe qui m’a permis d’être élu meilleur passeur du championnat. 

Pour toi, quelle est la passe décisive la plus marquante, celle qui te revient tout de suite en mémoire ?
(Sans hésitation) La passe pour Warren (Tchimbembé) contre Auxerre ! C’était le but du KO dans le derby. On avait à coeur de remporter ce match pour nos supporters. 

La passe décisive la plus facile réalisée ?
La première à la maison contre Clermont. Yo Touzghar se retrouve tout seul dans la surface. Je n’ai plus qu'à lui glisser le ballon.

La passe la plus difficile ?
À l’extérieur face à Caen. Je reçois le ballon vers la ligne médiane et accélère jusqu’à la surface. Je réussis à enrouler ma passe qui traverse la surface vers Lenny (Pintor). Il conclut parfaitement l’action par une frappe.

La passe la plus décisive ?
Le coup franc excentré contre Lens pour la tête de Kiki (Kouyaté). Cette victoire contre les Sang et Or a lancé notre saison avec une série de 4 victoires consécutives.

Cela fait plusieurs semaines que les instances ont annoncé la fin du championnat en raison de la crise sanitaire. Une situation prévisible compte-tenu de l'ampleur de cette pandémie... 
Effectivement, on s’en doutait un peu, la santé passe avant tout. On pense surtout à nos proches et nos amis. On ne voulait pas qu’ils vivent de moments difficiles. C’était une sage décision de la part du gouvernement de suspendre les rassemblements et les compétitions sportives. Par contre, j’ai trouvé la décision de stopper net le championnat un peu précipitée. Je pense qu'on aurait pu le terminer un peu plus tard. C’est dommageable, surtout qu’on était sur une série de 5 matches sans défaites avant cette 28e journée.

Depuis le début du confinement, tu es régulièrement en contact avec le staff. Qu’en est-il aujourd’hui ?
Le staff a tout mis en oeuvre pour qu’on puisse garder le rythme et travailler correctement. Aujourd'hui, on est dans l’attente des dates de reprise envisagées.

Tu souhaitais terminer en saluant les supporters…
Je voulais simplement les remercier de nous avoir soutenu cette saison, même dans les moments difficiles. Comme nous, j’imagine qu’ils sont frustrés de cette saison tronquée, mais il faut qu’ils sachent qu’on aura besoin d’eux pour vivre prochainement de belles émotions ensemble. Prenez soin de vous, allez l’Estac !

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir
Billetterie en vente Billetterie

Billets en vente

Réservez vos billets

Autour de l'Estac