Estac Troyes

Pros

La vie confinée de Gauthier Gallon

Vendredi 20 Mars 2020 à 14h13

À l’image de tous les professionnels du football français, le gardien troyen vit une période unique et rare dans sa carrière de joueur. Contacté pour répondre aux questions des supporters pour le prochain Estac Mag, nous en avons également profité pour lui demander comment il s’adaptait au confinement pendant cette crise sanitaire. 

Gauthier, vous vous retrouvez le vendredi 13 mars dans la Sarthe pour affronter Le Mans. Finalement, on vous demande de rentrer pour report de cette rencontre. On vous annonce dans la foulée que le championnat est suspendu et que les entraînements sont annulés. Quelques jours plus tard, le confinement est annoncé. Comment avez-vous vécu cette période ?

C’est une situation assez bizarre. Même si on constatait l’ampleur grandissante de cette crise, on n’y était pas forcément préparés. On a l’habitude de sortir de chez nous, de s’entraîner chaque jour, de s’aérer, et du jour au lendemain il faut rester chez soi. C’est une période compliquée mais il faut s’adapter pour le bien de tous. Aujourd’hui, la santé est plus importante que tout le reste. On doit respecter les règles. De notre côté, on doit appliquer le programme adapté du préparateur physique pour nous maintenir en forme.

Vous avez décidé de rentrer auprès de votre famille…

Je suis effectivement revenu dans le sud de la France. Je profite de ce moment pour retrouver mes proches, passer du temps et échanger avec eux. Le temps est magnifique ici. Je préférais rentrer et être au plus près de ma famille plutôt que de rester confiné seul. 

Comment se passent vos journées ? Quelle est la journée-type de Gauthier Gallon ?

Le programme de la journée est assez simple. On se réveille avec un petit café en terrasse sous le soleil. On poursuit avec des activités sportives, sans oublier la sieste dans l’après-midi. Puis on se détend avec de la pétanque, des jeux de cartes et de société. Avant tout, il est important de se maintenir en bonne condition, le programme du staff est fait pour ça. Sans oublier passer du bon temps avec la famille, des moments toujours aussi importants.

Conscient que le championnat n’est pas terminé, vous devez faire attention à votre rythme de vie ? 

Avec les joueurs, on s’écrit tous les jours sur un groupe de conversation. On se dit de faire attention, que nous ne sommes pas en vacances. Il faut faire les efforts pour revenir dans les conditions souhaitées pour les coaches.

Comment appréhendez-vous cette fin de saison intéressante ?

Je ne sais pas encore ce que l’avenir nous réserve, quand le championnat reprendra mais on a déjà hâte qu’il redémarre. Il nous reste 10 matches, 10 finales pour aller chercher une fin plus qu’heureuse. Avec des objectifs atteints, je pense que d’autres équipes auront plus de pression que nous. On va continuer à jouer comme on sait faire et on verra notre situation à la 38e journée. On est conscients d’être sur le bon chemin, il faut désormais y rester le plus longtemps possible. En attendant, on s’entretient tout en restant chez soi. Avec le sourire. 

 

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir
Billetterie en vente Billetterie

Billets en vente

Réservez vos billets

Autour de l'Estac