Estac Troyes

Fil infos

Sochaux-Estac : Les déclas

Samedi 30 Novembre 2019 à 17h32

Ce samedi après-midi à Sochaux, les Troyens ont renoué avec la victoire, et ça fait du bien ! En première période, où chaque équipe se méfiait de l’autre, l’Estac a dû faire preuve d’une prudence défensive sur un terrain qui ne permettait pas aux deux équipes de pratiquer un football de qualité. Les deux portiers ne furent par ailleurs pas inquiétés. Cette mi-temps fut surtout marquée par trois blessures : celle de Maxence Lacroix (21’) puis du gardien Maxence Prévot, victime d’une fracture de la pommette (31’) dans un choc avec son partenaire Adolphe Teikeu du côté sochalien. Juste avant, c’est Yoann Touzghar, touché à la cuisse, qui avait dû renoncer et céder sa place à Pape Meïssa Ba (29’).
L’Estac connaissait la réussite dès le début de la seconde période, sur une action personnelle de Chris Bedia qui contrait la relance d’un défenseur adverse, pour filer vers le but de Lawrence Zigi et résister au retour de trois adversaires, avant de battre sans rémission le portier doubiste (51’). Les affaires de Sochaux se compliquaient à la 77’, quand Ousseynou Thioune était expulsé pour une faute sur Rui Pires. Réduits à dix, les joueurs locaux tenteront bien de revenir au score, mais se heurteront à une défense troyenne extrêmement solide autour de son capitaine Jimmy Giraudon et devant un Gauthier Gallon sécurisant. Seule ombre au tableau : les blessures ayant touché plusieurs joueurs aubois, à trois jours de la réception de Rodez au Stade de l’Aube, ce mardi 3 décembre à 21h.

Voici les déclarations d'après-match : 

 Laurent Batlles (entraîneur troyen) :

«  Jouer sur un terrain comme cela n’est pas facile. On en a parlé avec mon ami Omar Daf, l’entraîneur de Sochaux. On a tous les deux perdu des joueurs sur blessure. Je suis bien-sûr très heureux du résultat, d’autant que l’on jouait en dernier. Venir gagner à Sochaux est très important car tout le monde n’en serait pas capable. Malgré tout, je perds trois ou quatre joueurs sur le match, donc la soirée aurait pu être plus belle. C’est un sentiment mitigé, car j’ignore encore la gravité des blessures de mes joueurs. Au niveau comptable et du classement, c’est une bonne opération. On distance Sochaux et on se rapproche des objectifs fixés. On savait que les Sochaliens avaient la capacité de jouer très vite vers l’avant et d’être presque injouables à la récupération du ballon puisque beaucoup de leurs buts ont été inscrits dans la transition. On voulait être plus costauds que sur le match de Chambly la semaine dernière. La qualité des joueurs de Sochaux ne nous donnait guère la garantie de pouvoir jouer très haut ici. On a fait le match que l’on devait faire. Sur le but, il y a une erreur de l’adversaire, mais Chris Bedia prend le ballon depuis la médiane et résiste à trois joueurs pour parvenir à marquer. C’est une force chez lui et c’est ce qu’on a besoin de voir de lui. Je suis très heureux qu’il ait marqué aujourd’hui. J’espère que cela va lui donner encore plus de confiance. Ce soir, il m’a prouvé beaucoup de choses et c’est très intéressant pour le groupe. On aurait pu être mis en danger sur les coups-de-pied arrêtés ou sur les jeux longs mais nous avons trois joueurs athlétiques derrière, qui nous permettent de ne pas être trop inquiété par le jeu long de certaines équipes, avec également un Gauthier Gallon costaud. On a réussi à contrecarrer les points forts de Sochaux. Yoann Touzghar est sorti sur blessure en première période et en fin de match, Stone Mambo a fait une rechute de sa récente blessure. Pape Meïssa Ba a aussi ressenti une douleur. Il n’a pas l’habitude de cette intensité de jeu, c’est peut-être une raison. Je suis aussi inquiet pour la blessure de Rui Pires, touché au genou. Il est vrai que je me suis emporté au moment où il s’est blessé. Je n’aurais peut-être pas dû et je m’en suis excusé. Mais quand on aime ses joueurs, on est proche d’eux et on n’a pas envie de les voir blessés.
Rodez arrive vite et on va avoir un jour de repos de moins. On va essayer de montrer le même état d’esprit. J’aimerais vraiment qu’à domicile, devant notre public, on parvienne à réaliser des matches aussi aboutis tactiquement, même si on va sûrement devoir jouer plus haut et mettre encore plus de sécurité comme nous l’avions travaillé tout au long de cette semaine. »

 

Omar Daf (entraîneur sochalien) :


«  Je suis écœuré pour mes joueurs, mon staff et nos supporters... On a essayé de produire du jeu sur un terrain difficile face à une équipe que nous n’attendions pas positionnée aussi bas, mais nous sommes punis sur l'une de nos rares pertes de balle. Nous sommes pénalisés par un carton rouge sévère au regard du nombre de fautes des deux équipes, et on perd deux joueurs sur blessure. »

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir
Billetterie en vente Billetterie

Billets en vente

Réservez vos billets

Autour de l'Estac