Estac Troyes

Fil infos

#ESTACFCCO : les déclas

Vendredi 22 Novembre 2019 à 22h29

Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. Décidément, les équipes du bas de tableau ne réussissent pas aux Troyens cette saison. Malgré une large possession et la maîtrise du ballon, les hommes de Laurent Batlles se sont inclinés sur le score sévère de 4-0 face à une équipe de Chambly bien en place et combative, exploitant au mieux ses rares occasions.

Après une bonne entame de match, les Aubois encaissaient un premier but contre le cours du jeu (David, 15’), puis ne trouvaient pas la solution pour perturber le bloc défensif très compact des Camblysiens. Ces derniers parvenaient à faire le break sur un contre juste avant la pause, par l’intermédiaire d’Eickmayer (45’).
En début de seconde période, c’est l’Estac qui se créait la première occasion dangereuse avec un beau centre de Pape Souaré, repris de la tête par Yoann Touzghar (48’). Mais le ballon était renvoyé par le montant gauche de Pontdemé. Laurent Batlles jouait alors la carte offensive, opérant à un double changement. Pape Souaré et Dylan Chambost cédaient leurs places à Ihsan Sacko et Chris Bédia mais rien n’y fera. El Hriti alourdissait le score, récupérant un ballon repoussé par Gauthier Gallon après un premier tir de David (71’). Finalement, Soubervie, sur coup-franc direct inscrivait un quatrième but pour Chambly (88’).
C’est dur, ça fait mal, mais dans une saison de tels moments peuvent arriver à tout le monde. Le championnat n’est pas encore arrivé à sa moitié et ce n’est pas le moment de lâcher cette équipe troyenne qui va se remobiliser et tout faire pour rebondir rapidement, et ce dès son déplacement à Sochaux le week-end prochain (samedi 30 novembre à 14h30). On se retrouve au Stade de l’Aube le mardi 3 décembre à 21h pour la réception de Rodez. Ensemble dans les bons comme dans les mauvais moments !

 

Voici les déclarations d'après-match :

 

Bruno Luzi (entraîneur camblysien) :

« C’est une belle soirée. Après avoir traversé une période difficile, ça fait du bien. Les garçons n’ont rien lâché et sont justement récompensés ce soir. On a été disciplinés tactiquement, on a su contenir cette équipe troyenne. On a été très réalistes en concrétisant chaque occasion. On a aussi eu de la réussite, avec un poteau sur une opportunité adverse. En Ligue 2, ça ne se joue pas à grand-chose sur un match. On sait que l’Estac ne joue pas le même championnat que nous et qu’elle finira devant nous, mais c’était un peu un scénario Coupe de France ce soir.Pour un club comme Chambly, c’est un exploit de venir s’imposer ce soir à Troyes.»

 

Laurent Batlles (entraîneur troyen) :

« On a proposé pas mal de jeu, mais c’était insipide. De cette manière, on ne peut pas remporter de match. J’avais demandé beaucoup de mouvement, on avait travaillé le jeu à une ou deux touches de balle. Malheureusement, depuis le début de saison, on manque de sécurité face à de telles équipes. Ce soir, j’ai compris quelque chose et je l’ai dit à mes joueurs. Je ne rééditerai pas le match qu’on a fait.
Le premier quart d’heure a été intéressant. On prend le premier but sur la première occasion de Chambly qui a ensuite été mis en confiance. On a manqué de justesse, de sérénité et de maturité. On s’est mis en difficulté. C’est une soirée compliquée pour tout le monde. On grandit après chaque défaite. Le nombre de buts encaissé me dérange car cela impacte le goal-average. On n’a pas beaucoup de marge et on ne peut pas penser qu’à chaque match on sera sauvé par un coup-de-pied arrêté. On va continuer à travailler, à prendre des points, mais pas de cette façon. Je ne remettrai pas tout en cause non plus. Je ne pense pas qu’il y ait de cassure avec les supporters car nous avons tout de même 26 points et sommes toujours en haut du classement. Je comprends par contre qu’ils puissent siffler à 4-0.
»

 

Florian Tardieu (milieu de terrain troyen) :

« On est déçus. On voulait montrer qu’on pouvait être performants à la maison, mais on n’a pas su le faire. Ça fait très mal. C’est difficile d’analyser ce match à chaud, mais on va le visionner dans les prochains jours pour corriger les erreurs. On n’a pas le droit d’encaisser un but sur un contre suite à un coup-franc en notre faveur. Personnellement j’ai honte ce soir. Les supporters nous suivent, font les déplacements, on se devait de s’excuser à l’issue de la rencontre. On a besoin d’eux, même dans ce genre de soirée. Il faut gommer les défauts. C’est interdit de refaire une telle prestation. On est tous dans le même bateau. On n’a pas su faire les choses correctement ce soir. Lors des vingt premières minutes, on a fait de bonnes choses mais on n’a pas su être dangereux. Il faut mettre de la folie et prendre des risques. Ça nous a manqué ce soir.»

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir
Billetterie en vente Billetterie

Billets en vente

Réservez vos billets

Autour de l'Estac