Estac Troyes

Fil infos

ESTAC-Le Mans : les déclas

Vendredi 18 Octobre 2019 à 22h32

Comme elle fait du bien cette victoire ! Il y a eu des hauts et des bas lors de cette rencontre face au Mans, mais les Troyens ont finalement fait la différence après l’heure de jeu, avec l’aide précieuse, il faut le souligner, d’un excellent Gauthier Gallon.
Après avoir concédé l’ouverture du score à la 7’, par Ihsan Sacko, alors que les Troyens avaient pris la possession du ballon, les Manceaux ont vite réagi. C’est Aloïs Confais qui portait le premier danger et obligeait le portier troyen à dégager sa lucarne (18’). Peu de temps après, c’est un autre ancien Troyen, George Gope-Fenepej, qui venait inquiéter Gauthier Gallon, qui repoussait à nouveau le ballon (22’). Le même Gope-Fenepej s’opposait de nouveau à Gallon, qui dégageait en corner, à la 27’. Le Kanak finira finalement par transformer ses essais en offrant l’égalisation au Mans à la 37’, d’une frappe enroulée des 25 mètres. Juste avant la pause, le portier manceau devait être décisif face à Florian Tardieu. A la mi-temps, les deux équipes comptaient un but chacune.
La seconde période débutait calmement et Laurent Batlles opérait un changement offensif dès la 57’, en remplaçant Kiki Kouyaté par Lenny Pintor, amenant ainsi du poids en attaque. C’est finalement sur coup-de-pied arrêté que les choses se sont décantées pour les Troyens. Sur un coup-franc tiré par Florian Tardieu et une combinaison payante entre ce dernier, Stone Mambo et Maxime Barthelmé à la passe décisive, Yoann Touzghar piquait sa tête au premier poteau et redonnait l’avantage à ses coéquipiers (65’). Le break aurait même pu être fait à la 77’, quand Stone Mambo, seul au point de penalty, voyait sa tête repoussée par Aymes.
Cette victoire à la maison fait du bien ce soir. Elle permet de relancer le compteur points et de se remettre au travail dans les bonnes conditions pour préparer le prochain déplacement, samedi 26 octobre, à Lorient. Prochain rendez-vous au Stade de l’Aube le vendredi 1ernovembre à 20h contre Valenciennes.

Richard Déziré (entraîneur du Mans) :


«  Il y a forcément de la déception puisqu’on repart avec zéro point, mais avec la satisfaction d’avoir fait plutôt un bon match à l’extérieur, avec une très bonne heure de jeu. On a eu un manque de réussite et le gardien adverse a brillé. On aurait pu égaliser juste après avoir pris le premier but. Mais le scénario n’était pas en notre faveur. Sur les vingt dernières minutes, nous avons manqué d’un peu de ressort et ce deuxième but encaissé nous a fait du mal. Troyes, avec l’expérience, a su aller au bout de la rencontre et prendre les trois points. »



Laurent Batlles (entraîneur troyen) :


« C’était compliqué ce soir. Je ne comprends pas qu’on puisse marquer un but logique, puisque nous jouions dans le camp adverse en début de match, puis, après, passer 25 minutes à ne plus proposer de mouvement et ne plus jouer ensemble. Heureusement que Gauthier Gallon était en forme et décisif. Après avoir recadré les choses à la mi-temps, on a été plus performants et grâce à nos joueurs qui ont du talent, on a pu marquer. On aurait pu inscrire un ou deux buts de plus. On savait que cette équipe du Mans allait vouloir nous mettre en difficulté. Peut-être que par moments, certains joueurs qui manquent d’expérience amènent un peu de fébrilité à l’équipe, mais c’est le lot d’une équipe en construction. On est encore perfectibles. C’est aussi dans ces victoires là qu’on construit des choses. Même si la prestation en elle-même ne me convient pas particulièrement, et les joueurs le savent, on a pris ces trois points qui font du bien, surtout à domicile. Rayan Raveloson et Stone Mambo, même s’ils n’ont pas joué à leurs places, ont montré qu’ils pouvaient être performants. C’est une victoire de groupe ce soir, car les remplaçants ont aussi chacun apporté à leur entrée en jeu.»


Yoann Touzghar (attaquant et buteur troyen) :


« C’est une victoire dans la douleur, mais comme le coach l’avait dit avant le match, il en fallait une à tout prix. On a connu de belles phases d’action et des périodes plus difficiles. Mais ces trois points redonnent de l’air et font du bien. On va pouvoir travailler de façon un peu plus sereine et préparer le prochain match. Après dix bonnes premières minutes, on a perdu trop de duels, ce qu’on a rectifié à la mi-temps. Lorsqu’on marque, on laisse peut-être trop de ballons à l’adversaire et il faut progresser là-dessus, pour éviter de concéder des occasions. Cela faisait quelques matches que je manquais d’occasions. Ce soir je tire deux fois et je marque un but, je suis content. »

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir
Billetterie en vente Billetterie

Billets en vente

Réservez vos billets

Autour de l'Estac