Estac Troyes

Fil infos

ESTAC-US Orléans : les déclas

Vendredi 27 Septembre 2019 à 22h34

Fin de série pour les Troyens ! Après quatre victoires d’affilée, ils se sont inclinés ce vendredi soir au Stade de l’Aube contre Orléans, 2-1. 
Pourtant, tout commençait pour le mieux pour l’ESTAC. Yoann Salmier ouvrait le score à la 17’, d’une tête puissante, sur un corner tiré par Maxime Barthelmé. Le défenseur troyen inscrivait ainsi son premier but en professionnel. Il aura fallu moins de dix minutes à Orléans pour égaliser. A la 26’, Gauthier Pinaud, des 25 mètres, armait une frappe de toutes ses forces et propulsait le ballon dans la lucarne de Gauthier Gallon, impuissant. Les Troyens auraient pu reprendre l’avantage juste avant la pause, par l’intermédiaire de Kiki Kouyaté, dont la tête sur corner manquait de peu le cadre de Vachoux (44’), mais les deux équipes rentraient au vestiaire avec un but chacune. Mais dix minutes après la reprise du jeu, Scheidler permettait aux visiteurs de mener au score (56’). Le score ne bougera plus jusqu’au coup de sifflet final. Les changements offensifs, l’expulsion de Mutombo (92’) et les occasions troyennes en fin de match n’y auront rien changé. 
Pour la première fois en championnat professionnel, Orléans parvenait à battre une équipe troyenne. Une statistique à vite oublier. Désormais, les Troyens se concentrent sur leur prochaine échéance. Dans une semaine, ils se déplaceront pour affronter le Paris FC et tenter de vite rebondir et de renouer avec le succès. Supporters troyens, on compte une nouvelle fois sur votre soutien sans faille ! 

 Voici les déclarations d'après-match :

Didier Ollé-Nicolle (entraîneur orléanais) :

«  C’est un succès qui fait du bien à tout le club et surtout au vestiaire. Il fallait persévérer. On savait que la victoire n’arriverait peut-être pas aujourd’hui, contre une belle équipe de Troyes qui était dans une belle spirale. Le football est paradoxal car je ne considère pas que c’était notre meilleur match. On avait la volonté d’aller chercher haut les Troyens, pour aller gêner Florian Tardieu et Jimmy Giraudon, mais nous n’y sommes pas vraiment parvenus. En seconde période, on a choisi de partir de plus bas, dans le dos des Troyens et ça a fonctionné. Troyes nous a mis en danger et en difficulté notamment sur les phases arrêtées. »  

 

Laurent Batlles (entraîneur troyen) :

«  Je crois que ce soir il a été difficile pour nous d’assumer les quatre victoires d’affilée. J’avais demandé à mes joueurs de faire un match plein à domicile, dans l’aspect physique, mental et technique. Ce soir, ce n’est pas ce que j’ai vu. J’ai vu une équipe relativement nonchalante, qui a joué à son rythme, et dans le rythme d’Orléans. Le fait de marquer rapidement nous a endormis. Puis l’égalisation s’est faite sur un but d’exception. En seconde période, nous avons été punis sur une de leurs deux occasions. Nous n’avons pas été à la hauteur de l’enjeu de ce soir, qui était de prendre les points et faire tourner le compteur. Nous n’avons pas mis de rythme dans ce match, pas assez de volume pour prétendre le gagner. Sur les dix dernières minutes, avec beaucoup de changements, on a essayé de changer la physionomie du match, et on s’est créé des occasions, mais ça n’a pas été concluant. » 

 

Yoann Salmier (défenseur troyen) :

«  J’étais content d’ouvrir le score, et j’aurais évidemment préféré qu’il soit synonyme de victoire. Ce soir, on n’a pas mis ce qu’il fallait pour remporter ce match. Orléans avait à coeur de prendre des points chez nous. Dans les duels et dans l’impact, on a laissé l’adversaire jouer et on a vite été en danger. Le coach a fait entrer des atouts offensifs, mais on n’a pas su concrétiser nos actions. » 

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir
Billetterie en vente Billetterie

Billets en vente

Réservez vos billets

Autour de l'Estac