Estac Troyes

Fil infos

Eric Pariset nous a quittés

Lundi 17 Juin 2019 à 18h25

C’est avec infiniment de tristesse que nous avons appris le décès d’Eric Pariset, à l’âge de 57 ans. Eric avait connu un passé de gardien de but de haut-niveau puisqu’il avait évolué plusieurs saisons dans le monde professionnel, en 2Division.

Né le 21 septembre 1961, Eric est vite attiré par le football et le poste de gardien de but. C’est d’abord au sein de l’école de foot du TOS (Troyes Omni Sports) qu’il étrenne ses premiers crampons. Quand le TOS se mue en TAF (Troyes Aube Football), il suit le mouvement. Les pupilles, puis les minimes le verront garder leurs buts. En 1977, il dispute avec le TAF, et Léon Imbert comme entraîneur, le championnat de France cadets. Malheureusement, le club troyen est liquidé en 1979. Eric continuera néanmoins de pratiquer, à Charmont puis à Arcis. C’est là que Pierre Flamion qui vient de prendre en charge l’équipe de l’ECA Chaumont en 3Division en 1982, le recrute. Eric va faire ses grands débuts dans le championnat professionnel en 1985 quand l’ECAC, champion du groupe Est de D3, accède en 2Division. L’aventure ne dure hélas qu’une seule saison pour l’équipe chaumontaise, mais c’est un autre club haut-marnais, le CO Saint-Dizier qui vient de monter en D2 à son tour, qui s’assure son concours. Les Bragards parviennent à se maintenir. Pourtant, Eric va s’engager avec le FC Tours, en 2Division. Les Tourangeaux descendront en 1988 avant de remonter dès l’année suivante. Eric Pariset choisira alors de s’orienter vers une carrière commerciale dans le textile. Il continuera de jouer au football pour son plaisir, et pas uniquement dans les buts, avec l’équipe des Anciens du TAF le dimanche matin. On aura souvent le plaisir de le voir aussi au Stade de l’Aube à l’occasion du Challenge Angel-Masoni, allant même jusqu’à jouer dans les buts du FC Metz aux côtés de Carlos Lopez, ancien messin et qui fut son beau-frère.

Tous ceux qui auront connu Eric auront suivi son combat contre la maladie de Charcot qui l’avait atteint. Mais ils garderont en souvenir l’image d’un battant, dans la vie comme sur le terrain, d’un parfait camarade, d’un homme qui savait ce qu’il voulait et qui, à sa façon, aura tenu tête jusqu’au bout à la maladie.

A ses filles Eva et Héléna, à ses parents Monique et Michel, ancien secrétaire général du TAF, à sa sœur Laurence et à toute sa famille, l’Estac exprime ses sentiments attristés, sa grande sympathie et leur adresse ses plus vives et sincères condoléances.

Une messe à sa mémoire sera célébrée ce mardi à 10h30 en la cathédrale Saint Pierre-Saint Paul de Troyes.

Une urne recevra les dons destinés à la recherche sur la maladie de Charcot.

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir
Billetterie en vente Billetterie

Billets en vente

Réservez vos billets

Autour de l'Estac