Estac Troyes

Amateurs

L'Estac remporte la première Coupe du Grand Est

Jeudi 30 Mai 2019 à 22h49

La réserve a achevé sa saison par un trophée ! L’équipe de Gharib Amzine aura en effet été la première à inscrire son nom au palmarès de la Coupe du Grand Est dont la première édition s’est terminée en début de soirée par la finale au stade municipal d’Amnéville, fraîchement baptisé plus tôt stade André-Valentin. L’Estac s’est logiquement imposée 4-0 contre une valeureuse formation de l’ES Woippy, évoluant en Régional 3 mais qui multiplia les exploits pour parvenir jusqu’à l’ultime rencontre de la compétition. Mais en cette fin d’après-midi, il faut reconnaître que l’écart hiérarchique aura fait la différence, dans une ambiance passionnée.

La maîtrise troyenne

Les Woippyciens auront entamé cette finale sans complexe. Si d’entrée l’Estac faisait ressortir une meilleure maîtrise d’ensemble, les joueurs de Mourad Mohadab se montraient dangereux sur un coup-franc à la 9’ sur lequel Guenfoud trouvait Mounir Djane dont la reprise passait au-dessus du but de Yanis Maamouch. Celui-ci ne se faisait pas surprendre sur un corner direct de Ferchiche. L’Estac s’assurait la possession du ballon mais Woippy défendait bien, parfois énergiquement, ce qui lui valait d’obtenir les premiers cartons jaunes du match. Les Troyens se procuraient leur première véritable occasion à la 25’ lorsque, côté gauche, Clément Bénard décochait une frappe qui ne prenait pas le cadre. Dans la continuité, Brandon Domingues, sur coup-franc, ne se montrait pas davantage précis. Clément Bénard et Bilal Brahimi, tour à tour, venaient menacer le but de Defar, le gardien mosellan. Mais, à la 35’, Benrandy Abdallah centrait pour la tête de Brandon Domingues et l’ouverture du score pour l’Estac. Quatre minutes plus tard, le passeur tentait de se muer en buteur, mais sa tête était bien captée par Defar. Enfin, avant la mi-temps, Bilal Brahimi manquait une nouvelle occasion d’aggraver la marque.

Une fin de match agitée

A la reprise, les Aubois reprenaient le cours de leur domination et il fallait une nouvelle belle intervention de Defar pour éviter le but du break de Benrandy Abdallah (53’). Ce break finissait par se produire à la 63’. A la suite d’un corner tiré par Brandon Domingues, Stone Mambo plaçait une tête imparable. Woippy accusait le coup mais se reprenait vite et Yanis Maamouch s’interposait efficacement à une tentative woippycienne (67'). La tension était cependant palpable tandis que les supporters mosellans faisaient usage d’engins pyrotechniques. Un coup-franc de Ferchichi inquiétait pourtant Maamouch. A la 79’, l’arbitre expulsait directement Habili. En infériorité numérique, Woippy paraît décontenancé et Brzozowski trompe son propre gardien (88’). Pétards et fusées refont leurs apparitions obligeant l’arbitre à interrompre la rencontre. Cette interruption durera un bon quart d'heure avant que l’arbitre fasse reprendre le match. Les Troyens en profiteront pour ajouter un quatrième but (90’+1) par Rémy Vita, servi par Benrandy Abdallah, décidemment très en vue ce jeudi. Le capitaine troyen, Yoann Vardin, pouvait recevoir la Coupe des mains d’Albert Gemmrich, l’ancien international et joueur professionnel du RC Strasbourg, président de la Ligue du Grand Est. Et les deux équipes pouvait fraterniser à l'issue de la remise des trophées (photo ci-dessous).

L’Estac alignait : Maamouch – Namri, Mambo, Mérah, Vita – Vardin, Bénard – Brahimi (Da Silva 89'), Domingues (Mukulayangi 83'), B. Abdallah – M. Camara (Boana Idy 58’).  

                

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir
Billetterie en vente Billetterie

Billets en vente

Réservez vos billets

Autour de l'Estac