Estac Troyes

Pros

Stéphane Darbion : " Des moments intenses à vivre "

Mercredi 15 Mai 2019 à 14h47

Victime d’une rupture du tendon d’achille en fin de saison dernière, Stéphane Darbion avait dû patienter durant de longs mois avant de retrouver les terrains en septembre et la compétition en février. Mais rapidement, le milieu troyen a rechuté, souffrant cette fois d’une lésion musculaire. Après de nouveaux soins et une nouvelle réathlétisation, « Darbiche » a réintégré le groupe fin avril et compte bien prendre part à la superbe fin de saison qui attend l’Estac. A Troyes depuis 2012 et après avoir déjà vécu deux montées avec le club, Stéphane fait parler son expérience…

 

A Clermont, l’Estac a été menée au score par deux fois, mais est parvenue à égaliser et même à l’emporter largement (4-2) au stade Gabriel-Montpied. Qu’est-ce qui, selon-vous, a fait la différence ?
On a fait preuve d’une belle solidarité et d’un gros mental. Même en étant menés, on n’a pas paniqué. Il y avait quelques changements dans l’équipe de départ, et malgré les deux blessures (ndlr : Johann Obiang et Bryan Pelé) qui sont intervenues rapidement, tout le monde a répondu présent. On a été solides et on a pris le temps de faire les choses, jusqu’à inverser la tendance et prendre les trois points.

On sait désormais que l’Estac disputera assurément le second match de play-offs, le 24 mai prochain au Stade de l’Aube. Aux vues de la saison réalisée, on peut dire que cette troisième place est amplement méritée…
A la fin du championnat, le classement de chaque équipe est forcément mérité. La série qu’on est en train de réaliser est magnifique. Il faut surfer sur cette dynamique. C’est important de jouer ce match de play-offs à domicile. On aura besoin de nos supporters et on espère qu’ils viendront nombreux. Ça va être un match rempli d’émotions. Dans le football, c’est essentiel d’en vivre.

Mais avant les play-offs, il reste un match de championnat à disputer, contre l’AC Ajaccio, ce vendredi à la maison. Si le sort troyen est déjà scellé, en revanche, celui de l’ACA, qui n’a pas encore assuré son maintien et peut encore terminer à la place de barragiste, ne l’est pas. A quel match vous attendez-vous ?
A un match difficile. L’ACA joue son maintien sur ce match. Les joueurs vont forcément arriver déterminés et vont vouloir prendre les points qu’il leur manque. Mais le meilleur moyen pour nous de préparer au mieux notre match de play-offs est de continuer sur notre dynamique, de rester concentrés et rigoureux. Il faut conserver notre confiance pour la suite et ainsi faire le meilleur match possible vendredi.

 

Après de longs moins d’absence, vous êtes finalement revenu en février, pour vous blesser à nouveau rapidement. Avez-vous douté ?
Quand je suis revenu, je me sentais bien. J’avais fait une entrée en jeu (ndlr : à Niort, le 15/02), et connu ensuite une titularisation contre Le Havre, avec une victoire. Je pensais être reparti, mais le fait de me blesser à nouveau, musculairement cette fois, m’a mis un gros coup derrière la tête. J’ai un peu douté et me suis demandé si les blessures allaient me laisser tranquille. Maintenant, je suis revenu dans le groupe et l’équipe tourne bien. Je n’ai pas beaucoup de temps de jeu, mais j’accepte les choix. Le plus important est que je me sente bien physiquement à l’entraînement au quotidien.
 

Êtes-vous prêt à vivre cette fin de saison ?
Bien-sûr. J’ai déjà vécu plusieurs montées à Troyes, et les barrages il y a deux ans. Ce sont des moments intenses, avec beaucoup d’émotions. La dernière fois, il n’y avait que de la joie car nous avions remporté ces barrages. C’est important de partager des moments comme ceux qu’on s’apprête à vivre. Les matches à venir vont être intéressants. On se prépare à fond et on sera prêts.

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir
Billetterie en vente Billetterie

Billets en vente

Réservez vos billets

Autour de l'Estac