Estac Troyes

Pros

Morgan Poaty : " Bien finir avant la trêve "

Jeudi 14 Mars 2019 à 13h21

Arrivé en prêt depuis Montpellier en septembre dernier, Morgan Poaty n’avait pas eu beaucoup de temps de jeu, jusqu’à la réception du Havre, où, en l’absence de Johann Obiang, il avait été titularisé à gauche de la défense. Il a ensuite joué l’intégralité du match à Auxerre, puis de celui face à Châteauroux, vendredi dernier au Stade de l’Aube. Trois matches et trois victoires, de bonnes stats pour le joueur troyen... 

Lors de la dernière journée, l’Estac a obtenu sa troisième victoire consécutive en championnat en l’emportant 1-0 face à Châteauroux grâce à un but inscrit tardivement dans le match, par Kevin Fortuné à la 84’. Peut-on dire que la patience a été la clé du succès ?
Exactement. On a eu des occasions franches en première mi-temps, sans parvenir à les concrétiser. On a su rester concentrés et patients. Ça a fini par payer à la fin. On a été solides jusqu’au bout. Avant, on aurait sûrement perdu ce genre de match ou fait un nul. Mais là, on a su gagner avec la manière.

Depuis deux rencontres, le système de jeu a changé et vous évoluez plus haut que d’habitude. Quelles sont les consignes du coach envers vous ?
J’avais déjà joué dans ce schéma tactique à Montpellier avec Michel Der Zakarian. C’est un poste que j’affectionne particulièrement. Le coach me demande d’apporter ce que je sais faire, notamment offensivement, en exploitant ma qualité de centre et mes débordements. Défensivement, je dois aussi être solide, car je suis avant tout un défenseur. Je me sens très bien dans ce système de jeu. Cela demande beaucoup d’efforts, mais enchaîner les matches me permet de me sentir de mieux en mieux.

Vous apportez effectivement plus offensivement. Face à Châteauroux, vous avez délivré quelques bons centres, notamment en début de match pour la tête de Yoann Touzghar. Aspirez-vous à être plus décisif ?
Oui. A quatre en défense, j’étais plutôt en soutien. A cinq, le coach me demande de me lâcher et c’est ce que je fais. C’est dans ce système de jeu que je peux apporter le maximum, notamment en délivrant des centres effectivement. Défensivement, on est aussi beaucoup plus solides à cinq.

On a pu constater cette solidité défensive lors des trois derniers matches. Vous n’avez en effet encaissé qu’un seul but, un peu anecdotique d’ailleurs, car il est intervenu dans les dernières secondes de la rencontre face au Havre. Est-ce important pour la confiance de réaliser des clean sheets ?
Bien sûr. Ne pas encaisser de but est forcément un objectif à chaque rencontre. Défensivement comme offensivement, on est devenus beaucoup plus dangereux. On joue mieux. Pourvu que ça continue.

Vous vous déplacez ce vendredi à Sochaux, dernier match avant la trêve internationale. L’objectif est clairement d’obtenir ce quatrième succès consécutif…
On veut bien finir avant la trêve, réaliser un bon match collectif et évidemment l’emporter. A chaque rencontre, on a pour objectif de gagner le plus de points possibles. En obtenir douze sur douze, ça serait le top ! 

Avant ces trois matches que vous venez d’enchaîner, vous n’aviez participé qu’à trois rencontres de championnat depuis votre arrivée à Troyes en septembre. Vous retrouvez du temps de jeu et venez de concourir aux trois dernières victoires. Dans quel état d’esprit êtes-vous actuellement ?
Je me sens très bien. Je pense être en train d’élever mon niveau de jour en jour. Ça arrive au bon moment car on va avoir besoin que tout le monde soit au maximum à l’approche du sprint final. Je suis prêt à faire les efforts nécessaires pour apporter le plus possible à l’équipe.

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir

Autour de l'Estac