Estac Troyes

Pros

ESTAC 0-1 Paris FC : Résumé et réactions

Samedi 09 Février 2019 à 01h14

L’Estac s’est inclinée pour la première fois de l’année ce soir, face au Paris FC, 1-0. En première période, les Troyens auraient pourtant pu prendre l’avantage. A la 32’, Kevin Fortuné était bousculé dans la surface. Le penalty, tiré par Chaouki Ben Saada, était malheureusement repoussé par Dermaconnay (32’). Dix minutes plus tard, c’est Bryan Pelé qui manquait de peu l’ouverture du score (42’). Le milieu troyen parvenait à tromper le portier parisien, mais le ballon fuyait de peu la ligne de but. Rageant ! 

En seconde mi-temps, le Paris FC évoluait avec un bloc défensif haut et compact , que les Troyens peinaient à transpercer. A la 54’, un arrêt réflexe de Mamadou Samassa sur une reprise de Mamilonne empêchait les Parisiens d’ouvrir le score, mais ce n’était que partie remise, puisqu’à la 83’, Wamangituka, fraîchement entré en jeu, trompait le portier troyen après une course de 45 mètres. 

Il faut vite tourner la page de ce match et penser au prochain, car la saison est loin d’être finie ! Cap désormais sur le déplacement à Niort la semaine prochaine, avant de recevoir Le Havre, le vendredi 22 février au Stade de l’Aube. 

 

Stéphane Gilli (entraîneur adjoint du Paris FC) :

«  Sur le plan comptable, c’est une belle opération. En gagnant, Troyes revenait à un point. Là, on les met à sept points. En première période, il y a le penalty manqué et le ballon qui frôle la ligne. La chance nous a souri ce soir. En première période, on a été mis un peu en danger. A la mi-temps, on a demandé aux latéraux de moins sortir et de jouer sur les côtés pour mettre les Troyens en difficulté en deux contre un. On avait analysé que l’Estac préférait évoluer dans l’axe. » 

 

Rui Almeida (entraîneur troyen) : 

«  En première période, nous avons eu les occasions suffisantes pour rendre ce match différent. Nous avons eu trois occasions franches et un penalty dans ce match. C’est la troisième fois que nous ratons un penalty, c’est un peu rageant. Si nous avions marqué en premier, le match aurait été différent. En seconde période, nous avons perdu la patience de contrôler le bloc parisien. Nous savions que Paris pouvait renverser le jeu, notamment avec son latéral gauche. Mais le but que nous encaissons est une course individuelle de 45 mètres. Il nous a manqué l’efficacité sur les occasions en première période. Nous devons faire preuve de plus de patience. En seconde période, nous avons arrêté de mettre la pression sur les deux défenseurs centraux de Paris, c’est dommage. A Metz, notre adversaire avait à un moment dominé l’espace, ça n’a pas été le cas du Paris FC. Nous n’aurions pas dû perdre ce match. Le championnat n’est pas fini. Nous devons rester concentrés sur les choses que nous contrôlons. A Niort, nous devrons faire preuve d’efficacité et tuer le match le plus rapidement possible. Dans les moments difficiles, nous devons garder notre ligne de jeu. Chaouki Ben Saada a bien tenu son rôle, en parvenant à créer des déséquilibres dans les intervalles. » 

 

Kevin Fortuné (attaquant troyen) : 

«  Le résultat fait mal et nous n’avons pas été bons dans le contenu du match. Il va falloir bien se reposer ce week-end et bien travailler pour préparer le déplacement à Niort qui va être important. C’est un match à vite oublier. On a les armes pour attenidre ces barrages. Ce sera à nous de rectifier le tir et de bien travailler pour mettre les chances de notre côté. Si nous avions ouvert le score en première période, le match aurait été tout autre. L’entrée de Silas Wamangituka nous a fait du mal. »

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir

Autour de l'Estac