Estac Troyes

Pros

Bilan mi-saison - Extérieur : des visites payantes

Mardi 08 Janvier 2019 à 17h59

Si le FC Metz (2,30 points de moyenne par match) est largement devant tout le monde quant aux résultats positifs acquis à l’extérieur, l’Estac (1,55 de moyenne) tient parfaitement la comparaison avec les équipes les plus performantes chez l’adversaire (Brest 1,66, Lens et Niort 1,50, Béziers 1,36). Il est vrai qu’elle n’a perdu que trois des neuf matches qu’elle a disputés à l’extérieur. Elle en a même gagné trois, auxquels il faut ajouter deux partages de points. Avec son efficacité offensive, il s’agit-là de son autre marque de fabrique et c’est ce qui peut laisser espérer une seconde partie de championnat emballante. On jugera de ses réelles facultés à exister sur terrain adverse dès samedi à Brest, mais aussi à Metz et à Niort en février, sans oublier un déplacement à Béziers chez une équipe également à l’aise en déplacement, victorieuse au Stade de l’Aube, tout comme les Brestois et Messins. Mais cela se passait en août alors que la formation troyenne était encore à la recherche de sa cohésion et de ses repères, avec un effectif qui restait incomplet. Depuis, l’Estac a d’autres arguments !

Classement de la Domino’s Ligue 2 à l’extérieur à la mi-saison

1. Metz (10 matches) : 23 points – 2. Brest (9 m), Lens (10 m), Niort (10 m) et Béziers (11 m) : 15 pts – 6. Estac (9 m), Grenoble (9 m) et Lorient (10 m) : 14 pts – 9. Orléans (9 m) : 13 pts – 10. Clermont (9 m) : 12 pts – 11. Auxerre (9 m), Le Havre (9 m), GFC Ajaccio, Paris FC (10 m) et AC Ajaccio (10 m) : 11 pts – 16. Châteauroux (9 m) : 10 pts – 17. Nancy (9 m) et Sochaux (10 m) : 8 pts – 19. Valenciennes (8 m) et Red Star (9 m) : 4 pts.  

 

Incontestablement, Christopher Martins Pereira, à seulement 21 ans, est l’une des révélations de cette première partie de saison. Il a manqué les six premiers matches pour la bonne et simple raison qu’il n’était pas encore arrivé au club. On ne saura jamais si les résultats troyens auraient été meilleurs en sa présence. Mais force est de constater qu’avec lui l’Estac a pris 26 points sur 36 possibles, dont 11 sur 15 à l’extérieur. Rayan Raveloson, 21 ans lui aussi, est apparu à 13 reprises en championnat, six fois comme titulaire, et sept fois à l’extérieur. Doté d’un gros potentiel, encore « brut de décoffrage », il pourrait continuer de se révéler pleinement durant cette seconde moitié de saison. Vincent Marcel, 21 ans également, n’a été appelé que trois fois en Domino’s Ligue 2, dont deux fois à l’extérieur (une défaite comme remplaçant, une victoire en tant que titulaire). Ce pur gaucher en a pourtant « sous la semelle ». Quant à Claude Gonçalves, il est difficile de le juger puisque blessé, il n’a pas eu le temps de prendre ses marques. Ses trois présences ont toutes été enregistrées à l’extérieur, deux en championnat, une en Coupe de la Ligue. Après son opération, il va devoir travailler pour retrouver ses aptitudes que beaucoup estiment très intéressantes.

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir

Autour de l'Estac