Estac Troyes

Fil infos

Les U19 tiennent à leur Gambardella

Dimanche 16 Décembre 2018 à 18h06

Tenante de la Coupe Gambardella, l’Estac entrait dans la compétition de cette saison cet après-midi à Henri-Terré. Une entrée en matière des plus délicates puisque les joueurs du nouveau coach, Vincent Carlier, recevaient une autre équipe de National, le Stade de Reims qui les avait battus en ouverture du championnat (2-3). Les Troyens joueront les 32es de finale puisqu’ils se sont imposés 5-1 à l’issue de ce premier tour fédéral. Cette qualification ne fut pas si aisée que le score ne le laisse paraître. Les 300 spectateurs présents (dont Benjamin Nivet, Stéphane Darbion et les vainqueurs de la saison passée), ont pu assister à une première mi-temps de haut-niveau. Une régalade avec deux équipes jouant vite et souvent juste, mettant beaucoup de vitesse et d’intensité dans leurs mouvements. Avec aussi des occasions des deux côtés.

L’Estac avait mieux démarré la rencontre. Après une première tentative de Brandon Domingues, une frappe trop croisée (9’), les Troyens allaient frapper fort : deux buts en trois minutes : un centre de Yann Richard repris de la tête par le U17 Bachir Diop (14’) puis un ballon dans la profondeur de Bilal Brahimi pour Issiaka Karamoko qui s’en allait seul défier le gardien rémois, le contourner avant de loger le ballon dans le but vide (17’). Les Rémois restaient menaçants, notamment par leur virevoltant Nathanaël Mbuku. Les joueurs de Vincent Carlier s’offraient la balle du 3-0 à la suite d’un joli mouvement initié côté gauche par le latéral Rémy Vita et que Bilal Brahimi manquait de conclure victorieusement à cause de l’intervention de Yannis Laib, le grand gardien rémois (32’). Une minute plus tard, au lieu du 3-0, le score était de 2-1. Reims réduisait la marque sur une remise au premier poteau de Mbuku pour Yanis Goucem devant la ligne. Dans la minute qui suivait, Mamadou Camara butait sur le gardien rémois. Reims se livrait intensément pour égaliser. Dans ses buts, Ronan Jay faisait alors brillamment obstacle à deux tentatives marnaises en moins de deux minutes. Il se jetait à l’horizontale  au niveau du point de pénalty pour aller repousser du bout du poing un ballon que Hugo Ekitité s’apprêtait à reprendre avec une grosse probabilité de marquer (36’), puis il repoussait au ras de son premier poteau une reprise à bout-portant de Sofiane Barroug reprenant un centre de Goucem (38’). Et dans la continuité, Mamadou Camara s’échappait à gauche pour venir croiser sa frappe et redonner une avance de deux buts à son équipe (39’). Les Rémois ne renonçaient pas et Ronan Jay claquait sur sa transversale une reprise de la tête de Lamine Buhanga (42’). Au repos, l’Estac était bien positionnée.

On se doutait que le Stade de Reims n’allait pas accepter son retard. On retrouvait Ronan Jay à la 51’. Le gardien et capitaine troyen claquait au-dessus de sa barre un ballon chaud visiteur. Les Aubois répliquaient par un tir de Florian Tilloloy que le gardien marnais parvenait à détourner (53’). Celui-ci sortait ensuite pour annihiler la menace Bilal Brahimi, intenable (54’). Les Rémois baissaient alors d’un ton et les Troyens ajoutaient deux nouvelles réalisations. Bilal Brahimi, qui, en excellente position une minute plus tôt avait trop tergiversé, profitait d’un superbe travail de son complice Brandon Domingues pour creuser l’écart (74’). La touche finale revenait à Djinor Boana Idy, à peine entré, qui récupérait un mauvais dégagement du portier visiteur (89’).

Le coach troyen, Vincent Carlier, appréciait tout en restant mesuré : « C’était un bon match, avec beaucoup d’occasions, des deux côtés. Nous sommes restés défensivement cohérents. On a fait ce qu’il fallait, avec la manière. Ce n’était pas la même équipe rémoise qui nous avait battus en ouverture du championnat, mais c’était vrai pour nous aussi. On a vu que toutes deux ont progressé. Je pense que nous avons bien représenté le club, d’autant qu’il s’agissait aussi d’un derby. »

L’Estac alignait : Jay – Richard, Youté, Chahid, Vita – Diop, Brahimi (Gatsayev 80’), Tilloloy (Ellé 80’) – Domingues, M. Camara, Karamoko (Boana Idy 87’).

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir
Billetterie en vente Billetterie

Billets en vente

Réservez vos billets

Autour de l'Estac