Estac Troyes

Fil infos

Les U19 s'affirment

Dimanche 11 Novembre 2018 à 18h58

Les U19 Nationaux confirment. En l’emportant 2-1 cet après-midi à Metz, ils viennent d’ajouter un septième match d’affilé sans défaite (5 victoires et 2 nuls). On imaginait qu’ils seraient en danger chez un adversaire qui était à leur hauteur au classement. Les garçons de Vincent Carlier se sont montrés très présents tout au long d’un match qu’ils ont le plus souvent maîtrisé. Ce fut en particulier le cas en première période et, pourtant, à la rentrée aux vestiaires, c’était Metz qui menait 1-0, grâce à un but qui tenait un peu du gag. Un centre messin était détourné et le défenseur troyen qui dégageait le ballon frappait directement… sur l’arbitre à proximité. Le ballon revenait en possession des Messins et leur nouveau centre était cette fois converti en but. Les Lorrains venaient d’exploiter leur seule situation de but, à la 40’.

L’Estac repartait en seconde mi-temps sur le même rythme qu’en première mais cette fois, se montrait plus tranchante. Elle égalisait fort justement à la 55’ par Bilal Brahimi, poursuivait son pressing, se créait de nouvelles occasions et finissait par obtenir la récompense de ses efforts en marquant à la 72’ par Mohamed Ghorzi le but qui allait lui rapporter trois points. Bien entendu, Metz poussera ensuite, avec de grands ballons, s’octroiera deux occasions en fin de match, mais les Troyens contrôleront et maîtriseront la situation. Pour la plus grande satisfaction d’un Vincent Carlier qui goûte pleinement et sereinement ces instants de réussite : « Oui, notre victoire est méritée. Nous avons maîtrisé tout le match. En première mi-temps, on ne se crée pourtant que deux occasions franches. En réalité, nous n’étions pas hyper dangereux aux 25 mètres durant ces 45 premières minutes. Metz n’a que peu d’occasion mais parvient à marquer avec beaucoup de réussite. Tout en continuant à maîtriser le match, nous nous sommes montrés plus performants et incisifs en deuxième mi-temps et nous avons alors matérialisé notre domination, en toute logique. »

L’Estac alignait : Jay – Richard, Chahid, Youté, Bayéyé – Namri (Tilloloy 76’), Masson – Brahimi, M. Camara, Ghorzi (Boana Idy 81’) – Nando (Da Silva 68’).

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir
Billetterie en vente Billetterie

Billets en vente

Réservez vos billets

Autour de l'Estac