Estac Troyes

Fil infos

Les U19 tiennent le cap

Dimanche 21 Octobre 2018 à 18h33

Les U19 Nationaux poursuivent leur bonne série et ajoutent un sixième match sans défaite (4 victoires et 2 nuls), en battant Le Puy 4-1, à la mi-journée au complexe Henri-Terré. Un succès qui ne souffre d’aucune contestation, les garçons de Vincent Carlier s’étant montrés concernés et concentrés tout au long d’une rencontre pour laquelle ils savaient que leur adversaire, meilleure attaque du groupe, devait être abordé avec le plus grand sérieux.  Est-ce pour cette raison que les Troyens entrèrent dans leur match en faisant preuve de beaucoup de prudence, hésitant souvent à se livrer complètement ? Les Ponots, arrivés la veille, compte-tenu de l’horaire du coup d’envoi (11h), se montraient fidèles à leur réputation et entreprenants. La rencontre mettait donc un peu de temps avant de trouver son rythme. Et ce rythme, c’était l’Estac qui allait le hausser dès lors qu’elle semblait avoir pris la mesure de l’opposition. Après quelques escarmouches, les Aubois ouvraient le score fort justement sur un ballon donné par Bilal Brahimi à Marvine Nando (30’). Les enchaînements locaux se succédaient alors et les visiteurs connaissaient quelques difficultés à contenir les mouvements offensifs des Troyens. Ils allaient pourtant céder une seconde fois avant la mi-temps à la suite d’une frappe de Mamadou Camara (42’).

Si la seconde mi-temps repartait sur les mêmes bases, l’Estac concédait un pénalty pour une faute peu évidente de Franck Ellé. Pénalty qui ramenait les Ponots à un but des Troyens (55’). Le match paraissait relancé mais Ellé et ses coéquipiers prenaient conscience du risque et repartaient de plus belle. Ils se redonnaient de l’air à la 67’ à la suite d’un superbe mouvement. Le centre parfait de Rémy Vita trouvait la tête de Franck Ellé. Imparable ! Dès lors, l’Estac avait complètement la mainmise sur la rencontre et se créait plusieurs occasions. Il fallait cependant attendre le temps additionnel pour assister à la conclusion du score de la partie : Bryan Bayéyé, depuis le côté droit, servait Djinor Boana Idy pour le 4e et dernier but troyen (90’+3).

Que pouvait dire Vincent Carlier, l’entraîneur de l’Estac, à l’issue de la rencontre ? Que des paroles de satisfaction, bien-sûr, même s’il retenait, en rigoureux éducateur qu’il est, quelques imperfections : « On connaissait la spécificité du système de nos adversaires et nous devions nous y adapter dans les premières minutes du match. Les garçons ont vu mais ils n’ont pas réagi. On a mis du temps par conséquent avant de prendre le contrôle du match. Chaque détail compte. Heureusement, dans la seconde moitié de la première mi-temps, ce fut meilleur, nous avons inscrit deux buts et nous aurions pu en marquer un ou deux de plus. Notre objectif en deuxième mi-temps était de ne pas baisser d’intensité et d’aller les chercher haut. On concède un pénalty généreux alors qu’on faisait moins d’efforts défensivement. Je suis exigeant et j’aurais aimé encore plus de maîtrise. On a cependant produit des mouvements intéressants sur les côtés et su trouver les joueurs lancés, comme nous le travaillons aux entraînements. Si on ne tient pas compte de nos trois premiers matches, tous perdus alors que nous nous cherchions encore, nous devons être deuxième ou troisième. Le travail commence à porter ses fruits. Les joueurs sont réceptifs. Ils vont profiter d’un peu de repos pendant les vacances scolaires et revenir avec de la fraîcheur morale. »

L’Estac alignait : Jay – Bayéyé, Mukulayangi, Chahid, Vita- Namri, Brahimi (Richard 90’+2) – Ellé, Gatsayev (Da Silva 69’), Nando (Boana Idy 81’) – M. Camara.

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir
Billetterie en vente Billetterie

Billets en vente

Réservez vos billets

Autour de l'Estac