Estac Troyes

Amateurs

Les U17 sur la ligne de départ

Samedi 01 Septembre 2018 à 20h38

Après la réserve et à la suite des U19 Nationaux, c’est au tour des U17 d’attaquer leur championnat ce dimanche, en recevant, à 15h, à Henri-Terré, les U17 de l’US Villers-lès-Nancy. Ceux de la saison passée avaient réussi à décrocher une participation aux play-offs, n’échouant qu’en demi-finale contre Toulouse, après avoir éliminé Angers SCO chez lui en quarts. La nouvelle génération fera-t-elle aussi bien ? Nous sommes allés trouver Benjamin Bureau, l’entraîneur, pour recueillir quelques indices.

Un stage de quatre jours

La nouvelle aventure des U17 de l’Estac aura commencé le 2 août dernier avec le retour au Centre de Formation. Installation, tests médicaux, dont la fameuse VMA (Vitesse Maximale Aérobie), il fallut attendre deux jours avant de rejoindre les terrains. Quatre semaines et demie plus tard, place à la compétition. Sont-ils pour autant prêts ? Benjamin Bureau, leur jeune coach, admet qu’une semaine de plus n’aurait pas été inutile : « Nous avons bien travaillé, vécu un bon stage de quatre jours, du 15 au 18 août, à Selongey, en Côte d’Or, où nous avons maintenant nos habitudes. Nous avons aussi disputé plusieurs matches de préparation, les remportant tous à l’exception du dernier, chez l’AJ Auxerre. En fin de compte, on pourrait pratiquement considérer que ce match de dimanche, le premier en championnat, soit l’ultime rencontre de notre préparation. » Un test grandeur nature pour un groupe qui ne s’est élargi que d’un seul élément nouveau, un défenseur latéral gauche, originaire de la région parisienne, Mantene Coulibaly.

Dix séances par semaine

En réalité, c’est un groupe de 38 jeunes joueurs qui ont été concernés par cette préparation d’avant saison, puisque ce sont les générations 2002 et 2003 qui étaient réunies : 18 pour les U17 et 20 chez les U16. Les plus jeunes, qui disputeront le championnat Régional 1, sont confiés depuis cette saison à Michel Mimpia, ancien responsable de l’Ecole de Foot, lequel succède à Vincent Carlier, nouvel entraîneur des U19 Nationaux. Les deux techniciens (voir photo ci-contre : Benjamin Bureau à gauche, et Michel Mimpia) forment un binôme qui travaille de la même manière, ensemble, mais en deux ateliers. Et le travail a été intense : « C’était nécessaire de faire une préparation importante, précise Benjamin Bureau. Nous avons fait des semaines à dix séances, et deux matches. Parfois, on a même triplé. Notre stage a pris une grande place dans cette préparation. Du mercredi au samedi, nous avons vécu en commun. Outre le travail athlétique, nous avons planché sur la cohésion et le projet de jeu, bien entendu, que les garçons devaient découvrir et assimiler. Au programme, il y avait aussi les règles de vie. Nous avons fait un mini-trail, du futsal et nous bénéficions aussi d’une piscine. »

Concurrence et dynamique

Le groupe U17 dont Benjamin Bureau va pouvoir disposer cette saison, comprend environ 25 joueurs. Entre les blessures et les suspensions, c’est généralement l’effectif sur lequel il faut s’appuyer, sachant que certains seront probablement appelés en U19 et que des éléments plus jeunes viendront s’y greffer parfois. La concurrence et la dynamique joueront à temps plein. C’est en tout cas un groupe homogène, qui vit bien ensemble et dont il faudra développer le côté compétiteur. Pour quel objectif ? Benjamin Bureau insiste sur la priorité : « Faire progresser les garçons et obtenir le meilleur, collectivement et individuellement. On va se trouver confrontés aux centres de formation des clubs pros du Grand Est, aux clubs amateurs qui vont jouer leur survie, mais aussi aux équipes parisiennes. Il y en a deux nouvelles : Créteil et Les Gobelins. Le groupe passe aussi de 14 à 15 équipes, puisque Epinal a obtenu une dérogation pour y figurer. On jouera tous nos matches pour les gagner. Le match, c’est le week-end, mais tout le travail important se fait la semaine. J’insiste aussi sur l’état d’esprit, qui est important pour l’image du club. »

Les U16 dans le sillage

Les U16, directement dans le sillage de leurs aînés d’un an, seront donc cette saison placés sous la responsabilité de Michel Mimpia, qui les connaît bien pour la majorité puisqu’il était auparavant l’adjoint de Didier Clerval, l’entraîneur des U15. Six nouveaux sont arrivés, recrutés après deux ans en Pôle Espoirs : « C’est un bon groupe, juge Michel, mais hétérogène. Certains sortent un peu du lot, mais l’ensemble est travailleur et à l’écoute. Ils devront devenir des compétiteurs. L’objectif, c’est de les préparer au mieux avant qu’ils ne rejoignent Benjamin, même en cours de saison. Nous chercherons aussi à conserver notre titre régional. »

Nombre d’éléments de l’effectif sont aubois et issus de clubs du département et beaucoup d’entre-eux sont arrivés à l’Ecole de Foot. C’est une vraie fierté pour un Centre de Formation dont la notoriété s’est amplifiée depuis que deux de ceux qui en sont issus sont devenus champions du monde mais qui depuis plusieurs années maintenant sort régulièrement des joueurs professionnels (cinq cette année), dont des internationaux (Jean, Cabot, Confais, Bernardoni, Grandsir, Mbeumo, Diouf, les plus récents) ou qui font actuellement partie de l’effectif pro actuel de l’Estac (7).  

 

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir
Billetterie en vente Billetterie

Billets en vente

Réservez vos billets

Autour de l'Estac