Estac Troyes

Féminines

Barrages féminins D2 : la marche était encore trop haute

Lundi 18 Juin 2018 à 18h57

Battues une semaine auparavant à Henri-Terré, lors du match aller, 4-0, par Montauban, les filles de l’Estac se déplaçaient au retour sans grand espoir. Cela aurait tenu du miracle si elles étaient parvenues à renverser la situation devant une équipe de 2e Division voulant assurer son maintien. L’objectif était cependant de prendre le match avec grand sérieux et de bien représenter le football féminin troyen, pour faire honneur au maillot comme au club. Si une nouvelle fois les barrages n’auront toujours pas souri aux Troyennes qui pour la septième fois en dix ans restent à la porte de la D2, elles terminent leur saison sur une bonne note malgré leur défaite, 2-0, deux buts encaissés dans le dernier quart d’heure.

Une première mi-temps équilibrée

Disputée sur le terrain de Caussade à proximité de Montauban, la rencontre aura été agréable à suivre. Les Troyennes sont tombées sur une équipe qui leur était supérieure sur les deux matches, mais la différence de niveau n’était finalement pas si grande. On avait souligné la sévérité du match aller. Le score du match retour a confirmé que l’écart entre les deux protagonistes apparaissait plus étroit que ce 6-0 qui sanctionne globalement les deux rencontres.

L’entraîneur troyen avait finalement récupéré Anna Chaysinh, absente du match aller pour une légère lésion aux ischios-jambiers. Thierry Blanchot avait choisi de démarrer avec un bloc défensif densifié, avec trois joueuses dans l’axe, Orokia Sissoko prenant place juste devant le duo Anna Chaysinh-Marion Stépien, avec un milieu à trois et deux attaquantes. Les Montalbanaises, très proches de leur compo de l’aller, entamaient le match avec beaucoup de sérieux. La suffisance n’est pas le genre de la maison. Après un premier quart d’heure agréable à suivre, riche de mouvements de part et d’autre, mais au demeurant équilibré, la première occasion de but était locale quand Mandy Jacques adressait une bonne frappe qui passait au-dessus du but de Kimberley Maître (18’). L’Estac répliquait par un coup-franc aux 20 mètres dans l’axe. La tentative enroulée de Mélissa Naudot était détournée en corner d’une superbe parade de Marine Fromantin, la gardienne-capitaine montalbanaise (20’). Les Troyennes jouaient sans pression et libérées, si bien qu’elles n’hésitaient pas à tenter leur chance. Ainsi, à la 22’, Sarah Rollin s’en allait défier la gardienne, mais au lieu de frapper en première intention, elle tentait un crochet sur la dernière défenseure… et se faisait contrer. Montauban se montrait alors plus entreprenant et, coup-sur-coup, s’offrait deux opportunités d’ouvrir le score, à chaque fois par l’intermédiaire de Mandy Jacques. Kimberley Maître s’interposait d’abord sur la tête de l’attaquante (23’) puis sur sa frappe (25’). La gardienne locale n’était pas en reste et claquait un tir de 30 mètres de Mélissa Naudot qui semblait prendre le chemin du dessous de sa barre (39’). Montauban allait ouvrir le score à la 40’ par Charlotte Herbaut, mais le but était logiquement refusé pour hors-jeu. A la mi-temps, les deux équipes rentraient au vestiaire sur un score vierge.

Une barre et deux grosses occasions troyennes

Les intentions des joueuses de Soraya Belkadi étaient évidentes au retour mais c’était l’Estac qui manquait deux opportunités. Sur une ouverture de Cynthia Cabaup à la 54’, Charlotte Bertholle, au second poteau, frappait sur la barre transversale et le ballon revenait sur Sarah Rollin qui ne parvenait pas à le reprendre correctement devant le but ouvert. Le ballon roulait si doucement que la gardienne parvenait à s’en saisir. A la 62’, un double une-deux Charlotte Bertholle-Sarah Rollin se terminait dans la surface par un tir de cette dernière, hélas trop croisé. Montauban manquait à son tour d’ouvrir la marque à la 66’ à la suite d’un corner sur lequel Kimberley Maître semblait un peu courte, mais Anna Chaysinh sauvait sur la ligne. Les locales finiront par trouver la récompense de leurs efforts sur un coup-de-pied arrêté, à la 75’, un coup-franc excentré, une sorte de mini-corner, que Sidonie Demarle reprenait de la tête. Les Auboises tenteront de revenir, en vain, et, à la 86’, Andréa Fèvre relançait maladroitement sur Charlotte Herbaut dans l’axe, dont la frappe croisée du pied gauche ne laissera aucune chance à Kimberley Maître. L’Estac tombait, mais avec les honneurs.

La réaction de Thierry Blanchot

« On y croyait sans y croire. Personne ne s’est présenté battu d’avance à Montauban. Je pense qu’on a joué notre meilleur match de la saison, avec détermination et envie. Ça a été cependant insuffisant pour battre une équipe de D2 chez elle. Même à bloc. Je n’ai rien à reprocher à mes joueuses qui ont porté haut nos couleurs. Elles ont donné une bonne image du club et de la section. On ne voulait pas prendre une pilule. On a tenu 75’ et on aurait même pu ouvrir le score, au moins à deux reprises. J’aurais été curieux alors de voir comment le match aurait tourné. Notre prestation est d’autant intéressante que Montauban ne nous a pas pris de haut et n’a pas fait preuve de suffisance malgré leur confortable avance. Les Montalbanaises ont livré un match sérieux. Comme je l’ai dit, c’est la fin d’un cycle. Nous devons maintenant repartir sur de nouvelles bases, fort de toute notre expérience engrangée depuis dix ans, en nous appuyant sur nos joueuses d’expérience et sur nos jeunes, dont les trois très jeunes qui ont fait toute la saison avec nous.»

La fiche du match

Montauban FCTG-Estac : 2-0 (0-0)

Caussade – Stade Robert-Olive - Arbitre : Azzedine Souifi, assisté de David Duarte Pinto et Cédric Dutour.

Buts : Demarle (48’) et Herbaut (86’) pour Montauban.

Avertissements : Exposito (41’) et Toto (83’) pour Montauban, Chaysinh (49’) pour l’Estac.

Montauban FCTG : Marine Fromantin (cap.) – Sanchez, Bima, Toto, Espinasse Devidas – Jacques (Demarle 65’), Exposito, Pavailler – Herbaut, Charlotte Fromantin, Daoudi. Entraîneure : Soraya Belkadi.    

Estac : Maître – Mimouna, Chaysinh, Stépien (cap.) (Coquet 58’), Guiguet (Fèvre 80’) – Sissoko (Giovannini 76’) -  Adam, Naudot, Cabaup – Bertholle, Rollin. Entraïneur : Thierry Blanchot.

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir
Billetterie en vente Billetterie

Billets en vente

Réservez vos billets

Autour de l'Estac