Estac Troyes

Féminines

Barrages féminins D2 : les Troyennes jouent leur destin

Samedi 26 Mai 2018 à 21h05

Elles sont au rendez-vous nos féminines ! Après bien des péripéties, elles sont sorties du championnat régional Champagne-Ardenne parées du titre de champion puis sont parvenues, sans combattre, à passer les pré-barrages du Grand Est et les voici à l’aube de disputer leur 1er tour des barrages d’accession en 2e Division. Des barrages qui se jouent en matches aller-retour. Elles vont recevoir ce dimanche à 15h, sur le synthétique 2 du complexe Henri-Terré, l’US Saint-Vit, championne de Bourgogne-Franche Comté, une formation doubiste qui vise elle aussi depuis quelques saisons la montée en D2.

Une défense saint-vitoise imperméable

C’est un adversaire de grande qualité que les Troyennes s’apprêtent à réceptionner ce dimanche. Il leur faudra pourtant tout tenter pour créer un écart suffisant avant de se déplacer dans le Doubs le dimanche suivant. Les Saint-Vitoises présentent cependant une particularité : elles sont invaincues cette saison en championnat. Avec seize victoires et deux nuls, elles ont dominé le championnat de Bourgogne-Franche-Comté, terminant avec six points d’avance sur le second, Châtenoy-le-Royal, et douze sur le troisième, Is-sur-Tille. C’est d’ailleurs chez ces deux clubs que les Saint-Vitoises ont concédé leurs deux nuls. Avec 53 buts, l’attaque de l’équipe qu’entraîne Mehdi Khaoua, est la seconde de son championnat derrière Châtenoy, 77 buts, mais sa défense est quasi imperméable : 5 buts encaissés seulement. Treize matches sur dix-huit sans prendre de but ! Saint-Vit, qui avait échoué en barrages l’an dernier contre l’AS Nancy-Lorraine, est également parvenue jusqu’en 32es de finale de la Coupe de France, éliminée chez les Haut-Savoyardes de Chéran, 3-0, après avoir inscrit 22 buts, sans en concéder un seul lors des trois tours précédents.

Deux équipes qui se ressemblent

L’Estac est donc pour le moment sur le chemin et dans l’objectif qu’elle s’est fixée. Elle va malgré tout trouver devant elle une formation plus expérimentée, avec quelques joueuses chevronnées encadrant des plus jeunes. Les Troyennes ont eu l’occasion de s’étalonner en quelque sorte avant de recevoir les Doubistes puisqu’elles ont livré à domicile des matches amicaux durant la trêve hivernale avant la reprise, contre deux formations disputant le même championnat que les Saint-Vitoises : Is-sur-Tille, battue 4-3, et Vesoul, vaincue 5-1. Pour l’entraîneur troyen, Thierry Blanchot, les deux adversaires paraissent très proches l’une de l’autre : « Ce sont deux équipes qui se ressemblent. Je pense que sur les deux matches, ça se jouera à peu de choses. » Des détails vraisemblablement. Il faudra donc se montrer très vigilant et éviter les erreurs pouvant être exploitées par la formation rivale.

Deux gardiennes de qualité

Le coach de l’Estac n’entend pas négliger la moindre faille : « Saint-Vit, c’est du costaud, prévient-il. L’équipe est homogène, sans point faible. Elle a dominé son championnat et elle cherche à franchir un cap. On a tous les deux les mêmes caractéristiques, même si notre moyenne d’âge est plus basse. »

L’expérience des Franc-Comtoises peut faire la différence. Les visiteuses de demain se présenteront aussi avec une gardienne de grande qualité, l’un de leurs points forts.

La gardienne de l’Estac est elle aussi l’une des joueuses majeures de son équipe. Eloïse Pétillat sera bien présente après avoir soigné son entorse d’un genou. C’est finalement avec une formation au complet que les Troyennes aborderont ce match aller. Leur destin est en marche et les supporters troyens sont bien évidemment invités à venir les soutenir !

 

 

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir
Billetterie en vente Billetterie

Billets en vente

Réservez vos billets

Autour de l'Estac