Estac Troyes

Féminines

En défiant le leader, les féminines jouent leur avenir

Vendredi 16 Mars 2018 à 16h30

Avec le déplacement samedi soir de l’équipe professionnelle à Amiens et la réception de Rennes par les U19 Nationaux, dimanche après-midi à Henri-Terré en Coupe Gambardella, le match que les féminines de l’Estac livreront dimanche contre Villers-Semeuse en tout début d’après-midi (13h), à Henri-Terré, constituera le 3e point chaud du club ce week-end. Sans préjuger de ce qui pourra survenir par la suite, c’est tout simplement sa saison, tout-au-moins sa première partie, que l’équipe senior féminine troyenne joue dimanche. Il existe en tout cas de fortes probabilités pour que le vainqueur joue les pré-barrages de la Ligue du Grand Est, désignant le barragiste pour l’accession en 2e Division.

Villers-Semeuse invaincu

L’adversaire des joueuses de Thierry Blanchot, le CA Villers-Semeuse, occupe actuellement la première place du classement de Division d’Honneur de Champagne-Ardenne, avec quatre points d’avance sur l’Estac. Celle-ci compte néanmoins un match de retard sur sa rivale ardennaise. En admettant qu’elle remporte cette rencontre de retard, elle reviendrait alors à un point. C’est dire combien le match de dimanche est important, voire primordial. Un nul suffirait aux visiteuses pour conserver son avance, mais les Auboises sont dans l’obligation de s’imposer pour passer devant leurs adversaires du jour. Or, la tâche ne sera pas simple du tout. Les Villersoises sont en effet invaincues à ce jour. On se souvient encore qu’au match aller elles avaient battu l’Estac, 2-1. Elles ont donc gagné tous leurs matches, à l’exception du derby contre Monthermé, à domicile, où elles concédèrent un nul 0-0.

Contenir Kirbach

Thierry Blanchot, le mentor de la section féminine et entraîneur de l’équipe seniors, n’a pas oublié cette première confrontation entre les deux équipes rivales : « Ce match continue de me laisser des regrets. Nous avions encaissé le but qui nous coûtait la défaite à la dernière minute. Au minimum, nous méritions le nul. Mais je me souviens aussi que nous avions fait preuve de beaucoup de maladresse. » Le coach connaît bien les qualités de la formation ardennaise. Ses joueuses ont d’abord un gros tempérament. Elles ne lâchent jamais, ne renoncent pas. Le but qu’elles devaient réussir en fin de match à l’aller, en est la preuve évidente. Techniquement comme tactiquement, le Club Athlétique de Villers-Semeuse détient de réels arguments. Mais il possède surtout une joueuse qui ressort du lot : Valentine Kirbach, celle qui peut à tout moment faire basculer la décision en faveur de son équipe. C’est elle d’ailleurs qui, sur une action solitaire, était allée inscrire le but décisif de l’aller. Il est évident que contenir la meneuse visiteuse fera partie des consignes que ne manquera pas d’exiger l’entraîneur troyen.

Les retours de Pétillat et Cabaup

La grande question, c’est aussi de savoir si les Auboises ne manqueront pas de rythme puisque leur dernier match officiel remonte au 10 décembre (contre Metz en Coupe de France), alors que leurs adversaires restent sur une série de trois matches : « Nous n’avons joué que 8 rencontres depuis le début de cette saison, déplore Thierry Blanchot. On repart un peu dans l’inconnu, sans certitude. Certes, nous avions disputé deux matches amicaux contre des DH de Franche-Comté, mais c’était avant que nous escomptions reprendre notre championnat et le report de deux rencontres et le forfait de Saint-Dizier samedi dernier. Au contraire, nos adversaires sont sur une bonne dynamique et leurs ambitions sont décuplées ». Seules certitudes pour le coach de l’Estac, il pourra compter sur sa gardienne titulaire, Eloïse Pétillat, qui s’était blessée contre Metz en Coupe (entorse d’un genou) et qui effectuera son retour, de même que Cynthia Cabaup, remise d’une entorse de la cheville. Le groupe devrait pratiquement être au complet puisque Charlotte Bertholle, qui poursuit des études d’ingénieur à Lyon, sera bien présente. Un dernier entraînement était prévu ce vendredi soir au Stade de l’Aube, les filles qui ont toujours fait preuve d’assiduité, sont bien décidées à ne rien relâcher. Si en plus, avant de soutenir les U19 en Gambardella, les supporters troyens viennent encourager les féminines, l’Estac y gagnera certainement quelques forces supplémentaires.

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir
Billetterie en vente Billetterie

Billets en vente

Réservez vos billets

Autour de l'Estac