Saison 2014-201

Saison 2014-201

Quand débute la nouvelle saison, le club troyen affiche une certaine sérénité, celle d’un collectif bien en place, qui s’est enfin stabilisé depuis sa remontée de National, et qui a vite digéré sa relégation de Ligue 1 un an auparavant. Une simple mésaventure en quelque sorte. Quelques départs sont cependant actés. C’est ainsi que Maxime Colin rejoint Anderlecht, Wilfried Rother part à Istres, Mickaël Barreto sera prêté à Avranches, en National, Fahid Ben Khalfallah choisira l’éxil en Australie, Benjamin Psaume retourne à Arles-Avignon, Mohamed Camara rejoint St Quentin (CFA2), Marcos et Sébastien Grax décident de stopper leur carrière et Séga Keita s’engage avec le club belge de Tubize.

L’Estac se montrera active sur le plan du recrutement : défensivement, Jonathan Martins Pereira, arrive de Guingamp et le jeune et prometteur Mory Koné, formé au Mans, revient d’Italie où il a peu joué avec Parme puis Crotone. Au milieu, débarque Thomas Ayasse, transfuge de Nancy, Chaouki Ben Saada, arrivé d’Arles-Avignon et Jessy Pi, prêté par Monaco. Enfin, trois jeunes vont être intégrés au groupe : le défenseur haïtien Carlens Arcus et deux attaquants, le Turco-suédois Deniz Hümmet et le Sénégalais Boubacar Guèye.

La saison commence par un « remerciement » qui concerne l’un des adjoints de Jean-Marc Furlan, Jean-Marc Philippon.

Le début de saison est encourageant. Les Troyens gagnent quatre de leurs cinq premiers matches dont trois à l’extérieur : Châteauroux, 1-0, Sochaux, 2-0, et Gazelec d’Ajaccio, 4-0. A domicile, ils battent Tours 1-0 et font un nul 0-0 avec un Laval défensif. Au cours de cette rencontre, Mahamadou N’Diaye se blesse gravement au genou (croisés). Dès la 2e journée, ils ont pris la tête du championnat. Ils se sont également qualifiés en Coupe de la Ligue, à Valenciennes, 3-1, mais, surprise, se sont fait éliminer au Stade de l’Aube par l’AC Ajaccio, sévèrement : 4-0. Etait-ce trop beau ? Toujours est-il que septembre n’est pas du même tonneau : trois défaites, dont le derby contre Auxerre à domicile, 2-1, pour une seule victoire, au Stade de l’Aube, face à Niort, 4-1. Fin août, le club a recruté l’attaquant camerounais Henri Bienvenu qui jouait auparavant en Turquie avec Eskishirspor. L’équipe perd sa première place qu’elle cède à Dijon, mais reste sur le podium, sur la seconde marche. Début octobre, l’attaquant calédonien, Georges Gope-Fénépej est prêté à Boulogne-sur-Mer (National). Après un nul à domicile devant Valenciennes, 0-0, puis un second dans la foulée à Créteil, 1-1, l’équipe de Jean-Marc Furlan a rétrogradé au 3e rang avant de recevoir le leader, toujours Dijon, qui possède 5 points de plus qu’elle. Le 25 octobre, grâce à un but d’Henri Bienvenu, l’Estac l’emporte 1-0 et remonte à la 2e place. Elle gagne un second match d’affilée à domicile, contre Orléans, 1-0, mais perd chez l’AC Ajaccio 2-1… et sort du podium. Après avoir réussi son entrée en Coupe de France à Chambly (National), 2-1, et avant de recevoir Nancy, elle pointe en 4e position, à 3 points des deux premiers, Brest et Nancy, et à 2 points du 3e, Dijon. Son succès sur Nancy, 1-0, acquis à la 91’ sur un but de Karim Azamoum, va lui servir littéralement de rampe de lancement. Trois succès suivent – 3-0 à Angers, 2-0 devant Nîmes et 4-0 chez Arles-Avignon) qui l’amènent à la première place à la trêve. Entre-temps, elle a laissé filer la Coupe, à domicile, éliminée par Nancy 3-1. A la reprise, l’Estac devient championne d’automne en dominant Brest, 1-0, au Stade de l’Aube. Son avance sur Dijon est de 3 points et de 5 sur Brest, le 3e, et Sochaux, le 4e. Malgré ce parcours positif et prometteur, Ghislain Gimbert, meilleur buteur la saison précédente avec 14 buts, et auteur de 4 réalisation lors des matches aller, profite du mercato hivernal pour rejoindre la Belgique et Zulte-Waregem. L’attaquant camerounais Christian Bekamenga le remplace dans l’effectif, prêté par Laval. Par ailleurs, Khassa Camara est prêté jusqu’à la fin de saison à Boulogne-sur-Mer.

Les Troyens ne quitteront plus la première place et effectueront toute la phase retour en tête. Ils ne perdront que quatre matches : chez leurs bêtes noires, Laval (2-1) et Niort (1-0), à Nancy (2-0 mais à 10 contre 11 après l’expulsion sévère de Thomas Dasquet à la 34’) à 5 journées de la fin puis à Brest, 2-1, lors de l’avant-dernière journée. Leur domination sera hégémonique. Le 13 février, ils s’imposent dans le derby à Auxerre, 1-0 et leur avance sur le second, Brest est passée à 7 points, le Gazelec d’Ajaccio est à 8, Dijon, 4e) à 9, Angers, 5e, à 11… Le 6 mars, ils reçoivent Clermont au Stade de l’Aube. C’est le premier match professionnel de Paul Bernardoni, jeune gardien de 17 ans au fort potentiel, issue du Centre de Formation. La victoire, 2-0 est au rendez-vous. D’autres pensionnaires du Centre de Formation vont être appelés en fin de championnat pour pallier aux nombreuses blessures qui touchent essentiellement la défense : Thomas Dasquet et Salimo Sylla. Début avril, le 4, lorsque les Aubois s’imposent en fin de match à Dijon, 1-0 sur un but de Stéphane Darbion, l’écart sur les 4e, Brest et Dijon, est passé à 11 points. Cela commence à sentir bon. Le 28 avril, l’Estac reçoit et bat Angers, le 3e et s’assure la montée en Ligue 1. Dès la journée suivante, à Nîmes, c’est le titre de champion de France de Ligue 2 qu’elle décroche. Elle va terminer sa saison en apothéose le 22 mai, en battant Châteauroux 4-1 au Stade de l’Aube. Elle reçoit ce soir-là le Trophée de champion dans une ambiance indescriptible. Et écrit une belle et grande page du football troyen. Elle termine avec 78 points, le 2e meilleur total de la Ligue 2 depuis la victoire à 3 points, soit 13 sur son dauphin, le GFC Ajaccio, 14 sur Angers, le 3e, 17 sur Dijon, le 4e, 24 victoires, la plus grosse différence de buts (+37), 61 buts inscrits, 24 encaissés. Cinq troyens figurent dans l’équipe type de L2 lors des Trophées UNFP : Denis Petric, élu meilleur gardien Jonathan Martins-Pereira, Rincon, Lionel Carole et Benjamin Nivet. Jean-Marc Furlan reçoit le Trophée du meilleur entraîneur de L2. Benjamin Nivet est le meilleur réalisateur de l’équipe avec 11 buts, devant Corentin Jean, 10 buts. Par ailleurs, la réserve obtient son maintien en CFA.

 


L’effectif 2014-2015 :

 

Gardiens : Paul Bernardoni, Matthieu Dreyer, Franck Grandel, Denis Petric.

Défenseurs : Carlens Arcus, Lionel Carole, Thomas Dasquet, Stéphen Drouin, Florien Jarjat, Mory Koné, Guillaume Lacour, Jonathan Martins-Pereira, Mahamadou N’Diaye, Rincon, Matthieu Saunier, Salimo Sylla.

Milieux : Thomas Ayasse, Karim Azamoum, Chaouki Ben Saada, Khassa Camara, Yoann Court, Stéphane Darbion, Benjamin Nivet, Quentin Othon, Jessy Pi, Thiago.

Attaquants : Christian Bekamenga, Henri Bienvenu, Jimmy Cabot, Ghislain Gimbert, Georges Gope-Fénépej, Babacar Guèye, Deniz Hümmet, Corentin Jean.

 

 

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir
Billetterie en vente Billetterie

Billets en vente

Réservez vos billets

Autour de l'Estac