Saison 2012-2013

Saison 2012-2013

Quand démarre la saison, la 7e de l’Estac en Ligue 1, l’ambition affichée par le club est simple : se maintenir. L’Estac n’avait pas imaginé, et encore moins programmé, de se retrouver en Ligue 1. Pour sa quatrième saison à la tête du club troyen, Daniel Masoni peut pourtant légitimement se réjouir d’une telle réussite. L’équipe pro est montée en Ligue 1, la réserve a réussi un parcours honorable en CFA 2, les U19 sont allés jusqu’en quart de finale de la Coupe Gambardella, échouant à Nice après avoir sorti le PSG 4-1, et les U17 Nationaux ont disputé la phase finale. Le club va prêter ses plus jeunes joueurs de l’effectif professionnel pour les aguerrir, les jugeant un peu tendre pour évoluer en L1 : Philippon à Créteil, Rother à Epinal, Petshi à Orléans, Michaël Barreto à Fréjus (puis à partir de janvier à Cannes), et Sega Keita à Rouen. Djibril Sidibé, lui, est en revanche très convoité et il sera transféré à Lille. En revanche, Frédéric Vieillot a décidé de mettre un terme à sa jeune carrière professionnelle malgré d’indéniables qualités. Andréas Govas, qui n’a pas joué un seul match avec l’équipe pro s’en va également, tandis qu’Olivier Blondel choisit de retourner à Toulouse.

Pour solidifier ses lignes, l’Estac recrute Matthieu Dreyer comme second gardien, l’ancien international Jérémie Bréchet comme défenseur axial, le latéral droit international U20 Maxime Colin, le milieu offensif gaucher Stéphane Darbion, le milieu défensif Granddi Ngoyi. Le club troyen se fait prêter le milieu offensif franco-tunisien Fabien Camus par Genk (Belgique) et les attaquants Jean-Christophe Bahebeck, par le PSG, et Mohamed Yattara, par Lyon. Il engage aussi le Calédonien Georges Gope-Fénépej qu’il avait essayé l’hiver précédent. Mais la recrue principale de l’Estac, c’est Benjamin Nivet, 35 ans, de retour, cinq ans après l’avoir quittée pour Caen. Fin novembre, le club recrutera comme joker l’ancien défenseur international Sylvain Monsoreau, mais celui-ci ne sera jamais aligné en équipe pro, en proie à de récurrents soucis physiques et n’apparaîtra qu’en sept occasions avec la réserve.

 

Première victoire : contre Marseille, à la 9e journée

 

Après une nouvelle préparation d’avant-saison effectuée à Morzine, les Troyens débutent à domicile contre Valenciennes et s’inclinent 1-0, sur un but contre son camp de Rincon. Comme un préambule à ce que sera sa saison. L’Estac ne va gagner aucun de ses huit premiers matches en championnat, mais elle se qualifie en Coupe de la Ligue, en 16e de finale, à Reims, 2-1. Son premier succès a lieu au Stade de l’Aube devant Marseille, 1-0, à l’issue d’un final fantastique et d’un but de Benjamin Nivet à la…89’. Les Troyens quittent la dernière place. En proie à des problèmes défensifs à cause de blessures, notamment d’éléments de sa charnière axiale (Bréchet sera absent deux mois et demi et Drouin ne jouera aucun match de la saison, tandis que Saunier manquera presque tous les matches retour), l’Estac n’obtiendra guère de sujets de satisfaction durant les matches aller qu’elle achève à la 19e place après un nul à Bordeaux 0-0. Elle est allée chercher un partage des points à Reims, 1-1, dans le derby de la Champagne, a remporté un second match, 3-2, à domicile devant l’AC Ajaccio et est parvenue jusqu’en quarts de finale de la Coupe de la Ligue après un succès à Monaco (L2), 2-1, éliminée de justesse (à la 88’) à Rennes, 2-1, où va se révéler Corentin Jean, 17 ans, pensionnaire du Centre de Formation, auteur du but troyen pour son premier match avec les pros.

 

De meilleurs matches retour

Avec seulement 13 points (6 de retard sur le 17e et premier non relégable), l’Estac démarre les matches retour par une nouvelle défaite, au Stade de l’Aube, 2-1, contre Lyon. Elle repart de loin mais va vaillamment lutter jusqu’au bout. Jean-Marc Furlan va installer une charnière axiale Bréchet-Jarjat, qui se révèlera très complémentaire. Après une défaite à Lorient, 3-2, qui permet à l’entraîneur troyen de lancer un nouveau jeune du Centre de Formation, Jimmy Cabot, 18 ans, et malgré le transfert à Monaco de Mounir Obbadi, et alors que Benjamin Psaume est prêté à Arles-Avignon, l’équipe troyenne ne va perdre qu’un seul des neuf matches qui vont suivre : à Marseille, 2-1, après avoir entrevu la victoire après l’ouverture du score par Marcos (71e), l’OM égalisant à la 80’ puis enlevant le gain du match à la 82’. Et que dire de ce succès qui lui a échappé quelques semaines plus tôt à Toulouse alors qu’elle mène 2-0 jusqu‘à la 86’, les Toulousains arrachant le nul à la 88’ sur un csc de Nivet ? Les Troyens font bonne figure. Ils ont battu Reims 4-2 au Stade de l’Aube. Mais ils concèdent trop de nuls et n’avancent pas suffisamment. Fin mars, après un nul 2-2 à domicile contre Saint-Etienne (devant 19 841 spectateurs), ils sont derniers et toujours à 6 points du premier non relégable. Ils s’inclinent à Nancy, 1-0, puis au Stade de l’Aube contre le Paris SG, 1-0, sur un but de Blaise Matuidi, dans un Stade de l’Aube à guichets fermés, en l’absence de Zlatan Ibrahimovic mais dont la pelouse sera foulée durant le dernier quart d’heure par David Beckham.

 

Demi-finaliste de la Coupe de France

 

Mais en cette mi-avril, l’Estac joue encore sur deux tableaux, le championnat bien-sûr, mais aussi la Coupe de France. Entrée en 32es de finale, elle a sorti chez elles deux formations de CFA, Montceau (2-0) et Fontenay-le-Comte (5-0), puis, en 8e, elle s’est qualifiée à Sochaux (L2), 2-1. Le 16 avril, elle se qualifie au Stade de l’Aube contre Nancy, 3-0, et se retrouve en demi-finale, à un match du Stade de France. Son parcours lui donne des ailes en championnat. Elle va s’imposer à Rennes, 2-1, chute à Nice, 3-1, mais gagne deux matches de suite dans la foulée, contre Evian TG , 1-0, à Troyes, et à l’AC Ajaccio, également 1-0. Le 7 mai, la demi-finale de Coupe devant l’opposer à domicile, à Bordeaux, est reportée, le stade étant menacé d’inondation. Le match se déroule une semaine plus tard. Dès la 7e, Bahebeck ouvre le score. Les Troyens peuvent y croire mais à la mi-temps, les Girondins sont revenus grâce à Diabaté (41’). Ceux-ci vont se qualifier à la 63’ sur un but-casquette qui implique Bréchet et Jarjat, la charnière pourtant exemplaire, le dernier nommé marquant contre son camp. Le match est joué et Bordeaux remportera le trophée le 31 mai, contre Evian TG. Cette défaite en Coupe va cependant profiter aux joueurs de Furlan qui, quatre jours plus tard, accueillent de nouveau les Bordelais, pour le compte du championnat avec un évident désir de revanche. L’Estac, grâce à un but de Camus, va l’emporter 1-0 et grimper à la 18e place, avec encore une chance de se sauver lors de la journée suivante, la dernière. Les Troyens, qui ont récolté 24 points sur les matches retour, possèdent 3 points de retard sur Sochaux, le 17e et une différence de buts d’une unité inférieure à celle des Sochaliens. C’est clair : pour se maintenir, ils devront aller gagner à Valenciennes, chez leur dernier adversaire, pendant que dans le même temps, Sochaux doit être battu à Bastia. Quand Nivet va, dès la 12’, ouvrir le score au stade de l’Escaut, un fol espoir va naître. A la mi-temps, l’Estac mène et rien n’a encore été marqué à Bastia. Or, ce soir-là, Valenciennes fête le centenaire du club et mettra un point d’honneur à gagner la rencontre. Ce qu’il réussira, 2-1, sous l’impulsion d’un ancien troyen, Gaël Danic. Sochaux conservera son nul et son point en Corse, et sa place en Ligue 1. L’Estac 19e, descendra.

 

L’effectif 2012-2013

 

Gardiens : Matthieu Dreyer, Yohann Thuram.

Défenseurs : Jérémie Bréchet, Maxime Colin, Stéphen Drouin, Julien Faussurier, Florian Jarjat, Sylvain Monsoreau, Fabrice Nsakala, Julien Outrebon, Rincon, Matthieu Saunier. 

Milieux : Khassa Camara, Fabien Camus, Stéphane Darbion, Eloge Enza-Yamissi, Granddi Ngoyi, Benjamin Nivet, Mounir Obbadi, Quentin Othon, Thiago.  

Attaquants : Jean-Christophe Bahebeck, Grégory Bettiol, Jimmy Cabot, Mohamed Camara, Georges Gope-Fenepej, Sébastien Grax, Corentin Jean, Marcos, Benjamin Psaume, Mohamed Yattara.

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir

Autour de l'Estac