Saison 2008-2009

Saison 2008-2009

La déception a été grande. Alors que tout le monde pensait que l’Estac était pratiquement en Ligue 1, le fait de ne pas réussir à y accéder a été ressenti comme un échec. C’est avec un nouvel entraîneur que l’Estac va démarrer une nouvelle saison : Ludovic Batelli, 45 ans, a entraîné Valenciennes, Sète et Amiens. Au moment de débuter, beaucoup pensent que la leçon sera retenue et que, fort de cette expérience malheureuse, l’équipe ne renouvellera pas l’erreur et qu’elle parviendra cette fois à monter. L’effectif a une fois de plus été remodelé. Le Finlandais Janne Hiétanen est reparti, comme Christophe Meslin ainsi que Vincent Gragnic, Gaël Danic et Stéphane Noro. Gharib Amzine rejoint les rangs amateurs du FC Mulhouse, son club d’origine après sept années de fidélité troyenne, tandis que Nabil Berkak signe à Gueugnon. Au chapitre des arrivées, celle qui est la plus spectaculaire concerne l’ancien Parisien et Marseillais, Fabrice Fiorèse, 33 ans, qui arrive d’Amiens. S’engagent également Titi Buengo, lui aussi transfuge d’Amiens, et Benoît Lesoimier qui vient de Clermont. Le défenseur axial international algérien Ismaël Bouzid, en provenance de Turquie et du Galatasaray, rejoint l’Estac mais retournera an janvier en Turquie, au club d’Ankaragucu Plusieurs jeunes éléments, formés au club ou issus de la post-formation, vont être intégrés. Aux Quentin Westberg, Mathieu Baudry, Eric Marester, Jerry Prempeh, Diallo Guidileye, Jonathan Pérez et Claudio Beauvue, déjà présents, seront incorporés au fur et à mesure de la saison, Julien Faussurier (formé à Lyon), Jérémy Cordoval, Fabrice Nsakala, Adam Shaïek, Abdou Sissoko, Sega Keita et Michel Mondeguer.

 

Sept matches sans défaite

Le premier match, à domicile, contre Bastia, est perdu, 2-1, mais le suivant, à Châteauroux, est gagné, 1-0. L’Estac enchaîne avec un premier succès à domicile, contre Brest, 1-0 puis s’incline deux fois de suite : à Vannes, 1-0, et contre Nîmes, 1-0, au Stade de l’Aube. Si elle se qualifie devant Angers en Coupe de la Ligue, 2-1, contre Angers à Troyes, elle perd de nouveau, à deux reprises en championnat : à Clermont, 2-1, et à domicile contre Lens, 1-0. Après 7 journées, les Troyens pointent au 16e rang, à 1 point devant le premier relégable, Reims. Il est temps de réagir. Après avoir été sortie de la Coupe de la Ligue à Metz, 3-1, l’Estac réalise une série de sept matches sans défaite (3 victoires-4 nuls). C’est Montpellier qui met un terme à cette série en s’imposant 3-0 à la Mosson. Un coup d’arrêt qui n’aura pas de conséquence néfaste puisque les joueurs de Batelli vont se qualifier en Coupe de France, à St Priest (CFA), 4-4 après prolongation et aux tirs au but au 7e tour, puis contre Beauvais (National), 3-1, au Stade de l’Aube, au 8e tour. Ils vont remporter le derby chez eux contre Reims 1-0, ramener un nul 1-1 de Dijon, puis vaincre Metz, 3-1 au Stade de l’Aube. A la trêve, après la 18e journée, ils figurent au 8e rang, à 6 points du 3e, Montpellier.

L’année 2009 commence par une qualification en 32e de finale de la Coupe de France, 1-0 après prolongation, chez Louhans-Cuiseaux (National). L’Estac ne parvient pas à battre son premier visiteur de l’année, Châteauroux, 2-2. C’est ensuite Rodez (National) qui vient l’éliminer de la Coupe de France, 2-1. Puis elle perd son match en retard, à Sedan, 2-1 avant de couler à Brest, 4-1. On la croit relancée après un net succès 3-0 à domicile contre Vannes, mais c’est ensuite la dégringolade…

 

Ludovic Batelli remplacé par Claude Robin

Le 17 mars, après cinq matches sans victoire (quatre défaites et un nul), et une 16e place au classement, quatre points devant la zone rouge, le président, Thierry Gomez, nomme un directeur sportif, Michel Rablat, 55 ans, pour épauler Ludovic Batelli, mais aussi une préparatrice mentale, Cécile Traverse. L’équipe revient de l’AC Ajaccio avec un point (1-1), mais la chute va se poursuivre et après une nouvelle défaite à domicile, le 24 avril devant Montpellier, 2-1, alors que l’équipe est relégable depuis une semaine, Ludovic Batelli est écarté. Thierry Gomez choisit de confier les rênes à Claude Robin, le directeur du Centre de Formation. Le premier match a lieu à Reims pour un derby dramatique puisque Rémois et Troyens sont sans le même bateau, respectivement aux 19e et 18e places, avec le même nombre de points. Il n’y aura pas de vainqueur ni de but. La première victoire troyenne, depuis le 7 février, sera pour le match d’après, contre Dijon au Stade de l’Aube, 2-1. C’est suffisant pour sortir de la zone rouge. L’Estac obtiendra ensuite un nul méritoire à Metz, candidat à la montée, 1-1. Tout se joue lors de l’avant-dernière journée, l’ultime au Stade de l’Aube, devant 16 931 spectateurs, contre Sedan qui n’a plus rien à craindre ni à espérer. Mais Robin et ses joueurs vont tomber sur une équipe ardennaise surmotivée qui mènera 2-1 à la mi-temps et s’imposera finalement 3-2 grâce à un but réussi à la 90’+4 par Lossemy Karaboué. Les Sedanais célèbreront leur succès sans retenue et l’Estac qui s’inclinera 2-1 à Bastia lors de la dernière journée, 19e, descendra en National.

 

 

L’effectif 2008-2009

 

Gardiens : Alan Mermillod, Cyrille Merville, Quentin Westberg.

Défenseurs : Mathieu Baudry, Ismaël Bouzid, Jérémy Cordoval, Stéphen Drouin, Julien Faussurier, Ibrahima Faye, Auriol Guillaume, Eric Marester, Fabrice Nsakala, Jerry Prempeh, Gaël Sanz.

Milieux : Eloge Enza-Yamissi, Fabrice Fiorèse, Diallo Guidileye, Jesper Mikkelsen, Mounir Obbadi, Jonathan Pérez, Ousmane Sarr, Adam Shaïek, Abdou Sissoko 

Attaquants : Ibrahima Bangoura, Claudio Beauvue, Grégory Bettiol, Titi Buengo, Yahia Kébé, Sega Keita, Jérôme Lafourcade, Benoît Lesoimier, Michel Mondeguer.

 

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir
Billetterie en vente Billetterie

Billets en vente

Réservez vos billets