Saison 1990-1991

Saison 1990-1991

Pour ses premiers pas en 3ème Division, l’Atac est versée dans le groupe Centre. Les réserves professionnelles de Saint-Etienne, Auxerre et Lyon, entre-autre, y figurent également.L’effectif ne subit pratiquement pas de départ. Bevilacqua s’engage avec Vendeuvre,Le Fèvre souhaite mettre une parenthèse ,tandis que Jaworski est arrêté par une pubalgie tenace. Par contre, le recrutement est plus actif. Vont arriver Tino Miedico, un défenseur venu du FC Metz, Patrick Alexer, Langrois d’origine, ayant évolué à Chaumont, qui arrive d’Evreux, milieu de terrain, Jean-Pierre Hitoto,milieu offensif zaïrois d’Yvetot qui a évolué à l’USM Romilly. Après un stage de préparation de 8 jours à Lamoura, dans le Jura, et avant le début du championnat, une belle opportunité va se présenter. L’international espoir belge Patrick Aussems, qui évoluait à Seraing, en 1ère Division belge, n’a plus de club. Seraing vient en effet de déposer le bilan et le défenseur, qui a connu la Coupe d’Europe avec le Standard de Liège, 147 matches de D1, n’a plus la possibilité de s’engager dans un club professionnel, les délais étant dépassés. Il va finalement s’engager avec l’Atac, sous forme de prêt. Le président, Michel Santier et le vice-président, Pierre Flamion, ont bien manœuvré.


Les Verts font recette

L’équipe de Jean-Louis Coustillet débute son championnat, le 18 août 90, en recevant l’un des favoris, Nevers, entraîné par Thierry Bocquet. Les Troyens dont l’objectif est le maintien, vont se montrer craintifs en première mi-temps et encaisser un but après la demi-heure de jeu. Ils vont revenir avec d’autres intentions et, poussés par un public venu en nombre (1517 spectateurs) arracher la victoire dans les deux dernières minutes de la partie, gr^ce aux buts de Philippe Eullaffroy (88è) et Zoran Delibasic (90è). Une semaine plus tard, il laisseront une bonne impression au cours du match qui les oppose à la réserve de l’AJ Auxerre, sur la pelouse d’honneur du stade de l’Abbé-Deschamps, en lever de rideau d’Auxerre-Brest, en 1ère Division, malgré la défaite, 1-0. Le 1er septembre, devant 1925 spectateurs,et à l’occasion des débuts officiels d’Aussems et de Hitoto, l’Atac s’impose 1-0 chez elle, contre Montluçon. Elle va connaître moins de réussite, de nouveau à domicile, la semaine suivante, et s’incliner 2-1 face à la réserve de Saint-Etienne, en présence de 3031 spectateurs. C’est Titi Camara, danger constant ce soir-là, qui donnera la victoire aux Verts, à 5 minutes de la fin, sur coup-franc, après avoir profité d’une certaine naïveté de la défense auboise. L’Atac va alors enchaîner une série de matches sur un rythme de résultats régulier : victoires à domicile et nuls à l’extérieur. Elle va, successivement, battre Châteaudun (entraîné par André Coustillet, frère de Jean-Louis) 2-1, Lyon-Duchère 2-0,Evry 2-0, Joué-lesTours 3-1, et ramener des nuls de Gueugnon B 1-1, Angers B 0-0, Montceau 0-0 et Le Puy 1-1.Si bien qu’au terme de la 12ème journée, elle occupe la 3ème place, à 3 points des leaders, Auxerre et Châteauroux et à 1 point de Nevers. Elle précède Montluçon et Saint-Etienne de 4 points.

Un bon parcours en Coupe de France


Entre-temps, Jean-Louis Coustillet a reçu le renfort d’un jeune défenseur, Jean-Louis Montero.A 19 ans, celui-ci, originaire de Bar-sur-Seine et qui a commencé à jouer à Essoyes, revient au club qu’il a quitté alors qu’il était cadet, pour suivre sa famille en Espagne. Il a évolué à la Real Sociedad, 2 ans puis au Stade Brestois, une saison, le temps de gagner la coupe Gambardella. Le 18 novembre, les Troyens vont chuter à Lyon face à la réserve lyonnaise, 2-1 qui aligne des jeunes prometteurs, les Flachez, Bardon ou Rivenet. Le samedi suivant, ils vont accueillir Châteauroux, le co-leader, qu’ils vont dominer 3-1, enthousiasmant 2278 spectateurs. Montero fera ses débuts officiels à la 46ème minute, remplaçant Mohamed Bradja, légèrement blessé. Un Montero qui, le 1er décembre, qualifiera son équipe lors du 5ème tour de la Coupe de France à Saint-Dizier (D4.), 1-0, en inscrivant l’unique but, de la tête. L’Atac va boucler les matches aller sur une fausse note. Elle va s’incliner chez le dernier, Melun, 1-0. A mi-championnat, elle est 5ème avec 7 points de retard sur la réserve de l’AJA, 3 points sur Châteauroux, 2 points sur Nevers et à égalité avec la réserve de Lyon. Elle terminera cependant l’année en se qualifiant pour le 7ème tour de la Coupe de France, à Vertus, club de Promotion de Ligue, 5-2 avec un triplé de Delibasic.

Meilleur club de jeunes


L’année 1991 débute fort, avec la réception des réservistes auxerrois, incontestables leaders. Pour l’occasion, le public a encore répondu présent. Ils sont 3705 à s’être déplacés pour soutenir leur équipe qui affronte quelques-uns des jeunes talents icaunais, les Charbonnier, Rabarivony, Mahé, Ciechelski, Nalis et autres Otokoré. Au but de Neamba (79è) va répondre Sam Petitjean (84è), un exploit puisque ce n’est que le 4ème but encaissé par les Bourguignons. Le nul est équitable. Avant la rencontre, Jean Fournet-Fayard, président de la FFF, accompagné de Gérard Houiller, Directeur Technique National, a remis à l’Atac, le challenge du meilleur club de jeunes à statut amateur, saison 89-90. Les Aubois vont passer un nouveau tour de Coupe le 20 janvier, à Versailles (D4), 3-1.Puis ils remportent leur premier succès à l’extérieur, à Montluçon, 1-0, grâce à un centre lifté de Louvrier qui surprend le portier montluçonnais dès la 3ème minute. Ils ramènent ensuite un nul 0-0 de Geoffroy-Guichard où ils ont affronté la réserve stéphanoise. Ils passent sans encombre le 8ème tour de la Coupe de France à Jarville (DHR), 4-0. La neige va empêcher le déroulement des matches Atac-Gueugnon et Châteaudun-Atac. Deux mois après le dernier match joué au stade de l’Aube,l’Atac va recevoir et battre la réserve d’Angers, 3-0.Elle revient à 1 point de Châteauroux, avec un match en retard, le 2ème derrière l’AJA.

La foule au stade de l’Aube


En 32ème de finale de Coupe de France, l’Atac, le 9 mars, reçoit les professionnels d’Annecy (2ème Division) devant 5740 spectateurs. Monate ouvre le score pour les visiteurs (38è) mais Aussems égalise à 4 minutes de la fin, emmenant les deux équipes en prolongations. Les Troyens continueront de bousculer les pros, mais ceux-ci auront le dernier mot grâce à un but de …Delibasic contre son camp (104è). Coustillet et ses hommes vont pouvoir complètement se consacrer au championnat. Après un 2-2 à Lyon-Duchère,Ils battent Montceau 1-0 au stade de l’Aube, où ils sont ensuite tenus en échec par la réserve gueugnonnaise, 1-1. Ils vont aller dominer Evry, un mal classé, mais se contenteront d’un 0-0. S’ils l’emportent 3-1 à domicile devant Le Puy, ils partagent les points (1-1) à Joué-les-Tours, puis s’inclinent à la maison face à la réserve de Lyon, 2-0. Mais, surtout, ils vont perdre leur match en retard à Châteaudun, 2-1, en même temps que leurs derniers espoirs d’accession, d’autant qu’un nul 0-0 sanctionnera leur visite à Châteauroux. A l’occasion de ce match, le capitaine troyen, Nicolas Dehon, grippé, ne peut garder ses buts, pas plus que le second gardien, Thierry Villain, blessé à l’entraînement. C’est donc le numéro trois, Philippe Nafger, qui fera ses débuts. Dehon sera de retour pour le dernier match au stade de l’Aube contre Melun,1-1, et l’Atac achèvera sa saison par une défaite à Nevers qui aura ainsi préservé son invincibilité à domicile, 3-1.Elle se classera finalement 4ème, à 10 points d’Auxerre, à 5 points de Châteauroux, entraîné par Szarmach, qui accède en D2, et à un point de Lyon. Avec 13 buts, Delibasic est le meilleur buteur de l’équipe. Une bonne saison en somme, avec 23 points sur 30 pris au stade de l’Aube. A noter la création en avril 91, de la section féminine.

 

L’effectif 1990-1991


Gardiens :
Nicolas Dehon, Philippe Nafger, Thierry Villain.

Défenseurs : Patrick Aussems, Mohamed Bradja, Stéphane Fournier, Eric Gagneux, Pascal Louvrier, Tino Miedico, Frédéric Montavit, Jean-Louis Montero, Eric Soulié, Edouard Thomas.

Milieux : Patrick Alexer, Jean-Pierre Hitoto, Mory Komara, Christophe Laigneau, Jean-Christophe Simonin.

Attaquants : Zoran Delibasic, Pascal Dupuy, Philippe Eullaffroy, Eric Linger, Samuel Petitjean.

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir
Billetterie en vente Billetterie

Billets en vente

Réservez vos billets