Estac Troyes

Fil infos

Red Star-Estac : les déclas

Vendredi 30 Novembre 2018 à 23h22

Avec la manière, les Troyens se sont imposés 3-0 ce soir à Beauvais face au Red Star. Depuis la victoire à Châteauroux le 5 octobre dernier, sur le même score, on attendait un nouveau match référence, avec une Estac joueuse de la première à la dernière minute. Ce fut chose faite ce soir.
Les Audonniens avaient choisi de fermer les espaces pour mettre en difficulté les Troyens. Patiemment, Jimmy Giraudon et ses coéquipiers ont cherché à ouvrir les espaces, effectuant un pressing très haut sur la défense adverse. La rencontre s’est alors débloquée à la 18’, quand Christopher Martins Pereira, poussé par Teuma, tombait dans la surface, obtenant un penalty. Kevin Fortuné ne laissait alors aucune chance à Nicolas Douchez et ouvrait le score (19’). Quelques minutes plus tard, c’est encore Teuma qui était à la faute, cette fois sur Bryan Mbeumo, à droite de la surface. Le coup-franc était alors parfaitement tiré par Bryan Pelé, pour la tête de Kévin Fortuné au second poteau. Une tête piquée qui laissait à nouveau le portier audonnien impuissant (24’).

A la pause, le score de 2-0 reflétait bien la domination troyenne.

La seconde période allait être sur le même rythme que la première, même si le Red Star se créait plus de phases offensives. Mais face à la maîtrise des Troyens, la tâche était compliquée. A la 57’, sur un contre emmené par Yoann Salmier, Bryan Mbeumo perçait le milieu de terrain pour trouver Kévin Fortuné à gauche. Le double buteur de la soirée pénétrait alors dans la surface pour adresser une passe décisive à Yoann Touzghar, qui coupait la trajectoire du ballon au second poteau (57’).
La seule occasion adverse arrivait trois minutes plus tard, mais Mamadou Samassa, du pied, s’opposait fermement sur le tir de Faucher (60’).

Maintenant que la série positive est bien enclenchée, les Troyens ont la ferme intention de la poursuivre jusqu’à Noël. Trois matches de championnat les attendent encore avant la trêve, à commencer par la réception d’Orléans mardi prochain, à 21h au Stade de l’Aube. L’occasion d’enchaîner avec une troisième victoire consécutive à la maison ? Réponse dans quatre jours seulement...

 

Rui Almeida (entraîneur troyen) :

« Je souhaite féliciter mes joueurs. Ils ont vraiment été sérieux sur tout le match, en comprenant sa difficulté. Cela en dit long sur leur caractère. Le match n’était pas simple. C’est nous qui avons rendu le match plus facile, grâce à notre travail. La façon dont nous avons abordé cette rencontre a été décisive. Nous avons eu la patience de chercher l’espace que le Red Star ne nous donnait pas au début. C’est l’Estac qui a débloqué le match. Notre adversaire a fait son travail en fermant les espaces et nous avons trouvé les failles. Je suis content pour mes joueurs, pour la victoire. Ce 3-0 reflète vraiment l’étendue de nos capacités sur le terrain ce soir. Chaque match est différent. Nous avions décidé que la meilleure façon de jouer était de presser haut la ligne défensive du Red Star.
Nous sommes passés par des moments difficiles en début de saison. Nous avons parcouru les 16 premiers kilomètres du marathon, mais il en manque 22, c’est beaucoup. Nous avons encore trois matches à jouer en championnat avant Noël et le challenge est de remporter le maximum de points en restant concentrés, à commencer dès la réception d’Orléans mardi. Il va falloir mettre les mêmes ingrédients : l’humilité et le travail. Chercher absolument à se rapprocher de la zone de play-off n’est pas important pour le moment. Il faut engranger le maximum de points. Si on fait ça, on sera forcément plus proches de cette zone.
Cette victoire conforte les progrès du groupe. Cela confirme que nous avons bien analysé le championnat dans lequel nous sommes. Le match face à Lorient la semaine dernière et celui de ce soir ont deux profils complètement différents. Nous avons su nous adapter à ces deux rencontres.
 »

 

Faruk Hadzibegic (entraîneur audonnien) :

« C’est une lourde défaite. L’adversaire a profité de notre situation et de nos difficultés. Nous manquons de confiance, donc nous commettons des erreurs. Nous sommes conscients de notre situation. Mais le problème à régler est au-delà du terrain. La solution se trouve dans le vestiaire. Il faut se dire les choses. »

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir

Autour de l'Estac