Estac Troyes

Fil infos

Nouvel obstacle pour les féminines

Samedi 03 Novembre 2018 à 00h04

Trois jours après avoir atteint le 5e tour de la Coupe de France féminine, l’Estac enchaîne avec un match capital en championnat contre l’équipe qui lui avait le plus posé de problèmes la saison passée, le CA Villers-Semeuse. Les Ardennaises ont perdu leur meilleure joueuse, Valentine Kirbach, préférant partir en D2 à l’Asptt Albi plutôt que de rejoindre l’Estac. Les Villersoises n’en sont pas moins performantes, ayant progressé dans le jeu collectif. Elles sont toujours invaincues après quatre journées et occupent la seconde place derrière Saint-Memmie à deux points devant et avec un match de plus mais avec une avance de deux points sur l’Estac, troisième, mais avec deux rencontres de retard sur elles. Les Ardennaises ont débuté par deux nuls 1-1, à domicile devant Charleville Neufmanil puis chez Saint-Memmie. Elles se sont ensuite imposées chez elles contre Reims Ste Anne 3-2 et contre Monthermé, 3-0. Elles se sont aussi qualifiées jeudi en Coupe de France chez les Lorraines de St Nabord (R1), 2-2 et 6-5 aux tab.

Les deux équipes sont très proches l’une de l’autre et le résultat pourrait se jouer sur un détail. Les joueuses de Thierry Blanchot sont désormais bien embarquées dans leur saison et elles doivent prendre conscience qu’elles n’ont guère de droit à l’erreur. Par rapport au groupe déplacé jeudi en Coupe dans les Vosges, elles vont récupérer leur capitaine Marion Stépien et leur milieue offensive Margaux Dautun. Avec les retours des blessées de longue durée, Anaïs Nuninger et Ophélie Lenoir, leur effectif s’étoffe. Reste le problème de la gardienne puisqu’il est désormais acquis qu’elles devront faire sans Eloïse Pétillat, laquelle devrait subir une intervention chirurgicale le 15 décembre à la suite de l’arrachement d’un ligament interne d’un genou. La Provinoise est l’un des plus sérieux éléments de l’effectif. Chez les féminines, le poste est essentiel et les meilleures ont toutes un club. Pour l’instant Naomie Vié fait bien le job mais elle pourrait aussi apporter dans le champ. En attendant, dimanche, à 14h30, à Henri-Terré, elle et ses collègues seraient bien inspirées de franchir ce premier gros tournant de la saison.

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir
Billetterie en vente Billetterie

Billets en vente

Réservez vos billets

Autour de l'Estac