Estac Troyes

Fil infos

Les féminines étaient au rendez-vous

Jeudi 01 Novembre 2018 à 21h29

La Coupe de France a souri ce jeudi aux féminines de l’Estac qui se déplaçaient pour le compte du 4e tour à Epinal pour s’opposer au SA Epinal, l’une des meilleures équipes lorraines de Régional 1. La rencontre s’annonçait délicate pour les joueuses de Thierry Blanchot , privé de quelques-uns de ses meilleurs éléments : Margaux Dautin, Marion Stépien et Orokia Sissoko. En revanche, Charlotte Bertholle était bel et bien présente, et sa présence aura été précieuse. L’Estac se présentait aussi avec Naomie Vié poursuivant l’intérim dans les buts.

Les Troyennes allaient rapidement s’assurer la maîtrise du match. Elles multipliaient les occasions sur le but spinalien. Dès la 10’, un une-deux Charlotte Bertholle-Inès Moussaoui débouchait sur une tentative de la première nommée qui passait de peu à côté du but local. Inès Moussaoui manquait ensuite un face-à-face avec la gardienne (23’). A la 29’, cette dernière détournait une frappe de Cynthia Cabaup. Puis à la 34’, à la suite d’un corner, la reprise de la tête de Charlotte Bertholle s’écrasait sur la transversale. L’attaquante troyenne se mettait de nouveau en évidence à la 34’, mais sa frappe qui paraissait s’engouffrer sous la barre transversale, était finalement claquée en corner par la gardienne vosgienne. A la mi-temps, on ne pouvait que regretter le manque d’efficacité de l’Estac malgré une large domination.

Un manque de réalisme dont on se demandait si on n’allait pas cruellement s’en désoler quand Epinal ouvrait le score à la 55’, sur un coup-franc de 25m, côté droit, quand le ballon passait sous la barre auboise. Enhardies par leur réussite, les joueuses locales manquaient de peu de doubler la marque dès la 57’, mais Naomie Vié, sortie à bon escient, remportait son face-à-face avec l’attaquante qui, partie à la limite du hors-jeu, se présentait devant elle. Alertées par le risque encouru, les joueuses de l’Estac se ressaisissaient et parvenaient à égaliser à la 68’ après que Zoé Cochain eut ouvert en direction de Charlotte Bertholle, laquelle escamotait la gardienne dans sa course. L’Estac passait même aussitôt devant à la 70’ sur une superbe volée sous la transversale de Zoé Cochain suite à un centre de Sarah Rollin. Les Auboises avaient repris le jeu à leur compte. Les dix dernières minutes voyaient les Spinaliennes tenter le tout pour le tout pour revenir au score, mais les Troyennes, solides et bien en place, ne cédaient rien et arrachaient leur billet pour le 5e tour.

A noter les retours après une longue absence pour grave blessure, d’Anaïs Nuninger (ligaments croisés du genou) qui suppléa Eden Caye probablement victime d’une élongation, et d’Ophélie Lenoir après sa double fracture tibia-péroné en juin 2017 lors des barrages contre Toulon.

Pour Thierry Blanchot, son équipe avait parfaitement rempli son contrat : « Les filles ont accompli une superbe première mi-temps. Elles ont nettement dominé cette première partie, sans marquer malheureusement. Malgré de grosses occasions, elles ne sont pas parvenues à tromper la bonne gardienne adverse. Nous avons manqué d’efficacité. Epinal était bien en place, avec un bloc défensif bas. On s’est fait surprendre en début de seconde mi-temps sur un coup-de-pied arrêté et nous avons été en danger à ce moment-là. Mais nous avons repris le jeu à notre compte et après avoir renversé le score en deux minutes, nous avons évolué sereinement. On a bien résisté lors des dix dernières minutes quand Epinal a poussé et été dangereux mais notre qualification est largement méritée. »

L’Estac alignait : Vié – Mimouna, Naudot, Caye (Nuninger 65’), Guiguet – Adam, Cochain, Cabaup – Moussaoui, Bertholle (Lenoir 70’), Chaysinh (Rollin 60’).

 

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir
Billetterie en vente Billetterie

Billets en vente

Réservez vos billets

Autour de l'Estac