Estac Troyes

Fil infos

Les féminines assurent

Dimanche 07 Octobre 2018 à 20h54

Dans un match qui s’annonçait comme un premier tournant dans le championnat de Régional 1 féminin de Champagne-Ardenne, les féminines de l’Estac n’ont pas laissé passer l’occasion de prendre l’avantage sur un adversaire, l’EF Reims Ste Anne qui, cette saison, a laissé paraître de réelles ambitions à travers un recrutement de bonne qualité. Les joueuses de Thierry Blanchot se sont imposées 2-0 cet après-midi au stade des Thiolettes, à Reims. Un score logique, acquis à la mi-temps, qu’elles surent conserver jusqu’à la fin du match alors qu’elles étaient pourtant réduites à dix durant les trente dernières minutes après l’expulsion de Katelyne Annequin.

L’Estac n’avait pas laissé son adversaire s’organiser et avait pris délibérément le match à son compte. Anna Chaysinh, bousculée en pleine surface, n’obtenait pas le pénalty qui semblait justifié. Margaux Dautun hérite ensuite d’un ballon de but aux cinq mètres cinquante, qu’elle expédie au-dessus du but rémois alors que la gardienne est au sol. Puis on retrouve Anna Chaysinh pour une tentative de lob qui n’aboutit pas. Mais à la 19’, Margaux Dautin combine avec Cynthia Cabaup qui lui remet le ballon entre deux défenseures pour lui permettre de se présenter devant la gardienne pour la tromper et ouvrir le score. Les Rémoises tentent de revenir. Elles allongent leur jeu pour passer au-dessus de la défense auboise. Celle-ci fait bonne garde, avec une charnière Zoé Cauchain-Eden Caye dont l’expérience lui permet de ne pas se laisser surprendre, tandis que Naomie Vié, gardienne par interim, se distingue par sa lecture du jeu, ce qui lui permet de venir, telle une libéro,  au-devant des attaquantes pour gagner deux duels ou s’imposer sur des ballons aériens. A la 30’, le coup-franc de Mélissa Naudot aux vingt-cinq mètres qui prenait la direction du but, est claqué par la gardienne rémoise. Celle-ci ne connaîtra pas la même réussite à la 45’. Cette fois, la même Naudot, une nouvelle fois sur coup-franc, logera le ballon sous la barre transversale.

Fortes de cette avance de deux buts, les Troyennes reprennent le match avec confiance et monopolisent le ballon. A la 58’, Thierry Blanchot fait entrer en jeu Katelyne Annequin à la place d’Anna Chaysinh. Une minute plus tard, sur sa première intervention, Katelyne entre en contact avec son adversaire directe. L’arbitre la sanctionne d’un carton rouge. L’Estac va donc devoir évoluer en infériorité numérique. Elle n’en continuera pas moins de contrôler la rencontre, inscrivant même un troisième but par Sarah Rollin à la 70’, refusé cependant pour une position de hors-jeu. Les Rémoises auront une dernière occasion dans les arrêts de jeu, mais le score n’évoluera plus. Les deux équipes se retrouveront dans une semaine, à Henri-Terré, pour le compte du 3e tour de la Coupe de France.

Thierry Blanchot appréciait la prestation de ses joueuses : « Les filles ont dominé la rencontre dès son début et elles auraient pu marquer plus tôt. L’écart aurait pu aussi être plus large. L’expulsion de Katelyne (Annequin) est sévère. Ça nous a imposés de changer notre système et d’évoluer en 4-4-1, mais sans perdre le contrôle du match. C’est vrai que je craignais cette rencontre pour laquelle nous ne bénéficions pas de la présence de Charlotte Bertholle. Félicitations aux joueuses, avec une mention à Naomie(Vié) qui nous « dépanne » dans les buts, un poste inhabituel pour elle. Il faudra maintenant confirmer chez nous en Coupe de France dimanche prochain contre le même adversaire. Une autre compétition et un autre match. »

L’Estac alignait : Vié – Sissoko, Cochain, Caye, Naudot – Stépien, Cabaup – Moussaoui (Mimouna 80’), Dautun, Chaysinh (Annequin 58’) – Adam (Rollin 65’).

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir

Autour de l'Estac