Estac Troyes

Fil infos

Rendez-vous jeudi avec Matuidi et Sidibé !

Lundi 06 Août 2018 à 15h09

Le 15 juillet, l’équipe de France de football remportait sa seconde Coupe du Monde de son histoire. Vingt ans après la première, les Bleus décrochaient une seconde Etoile. Un instant historique, magique, qui faisait chavirer de bonheur tout un pays.

Ici à Troyes, dans l’Aube, le bonheur était d’autant plus intense que parmi ces vingt-trois héros, il s’en trouvait deux qui nous étaient un peu plus chers, un peu plus familiers.

 

Blaise Matuidi, le plus ancien, né à Toulouse le 9 avril 1987, mais élevé au Centre de Formation de l’Estac où il a grandi dès son arrivée à l’été 2003, après avoir été repéré par le regretté Christophe Laigneau, l’ancien capitaine de l’Atac, devenu éducateur. Un an plus tard, le frêle et timide gamin qu’était le jeune Matuidi, recommandé par Christian Caminiti, le directeur du Centre de l’époque, va intégrer le vestiaire professionnel et c’est Jean-Marc Furlan qui le lancera dans le grand bain. Ce sera la métamorphose : « P’tit Blaise » va se révéler accrocheur, impitoyable, ratisseur, relanceur, percuteur puis buteur. Aussitôt, le Stade de l’Aube découvre que l’Estac a pêché une pépite, un futur Grand. 67 matches, dont 65 en Ligue 1, 4 buts. Devenu professionnel en 2005, à 18 ans, il quittera le nid troyen en 2007 pour continuer à mûrir chez les Verts avant de rejoindre le PSG. Aujourd’hui, il est l’un des piliers de la Juventus de Turin, le seul joueur de l’histoire du football à être Champion du Monde en ayant gagné la même année, sur le terrain, le Scudetto (le titre de champion d’Italie) et la Coupe d’Italie. Avec 72 sélections en équipe de France et 9 buts, depuis le 7 septembre 2010 (Bosnie-Herzégovine-France : 0-2).

Marié à une Troyenne, Isabelle, papa de deux filles, Myliane et Naëlle, et d’un garçon, Eden, Blaise Matuidi est par conséquent familialement attaché à notre ville et à notre département.

Djibril Sidibé est un peu plus jeune que Blaise mais il était déjà à l’Estac quand celui-ci y arriva. Et pour cause : il est né à Troyes, le 29 juillet 1992, et est arrivé à l’Ecole de Football. Il a alors à peine huit ans et il ne fait que suivre son frère Mamadou un tout petit peu plus âgé que lui. La famille Sidibé vit dans le quartier Jules-Guesde qui n’est pas si éloigné des terrains de l’Association Estac et du Centre de Formation. Djibril fera d’ailleurs souvent le parcours à pied, ou en courant. Son premier entraîneur, Carlos De Jésus, se rendra vite compte que ce petit est différent et qu’il possède quelque chose que les autres n’ont pas. Nicolas Defrance, son entraîneur U14, qui est aussi son éducateur Sport-Etudes au collège Marie-Curie, s’en apercevra à son tour. Le gamin cache derrière un sourire permanent, une volonté de fer… et de faire ! Sans cesse à l’écoute, appliqué, il ne faut pas lui rappeler deux fois les consignes. A quinze ans, en tant qu’externe, il intègre naturellement le Centre de Formation de l’Estac. Il a 17 ans quand Patrick Remy, l’entraîneur de l’Estac, alors en National, l’appelle pour la première fois en équipe fanion, à l’occasion d’un match de Coupe de France à Sézanne. Il le fera encore jouer, mais cette fois en championnat, en mars 2010. Cette même année, en septembre, alors que l’Estac est remontée en L2, c’est Jean-Marc Furlan qui le lance dans le grand bain de la Ligue 2 au sein de laquelle l’Estac a retrouvé sa place, à Grenoble. Le contrat pro suivra en 2011. Un an plus tard, il rejoindra Lille pour grandir encore. Puis ce sera Monaco en 2016 et la première de ses 18 sélections en équipe de France, le 1er septembre 2016 (Italie-France, 1-3). Djibril est dans la cour des Grands et il est à sa place.

Rendez-vous tous en Bleu, jeudi 9 août, à 17h, devant l’Hôtel de Ville de Troyes pour fêter nos Champions du Monde.

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir
Billetterie en vente Billetterie

Billets en vente

Réservez vos billets