Estac Troyes

Féminines

Barrage féminins D2 : l'Estac prend la leçon

Lundi 11 Juin 2018 à 11h38

Montauban a pris ce dimanche après-midi à Henri-Terré une grosse option sur son maintien en D2. Les 10es du groupe B de 2e Division se sont imposées 4-0 aux dépens de l’Estac et ont mérité ce succès. Les Montalbanaises sont apparues en effet plus matures, avec un peu plus d’expérience après une première saison au second niveau du football français féminin. Emmenées par une remarquable Charlotte Fromantin, leur meilleur élément, les joueuses du Tarn-et-Garonne ont pourtant mis une mi-temps pour prendre la mesure d’une formation troyenne combative, volontaire et entreprenante, qui joua tous les coups à fond mais qui n’arriva pas à faire la différence qu’elle aurait dû faire avant d’effectuer dimanche prochain le long déplacement à Montauban pour disputer la match retour. Si la supériorité montalbanaise est évidente, on regrettera pourtant que les joueuses de Thierry Blanchot aient été privées d’une égalisation possible, ne bénéficiant pas, à un moment clé du match, d’un pénalty qui semblait manifeste, sauf pour l’arbitre. Cette décision, si elle n’aurait probablement pas modifié le verdict final, n’en a pas moins causé un certain désarroi dans les rangs locaux qui aura précipité la défaite troyenne pour donner une trop grande sévérité au score.

Préparation intense et mise au vert

Elles avaient pourtant mis beaucoup d’application dans leur préparation de cette double confrontation contre Montauban pour réussir enfin à accéder à l’échelon supérieur auquel elles aspirent depuis si longtemps. Après une semaine intense d’entraînement qui avait suivi leur qualification du premier tour contre Saint-Vit, elles s’étaient retrouvées toutes ensemble samedi soir pour une mise au vert exceptionnelle et inédite, dînant au Centre Sportif de l’Aube, suivant sur l’écran géant de l’amphithéâtre la rencontre France-Etats-Unis avant de passer la nuit au Centre de Formation. Après les séances vidéo, les causeries du coach, le déjeuner matinal, elles possédaient toutes les conditions et tous les atouts pour réussir.

En présence de Philippe Coudrot, président de l’Association, elles avaient abordé la rencontre de façon prudente, le temps certainement de jauger une équipe adverse qu’elles découvraient malgré toutes les informations qui leur avaient été données. Les joueuses de D2 étaient un peu dans le même cas de figure d’ailleurs. Le match mettait donc un peu de temps avant de s’emballer. Le premier corner était visiteur à la 6’ quand Mélissa Naudot contrait un centre de la gauche de Herbaut. Montauban s’installait et Charlotte Fromantin, bien positionnée, était à deux doigts de reprendre un nouveau centre de la gauche (7’).

Plus de maîtrise à Montauban

La première escarmouche troyenne survenait à la 12’ quand Charlotte Bertholle alertait Orokia Sissoko dans la profondeur, provoquant la sortie de la gardienne visiteuse pour enrayer l’action locale. Trois minutes plus tard, on retrouvait les deux mêmes joueuses troyennes mais pour des rôles inversés : de son côté droit, Orokia centrait pour Charlotte qui écrasait malheureusement sa reprise. Puis Cynthia Cabaup tentait une frappe, hélas trop aérienne (18’). On était là au cœur d’un moment fort troyen et Sirine Mimouna poussait à fond son action pour venir échouer sur la gardienne visiteuse, un nouvelle fois bien sortie (23’). Les joueuses de Soraya Belkadi vont reprendre le contrôle du match. Un ton technique au-dessus des Troyennes, elles réussissent mieux dans la circulation du ballon, dont elles reprennent la possession. L’Estac en est réduite essentiellement à défendre. Elle a davantage des difficultés à relancer et bien des ballons sont dégagés sans trouver preneuses. Kimberley Maître, la gardienne troyenne, stoppe parfaitement un coup-franc excentré côté gauche à 20 mètres de Charlotte Fromantin (28’). La même Charlotte Fromantin la menace de nouveau à la 37’ d’une tête décroisée non cadrée à la conclusion d’un coup-franc. La frappe de Karine Pavailler, un peu lointaine, passe à gauche du but troyen (44’). Avant la pause (45’ +1), on retrouve Charlotte Fromantin pour un retourné que capte bien Kimberley Maître. A la mi-temps, rien n’est joué. L’Estac ne fait pas de complexe contre une formation visiteuse qui cependant affiche une meilleure maîtrise.

Pénalty refusé à l’Estac

Et cette maîtrise, les Montalbanaises vont la concrétiser d’entrée au retour des vestiaires. Si l’Estac commet la première action notable de la seconde période quand Marine Fromantin assure sa sortie au-devant de Sirine Mimouna lancée par Charlotte Bertholle (46’), ce sont les visiteuses qui trouvent l’ouverture sur une frappe magistrale de la gauche de Karine Pavailler qui va terminer sa course au second poteau (48’). Mis en confiance, Montauban insiste et un nouveau coup-franc de Charlotte Fromantin, des 30 mètres, excentré à droite, est détourné par Kimberley Maître avant qu’elle le maîtrise (52’). Mais à la 56’, Cynthia Cabaup place Orokia Sissoko sur orbite, plein axe. Celle-ci se retrouve seule, conduit son ballon parfaitement pour aller se présenter en face à face avec la gardienne visiteuse. Elle vient d’entrer dans la surface quand Sandra Bima revenue derrière elle accroche sa jambe d’appui. Il n’y a pas pénalty plus flagrant et comme la faute est commise par la dernière défenseure, la sanction doit s’accompagner d’un carton rouge… A la stupéfaction générale, l’arbitre ne bronchera pas : pas de pénalty, pas de faute, pas de carton… Qu’en aurait-il été si la sanction avait été accordée, l’égalisation obtenue et les visiteuses réduites à dix ? On ne le saura jamais, mais probablement que l’écart n’aurait pas été le même.

Une addition trop salée

L’Estac obtient un coup-franc à la 58’ que Mélissa Naudot tire dans les bras de la gardienne. Deux minutes plus tard, c’est au tour de Montauban de bénéficier d’un coup-franc à 40 mètres. Frappé par Charlotte Fromantin, le ballon s’engouffre sous la barre de Kimberley Maître. A 2-0, Montauban commence à croire à son maintien. Pour les filles de Thierry Blanchot, après l’affaire du pénalty, ce second but fait mal. Montauban va profiter de ce désarroi local. Marion Braunwart oblige la gardienne troyenne à se coucher pour maîtriser en deux fois sa tentative (72’). Dans la minute qui suit, c’est un peu la panique devant le but de l’Estac, ce dont va profiter Charlotte Herbaut pour inscrire de près le 3e but montalbanais. A cet instant, on peut s’inquiéter pour l’Estac KO debout. D’autant que Charlotte Fromantin, décidément, ne paraît pas rassasiée. Sa frappe passe heureusement à droite (75’). Nasrine Daoudi, elle, cadre, mais Kimberley est sur la trajectoire (80’). Laura Espinasse Devidas aura plus de réussite à la 83’ en reprenant un centre de la droite : 4-0 ! L’addition est salée et comme si ça ne suffisait pas, l’arbitre adresse un généreux second carton jaune à Katelyne Annequin à la 89’, qui, bien-sûr, vire au rouge. Les Troyennes s’offriront un baroud d’honneur pour, au moins, réduire la marque, et obtiendront, coup-sur-coup (90’+3), deux coups-francs, tirés par Mélissa Naudot. Sur le premier, la gardienne visiteuse renverra le ballon des deux poings. Sur le second, elle sera battue, mais sauvée par sa barre transversale. Quand ça ne veut pas ! Les Troyennes se déplaceront à Montauban dimanche avec l’unique objectif de faire honneur à leur club et à leur maillot. Sur les dix dernières saisons, c’est la septième fois qu’elles échouent en barrages…

 

La réaction de Thierry Blanchot

« Je pense que nous avons produit une bonne première mi-temps. Nous étions bien en place. Les filles ont donné le maximum. Il nous aurait fallu produire la même intensité durant les 90 minutes. Mais notre niveau ne nous a permis de le faire que seulement pendant 45. On peut toujours revenir sur les faits de jeu comme cette grosse faute sur Cynthia Cabaup en première mi-temps ou sur le pénalty sur Orokia Sissoko qui aurait pu nous permettre d’égaliser. On se serait alors un peu plus accroché. On aurait certainement fait preuve de plus de ressources morales et physiques. Et puis, ça plombe le match retour : aller le jouer malgré une défaite 2-1 ou 3-1, ce n’est pas comme y aller après avoir pris 4-0 ! De plus, on perd une joueuse sur un 2e carton jaune sévère. Ça ne s’imposait pas, surtout à la 89’. Mais on ne peut pas se cacher derrière un arbitrage moyen. Je n’ai rien à reprocher à mes joueuses. Elles se sont battues et ont toujours cherché à donner ce qu’elles ont donné. Je me doutais qu’on ne tiendrait pas 90 minutes sur un rythme élevé. On a manqué de maturité et d’expérience. Les joueuses, dans leur grande majorité, sont jeunes. On va maintenant aller jouer à Montauban pour représenter dignement nos couleurs, avec fierté, et certainement pas en victimes. C’est la fin d’une aventure et d’un cycle. »

La fiche du match

Estac-Montauban FCTG : 0-4 (0-0)

Complexe Sportif de l’Aube « Henri-Terré » - 200 spectateurs environ – Arbitre : Rachid Chandouri, assisté de Bilel Boulemkhen et Antony Perez.

Buts : Pavailler (48’), Charlotte Fromantin (60’), Herbaut (73’) et Espinasse Devidas (83’) pour Montauban.

Avertissements : Annequin (38’), Sissoko (39’) et Stépien (42’) pour l’Estac, Exposito (58’) et Charlotte Fromantin (78’) pour Montauban.

Expulsion : Annequin (89’ second avertissement) pour l’Estac.

Estac : Maître – Annequin, Naudot, Giovannini (Fèvre 83’), Guiguet – Stépien (cap.), Adam – Sissoko (Rollin 65’), Cabaup, Mimouna (Millet 77’) – Bertholle. Entraïneur : Thierry Blanchot.

N’a pas participé : Bouton.

Montauban FCTG : Marine Fromantin (cap.) – Sanchez (Racon 88’), Bima, Artus, Espinasse Devidas – Braunwart, Exposito, Pavailler (Benech 77’) – Herbaut (Rebus 86’), Charlotte Fromantin, Daoudi. Entraîneure : Soraya Belkadi.                                                                                        

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir
Billetterie en vente Billetterie

Billets en vente

Réservez vos billets