• Bilan Jeunes - Une saison exceptionnelle : c’est aussi ça l’Estac !
Estac Troyes

Amateurs

Bilan Jeunes - Une saison exceptionnelle : c’est aussi ça l’Estac !

Mardi 05 Juin 2018 à 09h37

Quelle saison chez les jeunes ! L’Estac et sa formation sont à l’honneur au terme d’une formidable saison qui vient de s’achever. C’est une belle et réelle satisfaction dont les responsables du Centre de Formation, mais aussi du club tout entier, peuvent être fiers. Cette saison, ils sont peu nombreux les clubs qui peuvent revendiquer un aussi bon palmarès. C’est le fruit d’un travail de longue haleine et d’une politique bâtie sur des fondements sages, faits d’écoute, d’investissement collectif, de passion aussi pour le sport football et l’éducation. Former à la fois des footballeurs et des hommes, c’est toute la noblesse de la tâche que poursuit le Centre de Formation troyen, privilégiant le suivi de jeunes footballeurs présents pour la majorité d’entre-eux depuis plusieurs années. Certains sont là depuis l’Ecole de Foot. D’autres sont arrivés en Préformation. Tous ont grandi, dans tous les sens du terme, ensemble. Plusieurs sont troyens et aubois, certains viennent de clubs de l’agglomération ou du département. Beaucoup sont de la région ou proches de celle-ci. C’est d’abord géographiquement dans un bassin élargi autour de Troyes que ceux qui se sont distingués et illustrés cette saison sont originaires. Ce qui n’exclut nullement que quelques-autres sont issus de contrées plus éloignées. Voici le bilan d’un millésime exceptionnel.

U19 : la Gambardella… tout simplement !

Guidé par un éducateur dans l’âme, le sage et expérimenté Carlos Lopez, les U19 Nationaux ont alimenté la réserve et même l’équipe professionnelle pour deux d’entre-eux. Mais ils sont aussi à créditer d’un parcours dans le championnat de leur catégorie d’âge plus qu’honorable. Longtemps ils ont été invaincus (les quinze premières journées, d’août à décembre inclus). Avec des succès significatifs contre Auxerre, Lyon (deux fois), Reims, Sochaux, Metz, Nancy. Ils ont occupé le fauteuil de leader. Nul doute que si les plus en vue d’entre-eux n’avaient pas été appelés à l’échelon supérieur, ou que l’aventure en Gambardella n’eut accaparé prioritairement leur esprit à un moment, qu’ils auraient eu les moyens de jouer aussi le titre. Ils terminent sur le podium, sur la troisième marche, n’ayant perdu que quatre matches sur les trente-trois qu’ils auront disputés dans les deux compétitions auxquelles ils participèrent.

C’est bien évidemment leur victoire en Coupe Gambardella qui reste le point culminant de leur saison. Ils sont allés conquérir étape par étape cette emblématique trophée dont on parlait depuis si longtemps ici au point que certains s’étaient fait à l’idée qu’il était devenu inaccessible. L’Estac a su se montrer supérieur à plusieurs bons centres de formation réputés, comme Nancy, Rennes, ou en devenir, comme Brest et Tours. Cette coupe a le plus bel effet dans la vitrine du club. Ceux qui l’ont remportée sont autant de promesses en devenir pour la suite de l’histoire du club.

U17 : dans le carré d’As de la catégorie.

Une chute pour démarrer puis une longue série de matches sans défaite : 18 ! Eux aussi goûtèrent aux joies de la position de leader. Ils ne flanchèrent que le 17 février, à Metz. Ils s’accrochèrent mais Strasbourg eut le dernier mot. Seulement, c’est en tant que meilleur deuxième qu’ils purent être qualifiés pour les play-offs. Eux qui en championnat avaient accroché à leur tableau de chasse Reims, Nancy, Sochaux, Metz (à l’aller), et Sedan, s’en allèrent gagner à Angers en quart de finale avant de s’incliner en demi-finale, avec les honneurs, contre Toulouse, seulement leur quatrième et dernière défaite en 28 matches. Les plus chaleureuses félicitations à eux et à leur staff, à la tête duquel il faut une nouvelle fois distinguer l’esprit persuasif et conquérant d’un jeune éducateur de trente ans à peine, issu comme par hasard du Centre de Formation troyen avec lequel il débuta comme pensionnaire : Benjamin Bureau.

U16 : la suprématie régionale

Un chiffre pour commencer : 107, comme le nombre de buts réussis dans le championnat régional U17 par ces U17 première année, soit les U16. Et un nouveau titre régional pour ceux qui, la saison prochaine, découvriront le championnat U17, encore qu’ils sont quelques-uns à y avoir déjà goûté. Pour Vincent Carlier, leur éducateur, c’est le 3e titre en trois saisons, depuis que l’ancien défenseur axial troyen des saisons 09-10 et 10-11 est revenu au club. Avec 20 matches gagnés sur 22, un nul et une seule défaite, celle qu’ils devaient concéder chez leur dauphin, Rethel, 1-0, le 5 novembre, mais qu’ils devanceront au décompte final de sept points. A noter qu’ils terminent avec quinze points de mieux que le Stade de Reims, 3e, qu’ils auront défait deux fois, 2-0 à domicile et 5-2 chez lui.

 

U15 : les valeurs montantes

Difficile de dire ce que ce groupe deviendra dans l’avenir mais, régionalement, il a dominé son groupe de la tête et des… pieds : 62 points recueillis sur les 66 possibles. 125 buts marqués, meilleure attaque, 13 buts encaissés, meilleure défense, soit une différence de buts de +112 ! Et 13 points d’avance sur les seconds, Sedan et Reims. Un titre de Champion de Champagne-Ardenne enlevé haut la main.  Seul Sedan les a accrochés, deux fois, à l’aller comme au retour, et sur le même score : 3-3. En revanche, contre l’unique autre club pro, le Stade de Reims, ils se sont imposés à chaque fois : 4-1 à l’aller à domicile, et 3-1 au retour sur le terrain rémois. Les garçons de Didier Clerval quittent pour la plupart le cycle post-formation pour intégrer la formation et le Centre. A suivre de près.

 

Un staff performant et très lié

S’il convient de mettre en valeur la qualité des différents entraineurs qui ont su conduire leurs effectifs à des résultats si flatteurs, il ne faut pas oublier de souligner plusieurs critères qui les ont favorisés. Et en premier lieu, la grande complémentarité des staffs, l’ensemble étant chapeauté et fédéré par le directeur du Centre, Farès Bouzid. Celui-ci aura beaucoup appris depuis son arrivée au Centre, en 2003. A 38 ans, il a gravi tous les échelons, se nourrissant au contact de tous les éducateurs côtoyés. Il est devenu aujourd’hui le garant des valeurs véhiculées par l’institution Estac et qui sont celles prônées par le club que dirige Daniel Masoni. Il faut donc pleinement associer à cette réussite les membres des staffs sportifs : Johann Liébus, l’entraîneur des gardiens, Sébastien Renaud, le préparateur physique, Mathieu Dubarry, préparateur physique-adjoint. Ne pas oublier aussi David Saintives, responsable de la cellule recrutement, et Laurent Berna, directeur-adjoint de l’Association, directement impliqué dans l’accompagnement du cadre sportif, en particulier pour le secteur pédagogique. Tous peuvent être fiers de leur réussite.

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir
Billetterie en vente Billetterie

Billets en vente

Réservez vos billets