Estac Troyes

Amateurs

Demi-finale U17 : l'obstacle toulousain

Vendredi 25 Mai 2018 à 16h13

Ils ne sont plus que quatre ! Quatre clubs pouvant encore briguer le titre de champion de France U17 ! Quelques-uns des meilleurs centres de formation français : le Paris SG, 3e, le Toulouse FC, 5e, le Stade Rennais, 11e, et… l’Estac, 17e. Retrouver l’Estac en si bonne compagnie est déjà une belle satisfaction. C’est la preuve manifeste de l’excellence du travail que réalise depuis plusieurs années son Centre de Formation. Ce n’est nullement un hasard si on considère que les Troyens étaient déjà parvenus il y a deux ans à ce même stade de la compétition, éliminés de justesse par le PSG, futur champion. Ce sont d’ailleurs les mêmes qui viennent de remporter la Coupe Gambardella. Ce samedi, les joueurs de Benjamin Bureau vont tenter de faire mieux que leurs aînés. C’est pourtant un gros obstacle qu’ils vont trouver sur leur route, à 14h30 sur la pelouse du stade André-Pestourie, à Brive-la-Gaillarde : le Toulouse FC, le favori de la compétition avec le PSG.

Toulouse, le haut-niveau

Les Toulousains ont impressionné tous les observateurs en quart de finale. Non seulement ils ont éliminé l’Olympique Lyonnais chez lui, mais leur succès est on ne peut plus net : 5-0 ! Les protégés d’Anthony Bancarel ont également remporté haut la main leur poule, devançant Monaco de 9 longueurs, inscrivant 77 buts, soit un de moins que les Monégasques, mais n’encaissant que 14 buts, soit, de loin, la meilleure défense U17 de France. Face à Lyon, cette défense a réalisé son 14e clean-sheet de la saison (en 27 matches). C’est aussi la seconde plus grande différence de buts : +63 ! Le TFC forme un bloc très homogène, qui laisse peu de liberté à ses adversaires. Avec un pressing constant, suivi d’une projection vers l’avant instantanée.  Son parcours est d’ailleurs révélateur : les Toulousains n’ont jamais perdu un match contre un gros adversaire. S’ils n’ont « pêché » que deux fois, ce fut devant des formations à la réputation plus modeste, à Istres (3-2) et à La Valette, 1-0. De Mohimont, son gardien, à Bonneau, son triple buteur contre Lyon, le TFC présente un effectif pétri de qualités.

Les mêmes qu’à Angers

Les Troyens sont au rendez-vous. Après une saison bien entamée, restant longtemps invaincus après une défaite concédée en ouverture, les garçons de Benjamin Bureau ont eu besoin de retrouver un second souffle aux deux tiers du championnat. Ils se sont repris avant le terme de celui-ci et en éliminant Angers chez lui la semaine dernière, ils ont démontré qu’ils avaient bien leur place dans le dernier carré d’as ! On sait qu’ils ne peuvent malheureusement plus compter sur Mohamed Conté, l’un de leurs joueurs majeurs, opéré la semaine passée des ligaments croisés d’un genou. Le défenseur Ziad Ayad est lui aussi toujours indisponible pour une entorse d’un genou.

Ce sont 17 joueurs, soit le même groupe que celui qui s’était déplacé à Angers, qui sont partis en début de matinée, par la route, en direction de Brive. Une halte avait été prévue à Limoges pour un entraînement sur les installations limougeaudes aimablement mises à disposition par le club et la municipalité de la ville. L’arrivée à Brive, l’accueil par le District de Corrèze et l’installation à l’hôtel étant prévus pour 18h30.

Pas favoris mais ambitieux

Conscient du potentiel toulousain, le jeune coach troyen, Benjamin Bureau, s’est surtout attaché à bien préparer son équipe et à installer ses joueurs dans les meilleures dispositions : « Je me suis surtout concentré sur mon groupe, a-t-il précisé. Je veux que l’on donne une image irréprochable de la formation troyenne. On doit se hisser à la hauteur de l’évènement. Quoi qu’il arrive, on aura fait une super saison. C’était exceptionnel de jouer les quarts. C’est magique de disputer les demies. Et pourquoi pas viser le titre ? Ce groupe vit bien. Les garçons s’inspirent des U19 qui les ont précédés en demi-finales il y a deux ans. Ils veulent faire mieux. Toulouse a de gros atouts offensifs, mais nous aussi. On est en pleine possession de nos moyens et on se présentera déterminés. On répondra présent, à la hauteur du niveau du match. » Si ce sont les mêmes joueurs retenus pour affronter Angers en quart de finale qui forment le groupe déplacé en Corrèze, il n’est pas du tout certain que ce soit la même composition qui débute la rencontre. Seize joueurs seront portés sur la feuille de match. Le 17e qui devra s’abstenir ne sera peut-être pas non plus le même qu’à Angers. Quoi qu’il en soit, pour l’Estac, tout ce qui peut désormais arriver ne sera que du bonus.  

 

La rencontre sera dirigée par Hugo Ducasse, assisté de Thomas Brossard et Gaëtan Damy. 4e arbitre : Clément Jablonski.

Deuxième demi-finale, à 17h15 : Paris SG-Stade Rennais.

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir
Billetterie en vente Billetterie

Billets en vente

Réservez vos billets

Autour de l'Estac