Estac Troyes

Fil infos

#ESTACASM : les déclas

Samedi 19 Mai 2018 à 23h30

Les Troyens y auront cru jusqu’au bout. La tâche ne s’annonçait pas simple avant de recevoir Monaco, et tout le monde en avait conscience. Pour accrocher cette place de barragiste, il fallait que l’Estac l’emporte, et que Toulouse, de son côté, ne gagne pas. Rien n’aura souri à Benjamin Nivet et à ses coéquipiers ce soir, puisqu’ils se sont inclinés 3-0 (Lopes 21’ et 71, Mboula 92’) face à l’AS Monaco, et que Toulouse a battu Guingamp 2-1 et sera donc le barragiste… 
Abattus au coup de sifflet final, les hommes de Jean-Louis Garcia méritaient certainement mieux cette saison. Mais l’heure des bilans viendra plus tard. En attendant, l’Estac toute entière tient à remercier ses fidèles supporters qui ont toujours été présents, à domicile mais aussi à l’extérieur, parcourant des kilomètres par milliers. Nous savons que nous pourrons compter sur vous la saison prochaine. Le football a encore de grandes heures à vivre à Troyes !

Leonardo Jardin (entraîneur de Monaco) : 

«  Cette victoire nous permet d’atteindre notre objectif de nous qualifier pour la Champion’s League. C’est mérité, tout comme notre victoire ce soir. Nous avons eu la maîtrise du jeu, et ça a payé. »

 

 Jean-Louis Garcia (entraîneur de l’Estac) : 

« Sur le match, nous sommes battus par beaucoup plus forts que nous. Et Toulouse a fait le job en s’imposant contre Guingamp... Il aurait fallu faire un exploit pour battre Monaco, une équipe très mobilisée. Nous n’avons pas été ridicules. Mes joueurs ont eu le mérite de tenter jusqu’au bout. Mais la marche était trop haute.
Nous avons fait une phase aller à 21 points, mais nous n’avons pas tenu la distance sur la phase retour, avec un mois de janvier qui s’est mal goupillé. C’est incontestable, nous n’avons pas été performants sur cette phase retour.
La blessure de Tristan Dingomé sur le match d’Angers a été un vrai coup dur. Notre moyenne de points avec lui dans l’équipe était de 1,3 point, et sans lui, 0,6. C’était un joueur fondamental. Ca fait peut-être partie des raisons, mais il faut prendre de la distance pour tirer les conclusions. 
Il y a de la détresse ce soir. C’est tellement beau de jouer dans ce championnat de Ligue 1…
Nous sommes forcément déçus. Nous avons échoué dans notre quête du maintien. Il faut prendre du recul, tout le monde a sa part de responsabilité. Il faut analyser, voir ce qui nous a vraiment manqué, et nous verrons après pour tirer les conclusions.
Ce soir, c'est la tristesse qui domine, car nous quittons ce championnat fabuleux, nous avions envie d'y rester. Il faut apprendre de ses erreurs, et rebondir. Le club a maintes fois connu cette situation, et a souvent rebondi. L'institution est solide, la victoire de Gambardella a donné de l'espoir.  Il faut repartir sur un projet, en s'appuyant sur une jeunesse intéressante. »

Jérémy Cordoval (défenseur de l'Estac) :

" Il n'y a que de la déception ce soir. C'est la première fois que je vis ça, c'est un drôle de sentiment. C'est dur de trouver les mots pour gérer ce genre de situation. Le Président est venu nous voir à la fin du match pour nous soutenir, nous sommes tous dans le même bateau. Il va falloir avancer malgré tout. Sur la phase retour, nous avons pris seulement 12 points, c'est largement en-dessous de la phase aller. A la trêve, nous étions ambitieux, nous voulions au moins réaliser la même performance, mais nous n'y sommes malheureusement pas parvenus... 
Nous savions que nous avions une position délicate, et qu'il fallait prendre des points, à domicile et à l'extérieur, peu importe l'adversaire. Il va falloir tous relever la tête et passer à autre chose. La saison prochaine sera en Ligue 2, il va falloir digérer et se remobiliser. "

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir
Billetterie en vente Billetterie

Billets en vente

Réservez vos billets

Autour de l'Estac