Estac Troyes

Pros

Tout reste possible !

Lundi 14 Mai 2018 à 12h43

Toujours vivant, toujours debout, chante Renaud. L’Estac peut reprendre elle aussi les paroles de sa chanson. Mais surtout pas celles de « laisse béton ». Certes, les joueurs troyens ne sont pas parvenus à ramener une victoire de leur déplacement à Montpellier malgré tous leurs efforts. Il leur aura manqué quelques centimètres tout à la fin pour réussir. Rageant une nouvelle fois ! Mais ils ramènent toutefois un point infiniment mérité, et ce point, extrêmement précieux, leur permet de conserver l’espoir d’un maintien qu’ils méritent mille fois compte tenu de leur volonté, leur abnégation et leur état d’esprit. Seulement, aujourd’hui, leur salut ne peut plus passer que par les barrages et la situation est on ne peut plus nette : ils doivent absolument vaincre Monaco samedi soir au Stade de l’Aube lors de la dernière journée, mais Toulouse, dans le même-temps, ne doit pas réussir à battre Guingamp qu’il reçoit.

La folie des fins de saison

Une victoire au stade la Mosson samedi n’aurait pas davantage sauvé Benjamin Nivet et ses copains, mais elle les aurait positionnés dans une situation où ils restaient maîtres de leur destin. Ils se passent tellement de choses inimaginables et irrationnelles à chaque fin de championnat que personne aujourd’hui ne peut prédire avec certitude ce qu’il en sera samedi prochain au terme des 90 dernières minutes de Ligue 1 Conforama, sans oublier aussi celles des temps additionnels. Cela a d’ailleurs déjà été le cas à l’occasion de l’avant-dernière journée, marquée par des rebondissements, des retournements de situation et des pronostics inversés. Lille s’est donc sauvé, sur le terrain, et Strasbourg y est également parvenu à l’issue d’une fin de match folle, devant des Lyonnais suffisants et au mental défaillant. En fin de tableau, il ne reste plus que trois équipes au sort incertain : Caen, menacé par Toulouse, et ce dernier dans le viseur de l’Estac. Le TFC recevra un En Avant de Guingamp qui n’a plus rien à jouer mais qui devra se mobiliser pour garder son équité au championnat.

Avec un Stade de l’Aube en fusion

L’Estac accueillera l’AS Monaco, grand bénéficiaire de cette journée passée et de nouveau second, accrochée à une place qui lui assure une participation directe aux poules de la Ligue des Champions et qu’elle voudra définitivement sceller. Avant de s’occuper des autres, les Troyens devront créer l’exploit. Pour le réussir, ce qui n’est pas impossible puisque Strasbourg l’a fait, ils devront battre le champion de France sortant, avec l’appui d’un stade en fusion, poussant à fond derrière son équipe, sans état d’âme, avec le seul souci d’arracher le sursis des barrages. Ça aussi c’est possible puisque le public strasbourgeois l’a fait, puisque le public lillois l’a fait également. Ce but extraordinaire de Karim Azamoum est peut-être encore plus précieux qu’il n’y paraît…  

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir
Billetterie en vente Billetterie

Billets en vente

Réservez vos billets