Estac Troyes

Pros

La quête du salut

Vendredi 11 Mai 2018 à 21h33

L’Estac entreprend un déplacement, son dernier, de la plus haute importance en se rendant au stade de la Mosson pour y affronter une équipe de Montpellier extrêmement compliquée à surpasser, forte d’une défense, la seconde de Ligue 1 Conforama, difficilement franchissable. Une rencontre en apparence déséquilibrée dans la mesure où la formation de Michel Der Zakarian peut encore aspirer à une qualification en Ligue Europa. Pour cela, à trois points de la sixième place, elle devra commencer par battre l’Estac avant de se déplacer à Rennes. Les Troyens ne tomberont donc pas sur une équipe démobilisée. C’est peut-être préférable de jouer contre un adversaire encore sous pression. Mais ça ne change en rien l’objectif des Aubois dans l’obligation d’arracher trois points pour pouvoir encore espérer se maintenir.

La détermination troyenne

C’est un groupe décidé et déterminé qui est parti cet après-midi pour le chef-lieu de l’Hérault. La défaite à Lyon n’a pas traumatisé les joueurs de Jean-Louis Garcia. L’OL était imprenable et il n’y avait rien à espérer au Groupama Stadium. La parenthèse refermée aussitôt, les Troyens se sont vite plongés dans la préparation de leur prochain match. Une préparation qui s’est déroulée dans la sérénité. Préparés à la lutte depuis le départ de la saison, Benjamin Nivet et ses coéquipiers se doutaient dès le début que ce ne serait pas simple pour eux. Ils sont donc, sans surprise, dans la bataille. Tout est encore possible. L’Estac peut très bien se sauver en terminant à la 16e ou à la 17e place, comme en passant par les barrages. Et elle peut y croire. Elle a souvent été très proche d’obtenir les dividendes de prestations intéressantes et de qualité. Il lui faudra toutefois réaliser une grosse performance à Montpellier si elle veut prendre trois points qui se refusent à elle à l’extérieur depuis son ultime et lointain succès à Metz, le 23 septembre.

Bellugou blessé, Mbeumo appelé

Ce n’est pas pourtant avec toutes ses forces qu’elle se présentera sur le terrain pailladin. Mathieu Deplagne et Stéphane Darbion ne sont toujours pas rétablis et François Bellugou s’est blessé mercredi à l’entraînement (contusion à la cuisse droite). Aucun ancien montpelliérain par conséquent ne retrouvera son ancien club (ils sont quatre à l’Estac avec Jonathan Tinhan). Aloïs Confais revient. Mamadou Samassa de nouveau forfait, Yehvann Diouf reste présent comme second gardien. Quatre jours après avoir remporté la Coupe Gambardella, il accueille dans le groupe un autre coéquipier gagnant de cette coupe des U19, Bryan Mbeumo, double buteur. Jean-Louis Garcia l’a laissé préparer et aller au bout de son aventure et il le récupère tout naturellement maintenant : « C’était évident de l’intégrer au groupe avec son esprit winner. Lui et Diouf vont dynamiser le groupe. »

Etre réaliste

Le coach n’a jamais changé son discours, ses propos n’ont nullement varié. Il n’avait jamais caché que le club serait sportivement dans la difficulté. Il est donc dans la bagarre, à la tête de ses troupes, prêt à en découdre… et à réussir : « J’ai trouvé que l’équipe lors des séances de cette semaine, avait beaucoup de jus et de mental. Personne ne peut connaître le scénario de cette fin de saison. Rien n’est écrit d’avance. Nous restons extrêmement positifs. On est dans le combat, même si on rencontre une équipe qui, à l’image de son entraîneur, ne lâche rien et qui est la deuxième défense du championnat. On se présentera avec de l’énergie positive et nullement avec des idées négatives. Nous n’avons été relégables que seulement trois journées. » Strasbourg et Toulouse sont pour le moment devant l’Estac mais leur situation est loin d’être simple. Face à une équipe rigoureuse et organisée, toujours privée cependant de Roussillon et Hilton, l’Estac devra jouer juste et se montrer patiente, mais impérativement être réaliste. Elle n’aura vraisemblablement pas cinquante occasions comme le rappelle l’entraîneur troyen, et quand il s’en présentera une, il ne faudra pas la manquer. C’est à cette condition que l’Estac pourra continuer à y croire et offrir à ses supporters un dernier match de tous les espoirs au Stade de l’Aube le 19 mai.

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir
Billetterie en vente Billetterie

Billets en vente

Réservez vos billets

Autour de l'Estac