Estac Troyes

Fil infos

La réserve renverse la vapeur

Samedi 14 Avril 2018 à 22h40

En fin d'après-midi à Henri-Terré, la réserve s'est imposée contre Biesheim, 2-1. Une victoire au mérite pour une équipe bien jeune qui a su prendre la mesure d'une formation pourtant de belle qualité et loin d'être classée 3e par hasard.

Avec Mamadou Sissako comme unique professionnel et plusieurs U19 laissés à la disposition de la réserve alors qu'ils pouvaient légitimement figurer dans le groupe parti disputer la demi-finale de Gambardella, Gharib Amzine disposait d'une équipe une nouvelle fois à la moyenne très basse. On dit que la valeur n'attend pas le nombre des années et on l'a encore vérifié sur le synthétique du complexe de l'Aube. Le début de la rencontre était plutôt équilibré mais prenait un autre aspect à partir du moment où les visiteurs allaient bénéficier d'un pénalty qui leur permettait d'ouvrir le score (22'). L'Estac se montrait alors davantage entreprenante mais lorsque l'arbitre renvoyait les deux formations aux vestiaires au terme des 45 premières minutes, les Alsaciens avait toujours l'avantage d'un but.

La deuxième mi-temps confirmera les bonnes dispositions troyennes de la fin de la première période. Les Aubois haussaient le rythme et, à la 63', Brandon Domingues reprenait magistralement de la tête un centre parfait de la gauche de Clément Bénard pour égaliser. L'Estac contrôlait les opérations et prenait l'avantage par Mamadou Sissako qui exploitait une mésentente entre le gardien et un défenseur biesheimois pour se retrouver seul devant le but visiteur ouvert (74'). Les Haut-Rhinois mèneront quelques offensives pour revenir. Ils se procureront bien deux occasions d'égaliser. Mais ils laisseront quelques espaces que ne sauront pas exploiter les Troyens. Le score aurait pu s'alourdir pour les visiteurs si la réussite avait été au rendez-vous des occasions de Mohamed Conté sur un bon centre de Mamadou Sissako, ou une frappe de Warren Tchimbembé. Brandon inscrira bien un 3e but mais celui-ci lui sera refusé pour un retour de position de hors-jeu. C'est finalement sur un succès logique que les acteurs se sépareront. Une bonne opération pour l'Estac.

La réaction de Gharib Amzine

" A la mi-temps j'ai demandé aux joueurs d'insister sur l'intensité qu'ils avaient imposée dans les 15 à 20 dernières minutes de la première mi-temps. Mais d'ajouter de l'efficacité dans les 30 derniers mètres. Avec la justesse technique, ils sont devenus réalistes. Ils ont donné de l'intensité à leur jeu, dans les courses comme dans les passes. Je n'ai qu'un regret : celui de ne pas avoir tué le match car nous sommes toujours restés à la merci d'une égalisation. Mais en terme d'intensité, de construction et de déstabilisation du jeu adverse, je suis satisfait de ce qu'ont produit mes joueurs."  

L'Estac alignait : Caruso - Bayéyé, Momo Njombé, Sissoko, A. Abdallah - Vardin (Conté 79'), Bénard - Tchimbembé, Atoiyi, Domingues - Sissako.

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir