Estac Troyes

Fil infos

Les féminines prennent leurs distances

Mercredi 04 Avril 2018 à 22h02

Les seniors féminines de l'Estac ont remporté ce soir à Henri-Terré, chez le FCAT qui les recevait, leur match en retard, 5-0. Un score net, qui aurait pu être plus lourd, tant leur domination, surtout en seconde période, fut constante, une véritable attaque-défense. Mais il faut saluer le courage et la vaillance des joueuses de Sébastien Derrey qui jouaient ce soir leur 3e match en cinq jours ! Comment peut-on imposer à des féminines ce qu'ont n'imposerait jamais à des joueurs professionnels ? C'est le génie de la Ligue de penser que c'est possible. Ce soir, alors qu'elles se sont présentées à 12, les joueuses du FCAT ont craqué, perdant trois joueuses, blessées au cours de la rencontre, obligeant leur équipe à terminer à 9 !

Privée de Charlotte Bertholle et de Marion Stépien, retenues hors département, la première par ses études, la seconde par une formation professionnelle, l'Estac contrôlera la rencontre dès son début. L'ouverture du score n'allait pas traîner, sous les yeux de Luis De Sousa, le directeur du Pôle Sportif du club. La jolie frappe de Cynthia Cabaup ne laissait aucune chance à la gardienne du FCAT (4'). Les filles de Thierry Blanchot manoeuvraient bien mais leurs adversaires s'accrochaient et tenaient bon. Pourtant, avant la demi-heure de jeu, Orokia Sissoko servait Sarah Rollin qui inscrivait imparablement le second but de son équipe (28'). Pour une faute de main en pleine surface, l'Estac bénéficiait d'un pénalty qu'Anna Chaysinh ne convertira pas, le ballon étant renvoyé par la transversale. Les Troyennes atteindront cependant la mi-temps avec une avance de trois buts puisque Katelyne Annequin fusera sur son côté droit pour venir fusiller la gardienne adverse (43'). Entre temps, le FCAT avait perdu deux joueuses, blessées. Il reprenait donc la seconde période avec dix joueuses.

L'Estac prenait résolument possession du camp adverse et creusait l'écart à la 58' par Katelyne Annequin d'une frappe en lucarne. On se disait que l'addition allait être corsée pour les joueuses de Derrey, d'autant qu'une autre joueuse sortait sur blessure. C'était sans connaître l'abnégation et le devoir de résistance des footballeuses de l'agglo troyenne. Elles avaient changé de gardienne à la pause et dans ses buts, la nouvelle multipliait les interventions avec bonheur. Elle repoussait une frappe lourde d'Orokia Sissoko, puis déviait en corner un tir de Coralyne Adam. La tête à bout portant de Sirine Mimouna ne la surprenait pas Elle était battue à la 76' par une nouvelle tentative de la même Mimouna, mais c'est sa barre transversale qui la sauvait. Elle et ses coéquipières, héroïques, finiront par céder une dernière fois sur un tir de Louise Guiguet à la 84'. C'est sous le déluge (ce qui ajoute au mérite des joueuses), que l'arbitre sifflera la fin de la rencontre.

Avec ces trois nouveaux points, l'Estac porte désormais son avance à cinq unités sur ses deux principales rivales, les équipes de Villers-Semeuse et Média Terre, à six journées de la fin.

La réaction de Thierry Blanchot 

" Avec cinq points d'avance, notre destin est entre nos mains. Nous aurons cependant encore à jouer contre nos deux principaux adversaires. Nous recevrons Villers-Semeuse et nous terminerons le championnat à Charleville chez Média-Terre. Malgré des adversaires vaillantes et courageuses, j'aurais souhaité que l'on soit plus efficace qu'on ne l'a été. Nous en avons profité pour faire jouer nos plus jeunes joueuses. Dans la dernière demi-heure, notre moyenne d'âge était de 19 ans."

L'Estac alignait : Pétillat - Annequin, Naudot (Bibré 56'), Giovannini, Guiguet - Chaysinh (Fèvre 63'), Cabaup (Mimouna 52'), Adam - Sissoko, Rollin, Coquet.  

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir