Estac Troyes

Pros

La politique radicale du LOSC

Vendredi 13 Octobre 2017 à 09h28

Le LOSC a changé du tout-au-tout à l’intersaison dernière. L’emblématique club nordiste a connu une sorte de révolution. Souffrotant depuis quelques temps, il avait eu beaucoup de difficulté à s’exprimer après le départ de Rudi Garcia, l’entraîneur qui l’avait conduit au titre de champion de France en 2011, au doublé même, puisque cette même année, les Lillois avaient également enlevé la Coupe de France. Garcia parti, en 2013, le club lillois avait consommé plusieurs entraîneurs à la suite. Tour-à-tour, René Girard, Hervé Renard, Frédéric Antonetti, Patrick Collot et Franck Passi vont avoir en mains les rênes de l’équipe, sans pour autant faire de miracle. Après 15 ans de présidence, Michel Seydoux a cédé le club à Gérard Lopez. Celui-ci engagera Marcelo Bielsa. L’arrivée de l’entraîneur argentin aura suscité de fols espoirs. L’effectif va se trouver chamboulé, presque tout l’effectif est renouvelé. Le club recrute beaucoup de nouveaux joueurs, jeunes pour la plupart et connaissant peu le championnat de France. Il écarte plusieurs de ses cadres puis transfère son meilleur buteur (14 buts), Nicolas de Préville. Le LOSC va réussir une entrée remarquée en championnat en recevant et balayant le FC Nantes, 3-0. Six journées plus tard, les Lillois n’ont toujours pas gagné un second match, et ils n’ont inscrit qu’un seul autre but, à Angers, pour un nul 1-1. Lors de la dernière journée, ils vont pourtant ouvrir le score à Amiens, mais ce but déclenchera l’affaissement des barrières contenant les enthousiastes supporters nordistes et la rencontre sera arrêtée définitivement. Avec ce match de retard, les Dogues restent scotchés à la place du potentiel barragiste. Tout le monde se persuade que la recette Bielsa va bien finir par prendre. A l’Estac de ne pas en faire le constat.

(crédit photos équipe et individuelles : LOSC)

 

LILLE OLYMPIQUE SPORTING CLUB

Date de fondation : 23 septembre 1944

Statut : SASP

Budget prévisionnel : 90 M€

Président : Gérard Lopez

Stade : Pierre-Mauroy – 50 157 places

Palmarès : Champion de France de Ligue 1 : 1946, 1954 et 2011 – Vainqueur Coupe de France : 1946, 1947, 1948, 1953, 1955 et 2011 – Champion de France Ligue 2 : 1964, 1974, 1978 et 2000 – Finaliste Coupe de la Ligue 2016.

Les cinq dernières saisons : 2012-2013 L1 : 6e –  2013-2014 L1 : 3e – 2014-2015 L1 : 8e – 2015-2016 L1 : 5e – 2016-2017 L1 : 11e

Classement final 2016-2017 : 11e – 46 pts – 38 matches – 13 victoires – 7 nuls – 18 défaites – 40 bp – 47 bc.

Staff technique – Entraîneur : Marcelo Bielsa – Entraîneurs-adjoints : Diego Reyes, Pablo Quiroga, Diego Flores, João Sacramento – Entraîneur des gardiens : Franck Mantaux – Préparateurs physiques : Gabriel Macaya et Benoît Delaval.

Principaux joueurs : Mike Maignan, Kévin Malcuit, Edgar Ié, Junior Alonso, Fodé Ballo-Toué, Ibrahim Amadou, Thiago Maia, Romingue Kouamé, Yves Bissouma, Thiago Mendès, Farès Bahlouli, Anwar El Ghazi, Ezequiel Ponce, Yassine Benzia, Luiz Araujo, Nicolas Pépé.  

Résultats précédents : Lille-Nantes : 3-0, Strasbourg-Lille : 3-0, Lille-Caen : 0-2, Angers-Lille : 1-1, Lille-Bordeaux : 0-0,Guingamp-Lille : 1-0, Lille-Monaco : 0-4, Amiens-Lille : arrêté.
Classement actuel : 
18e – 5 pts – 7 matches – 1 victoire – 2 nuls - 4 défaites – 4 bp – 11 bc.

 

 


Le dernier Lille-Estac :

23 janvier 2016 : 22e journée de Ligue 1

Lille-Estac : 1-3 (1-0)

Stade Pierre-Mauroy – 26 431 spectateurs – Arbitre : Nicolas Rainville, assisté de Laurent Stien et Mickaël Lamouche – 4e arbitre : Sébastien Butault.

Buts : Boufal (25’) pour Lille, Cabot (77’ et 80’) et Pi (86’) pour l’Estac.

Avertissements : Bauthéac (35’) et Boufal (43’) pour Lille, Camus (23’) pour l’Estac.

Lille : Enyeama – Corchia, Civelli, Soumaoro, Sidibé – Balmont (M. Amalfitano 71’), Mavuba, Obbadi – Boufal (R. Lopes 83’), Tallo (Benzia 72’), Bauthéac. Entraîneur : Frédéric Antonetti.

Estac : Bernardoni – Karaboué, Ngcongca, Saunier, Traoré – Confais, Azamoum (Darbion 54’), Pi – Camus (Guèye 75’) Jean (Nivet 62’), Cabot. Entraîneur : Claude Robin.