Estac Troyes

Fil infos

Les féminines en convalescence

Mercredi 11 Octobre 2017 à 23h40

Battues à Villers-Semeuse dimanche dernier, les seniors féminines recevaient en match de retard ce mercredi soir à Henri-Terré, en nocturne, l'Etoile de Lusigny-Creney. Le match de la rédemption pour Marion Stépien et ses partenaires. Sur le plan du résultat, c'est chose faite puisque les joueuses de Thierry Blanchot se sont largement imposées, 8-0. Sur l'aspect de la manière, en revanche, ce n'est pas tout-à-fait satisfaisant. L'Estac a en effet mis longtemps, très longtemps, avant de faire la différence malgré une domination de presque tous les instants, un match à sens unique. Il faut souligner la belle résistance des visiteuses qui ont vaillament lutté, avec, entre autres, une gardienne qui a évité une véritable déroute à son équipe. Mais si les Troyennes ont multiplié les occasions de but, elles ont énormément vendangé, accumulé les déchets techniques et insuffisamment cadré leurs tentatives. Il a fallu attendre la 23' pour assister à l'ouvertue du score par Louise Guiguet d'une jolie frappe. Lusigny aurait pu d'ailleurs égaliser dans la foulée sur un contre tranchant.  A la mi-temps, L'Estac comptait deux buts d'avance puisque peu avant la pause Coraline Adam ajoutait une seconde réalisation d'une belle reprise de volée (41').

L'Estac reprenait sa domination dès la reprise mais les joueuses de Lusigny-Creney résistaient tant qu'elles pouvaient, encouragées par la maladresse des Troyennes mais aussi par les prouesses de leur gardienne. A la 61', elles cédaient une troisième fois sur un second but d'Adam. Puis Sarah Rollin marquait à son tour (68'). Les filles de l'Etoile craquaient et les buts s'accumulaient : Cynthia Cabaup (73'), Kimberley Millet (79'), Sirine Mimouma (83') et Sarah Rollin (87').

On relèvera tout-de-mêm que Thierry Blanchot avait connu quelques difficultés pour bâtir son équipe. Il avait dû se passer de sa gardienne titulaire, pourtant jamais absente. Mais Eloïse Pétillat avait été touché au coude à Villers-Semeuse et il avait été jugé plus prudent qu'elle s'abstienne. C'était donc  Kimberley Maître, ex-Bisontine, la seconde gardienne, arrivée il y a peu de temps au club, qui connaîtra sa première titularisation. Autre forfait, celui d'Orokia Sissoko, blessée aux ischios-jambiers. Et pour ajouter encore un peu de problèmes, Katelyne Annequin était obligée de quitter le terrain à la36', touchée aux adducteurs. En revanche,victime d'une rupture des ligaments croisés d'un genou et absente depuis sept mois, Anna Chaysinh retrouvait le groupe ce soir comme remplaçante, et le terrain à la 63'.

La réaction de Thierry Blanchot

" On avait un peu la gueule de bois ce soir après notre échec dans les Ardennes dimanche. Les intentions étaient là mais on a pêché dans la finition. On est tombé sur une équipe de Lusigny accrocheuse et vaillante. J'espère que cette victoire va nous remettre en confiance et nous faire prendre conscience de nos ambitions. On avait ce soir une équipe majoritairement très jeune. La bonne nouvelle, c'est le retour d'Anna (Chaysinh) qui nous aura manqué depuis sept mois et qui est une de nos joueuses importantes."

L'Estac alignait : Maître - Guiguet (Mimouma 63'), Naudot, Giovannini, Fèvre (Chaysinh 63') - Stépien, Adam, Cabaup - Annequin (Rollin 36'), Coquet, Millet.