Estac Troyes

Fil infos

Les U17 haussent le ton

Dimanche 08 Octobre 2017 à 20h32

Les voilà à la 2e place ! En remportant son quatrième match d'affilée, cet après midi sur le terrain du FC Sochaux, 2-1, l'Estac s'est hissée à la seconde place de son groupe. C'est un bon résultat, obtenu dans la difficulté et c'est ce qui le rend si probant. Les protégés de Benjamin Bureau ont d'entrée affiché une envie et une volonté d'obtenir un résultat. Sochaux, pourtant, se montrait supérieur dans le jeu. La possession était sochalienne, la maîtrise aussi, mais c'était tout de même les Troyens qui ouvraient le score à la 22', à la suite d'un corner tiré par Zine Edine Zehani que Marvine Nando reprenait de la tête. Le gardien sochalien repoussait mais Mamadou Camara récupérait le ballon pour l'envoyer dans le but. Fort de cette avance, l'Estac restait suffisamment solide pour résister à la pression adverse et atteindre la mi-temps avec l'avantage au tableau d'affichage.

Les locaux repartaient à l'assaut du but troyen dès la reprise. L'Estac affichait de telles valeurs de solidarité qu'on imaginait qu'elle pouvait continuer à faire échec à la volonté de ses adversaires. Mais, logiquement, ceux-ci refaisaient leur retard à la 77', consécutivement à un coup-franc d'un peu plus de 25 mètres. La reprise de la tête au second poteau s'écrasait sur la transversale, mais le ballon, repris par un sochalien finissait tout de même au fond de la cage de Ronan Jay. Nullement abattus, les jeunes Aubois reprenaient leurs distances trois minutes plus tard sur une attaque rapide, une envolée dans l'axe de Marvine Nando qui lobait le défenseur axial sur sa route pour aller effacer le gardien et marquer dans le but vide. Il s'agira ensuite de tenir jusqu'au coup de sifflet final, non sans réussite.

La réaction de Benjamin Bureau

" On a souffert devant une bonne équipe sochalienne qui avait la maîtrise et la possession du ballon. sur un terrain en herbe dont on n'a plus l'habitude, mais qui a peut-ête pensé que cela lui suffirait pour gagner.  On a finalement fait la différence grâce à notre solidarité et à nos valeurs défensives. Je suis satisfait du résultat et de l'attitude des garçons qui sont parvenus à rester soudés, groupés et efficaces. Mais j'attendais aussi un peu plus de compréhensions dans le jeu et dans le placement pour régler au plus vite les problèmes causés par l'adversaire. Ça montre encore le travail qui reste à faire, mais les valeurs affichées sont cohérentes."

L'Estac alignait : Jay - Richard, Antonijevic, Mukulayangi, Ayad - Tilloloy, Camara, Zéhani (Biassou 60') - Karamoko (Béry Nana 81'), Nando (Gatsayev 87'), Baltic.