Estac Troyes

Pros

ESTAC 2-1 Saint-Etienne : Première à la maison !

Dimanche 01 Octobre 2017 à 23h38

L’Estac tient sa deuxième victoire consécutive ! Après les trois points arrachés à Metz la semaine dernière, l’objectif était d’enchaîner avec un premier succès à domicile et c’est chose faite. Pour la deuxième fois consécutive également, l’Estac était réduite à dix. A la 34’, Karim Azamoum se faisait expulser pour un tacle impressionnant sur Rémy Cabella. Le capitaine troyen jouait assurément le ballon, mais l’intensité de son geste et un contact avec la cheville du Stéphanois lui aura valu le carton rouge. Suk, titulaire pour la première fos, laissait alors sa place à François Bellugou pour renforcer le milieu troyen.
Malgré le coup dur, quelques minutes plus tard, un superbe travail de Samuel Grandsir côté droit pour servir Bryan Pelé allait permettre à ce dernier d’ouvrir le score et d’offrir l’avantage à son équipe avant le retour au vestiaire. 
Dès la reprise, les Stéphanois attaquaient fort et tentaient de déstabiliser le jeu troyen, et à la 52’, ils concrétisaient par l’égalisation, grâce à Hernani.
Mais la réaction troyenne ne s’est pas fait attendre. A la 57’, une main stéphanoise sur un coup-franc troyen obligeait Saïf Khaoui à tirer un second coup-franc, juste à l’entrée de la surface de réparation, plein axe face au but. Superbement bien frappé, le ballon atterrissait directement dans le but de Stéphane Ruffier, immobile. 
Conserver ce score en infériorité numérique n’allait pas être une tâche facile, mais une nouvelle fois, les Troyens ont fait preuve de solidarité et de solidité tant physique que mentale, et ce malgré les offensives adverses, pouvant compter sur un Mamadou Samassa une nouvelle fois rassurant, comme par exemple sur la tête de Soderlund à la 67’.
A la 84’, Hernani se faisait expulser suite à un tacle sur Samuel Grandsir, obligeant son équipe à finir également à dix.

C’est une très belle victoire méritée. En deux matches, les Troyens ont engrangé six points. Il leur faudra mettre à profit la trêve internationale cette semaine pour bien récupérer, et préparer le prochain déplacement, à Lille.
Rendez-vous au Stade de l'Aube le dimanche 22 octobre à 17h, avec la réception de l’Olympique Lyonnais.

Oscar Garcia (entraîneur stéphanois) :

"C’est normal d’être déçu parce que nous avions travaillé des choses toute la semaine à l’entraînement. L’Estac a deux occasions et marque deux buts. Nous avons un problème d’efficacité. En deuxième période, nous avons attaqué fort, jusqu’au deuxième but troyen. Nous avons eu les occasions pour marquer, mais nous n’inscrivons qu’un seul but, c’est un problème que nous avons eu depuis le début de la saison. Nous n’avons pas pris les Troyens de haut, nous ne sommes pas une équipe comme cela." 


Jean-Louis Garcia (entraîneur troyen) :

"C’est une grosse performance de notre équipe, avec une deuxième victoire consécutive contre une équipe qui jouait pour monter sur le podium, d’autant que nous nous retrouvons à dix après la demi-heure de jeu. Durant les trente premières minutes, nous avions le contrôle. Le carton rouge de Karim Azamoum change les données du match, mais nous avons été très intelligents dans la manière de nous y prendre. La victoire récompense beaucoup d’abnégation, de rigueur, et une solidarité. J’ai aimé la réaction de mon équipe, car à l’égalisation, si l’équipe était friable, elle aurait craqué. Nous avons frappé neuf fois au but, dont sept frappes cadrées. Nous avons progressé sur ce point. C’est une belle satisfaction. J’avais fait des choix forts dans l’équipe. Nous sommes revenus à un système en 4-2-3-1, j’avais titularisé Suk et confirmé Jimmy Giraudon. Cela crée une émulation positive. Le résultat va être très bénéfique. 

Après l’expulsion, nous devions faire un changement. François Bellugou a permis de ne pas perdre en taille, et il fallait quelqu’un de rapide en pointe. Sur le premier but, Bryan Pelé a fait preuve d’énormément d’adresse sur ce centre de Samuel Grandsir. Ce n’était pas évident. Il y avait encore un peu de fébrilité parfois, mais n’oublions pas l’adversaire que nous avions en face. Gagner pour la deuxième fois consécutive en étant réduits à dix, c’est vraiment une performance.

Samuel Grandsir est un garçon intelligent, à l’écoute, avec d’énormes qualités athlétiques. Il est capable de percuter, d’éliminer, de faire la différence. Je suis très heureux qu’il soit appelé par Sylvain Ripoll en Equipe de France Espoirs. J’espère que cette sélection va lui faire encore franchir un cap dans la confiance et dans ce qu’il peut apporter à notre collectif. Rien n’est acquis, mais nous sommes là pour veiller à ce qu’il continue sur la bonne voie." 

Samuel Grandsir (attaquant troyen) :

"C’est une très belle semaine pour moi. Après la victoire à Metz, j’apprenais que j’étais sélectionné en Equipe de France Espoirs, et aujourd’hui nous remportons ce match. Maintenant, je dois me concentrer sur ma semaine qui arrive. 
C’est une très belle victoire. Nous avons montré que nous avions du caractère, malgré l’expulsion. Nous voulions gagner notre premier match à la maison. Il faut continuer dans ce sens. 
Je suis en pleine progression. J’ai un coach et un staff qui me font confiance. Nous sommes un très bon groupe, c’est ce qui fait aussi ma force. Il ne faut pas que je perde le fil, que je continue comme cela, et tout se passera bien. Je gagne en maturité. 
Cette sélection peut me faire progresser, il faut que je m’en serve pour prendre de l’expérience et aller encore plus haut.

Sur le contrôle du ballon, j’avais senti le coup. Je savais que la charnière centrale n’allait pas vite. J’ai pris de vitesse Loïc Perrin, j’ai vu Bryan Pelé au second poteau et j’ai centré pour lui. C’est le jeu que j’aime. "


Saïf-Eddine Khaoui (attaquant troyen) :

"Nous surfons sur la bonne dynamique de notre victoire à Metz. Etre réduits à dix contre onze, nous donne encore plus de force, nous sommes beaucoup plus solidaires que d’habitude. Le coach nous avait dit que nous étions l’équipe qui cadrait le moins, nous voulions montrer que nous en étions capables. 
Je suis heureux d’avoir inscrit mon second but en Ligue 1 Conforama ce soir. 
Jouer en confiance est important. C’est pour cela que je suis venu ici, j’ai du temps de jeu et je souhaite enchaîner les matches. 
Je sais de quoi Samuel Grandsir est capable, je le lance sur le premier but. C’est une belle contre-attaque. Je ne le connaissais pas avant, nous avons tout de suite accroché et nous nous entendons bien. C’est un bon joueur qui a du talent. 
Pour un promu, onze points c’est pas mal. Nous attendions cette première victoire à domicile."