Estac Troyes

Fil infos

#ESTACTFC : les déclas

Samedi 09 Septembre 2017 à 22h47

Il fallait à tout prix relancer le compteur points ce soir, et c’est chose faite. Après deux défaites consécutives en Ligue 1 Conforama, les Troyens ont fait match nul face au Toulouse FC de Pascal Dupraz. La trêve internationale avait pourtant été cruelle avec eux, puisque lors du match amical effectué face au Paris FC à Romilly, ils perdaient leur capitaine, Benjamin Nivet, souffrant d’une entorse avec arrachement osseux, l’obligeant à être écarté des terrains pendant un mois minimum. Mais l’équipe de Jean-Louis Garcia a des ressources et elle a ce soir fait preuve de détermination. Car on reconnaît aussi une bonne équipe à sa faculté à palier aux absences d’éléments clé de son effectif. La cohésion et la bonne entente de ce groupe se ressentent sur le terrain, et c’est bien là sa plus grande force. 

En première comme en seconde période, les occasions n’auront pas manqué, face à une équipe qui au contraire ne s’en est pas procurée une seule. Malgré un double élément perturbateur en début de seconde mi-temps avec les blessures successives de Stéphane Darbion, puis de Tristan Dingomé, les Troyens ont su rapidement se ressaisir et les entrées en jeu de Bryan Pelé, Saïf-Eddine Khaoui et Jonathan Tinhan (à la place d’Adama Niane) apportèrent chaque fois de la fraîcheur et de la vitesse au jeu. Comme l’a très bien résumé Jean-Louis Garcia, il y a de la frustration après ce match, mais aussi beaucoup de satisfaction.
Ce soir, il ne faut surtout pas voir les deux points de perdus, mais plutôt un point précieux de pris dans cette quête du maintien. 

La semaine prochaine, les Troyens recevront à nouveau au Stade de l’Aube et auront là encore besoin du soutien de leur public, pour affronter Montpellier, qui vient d’être défait au dernier moment chez lui face à Nantes. L’Estac peut préparer son prochain match sereinement, car tout le monde est désormais persuadé des qualités de l’équipe auboise. Venir jouer au Stade de l’Aube se confronter au jeu à la troyenne n’est pas chose facile, et l’Estac compte bien le prouver dès samedi prochain. 

Nous vous donnons donc rendez-vous dans une semaine, même lieu, même heure.

 

Pascal Dupraz (entraîneur toulousain) :

" Un point et c’est tout. Il y a des explications. C’était un match petit, avec un manque de pertinence offensive. Jouer une heure et demie contre une équipe qui se recroqueville à 9 dans ses 30 derniers mètres, c’est compliqué. Ce n’est cependant pas une critique contre mon homologue troyen. J’avais demandé de laisser les Troyens effectuer les premières relances, mais mes garçons avaient oublié que j’avais demandé plus d’agressivité. Ce soir on a très mal joué et on a pris un point. "

 

Jean-Louis Garcia (entraîneur troyen) :

" Le sentiment qui domine est un sentiment de satisfaction et de frustration par rapport au résultat car je pense que nous avions fait tout ce qu’il fallait pour remporter ce match. Notre plan de jeu a parfaitement fonctionné. Nous avons annihilé les possibilités de marquer de l’équipe adverse.

Le seul point négatif de la soirée est de ne pas avoir gagné le match, car nous avons eu le contrôle de ce match hormis une période de dix minutes en début de seconde mi-temps avec le trouble des blessures de Stéphane Darbion et de Tristan Dingomé. C’est un match qui nous fait du bien mentalement dans la confiance, pour préparer le match de la semaine prochaine. Nous jouions sans Benjamin Nivet, et nous avons vu que notre équipe pouvait être très difficile à jouer et cohérente. Un peu de manque de réussite de nos attaquants sur les occasions, mais c’est le foot. Pour la première fois du championnat, nous n’encaissons pas de but. C’est important.

Nous avons su rester concentrés jusqu’au bout. C’est important de refaire tourner notre compteur points. Avec la confiance emmagasinée, j’espère que nous aurons la semaine prochaine un peu plus de réussite. Stéphane Darbion souffre d’une contusion au niveau du tendon interne du genou et Tristan Dingomé a de nouveau sa douleur à l’arrière du genou. Il faudra attendre demain matin pour se prononcer sur un diagnostique. Les trois entrées ont été pertinentes."

 

Karim Azamoum (milieu troyen) :

" Je ne suis pas complètement satisfait de ce match, même si sur le plan défensif nous ne prenons pas de but. Mais dans le foot, il faut mettre un but de plus que l’adversaire et nous ne sommes pas parvenus à marquer. Il faut nous servir de ce match pour préparer le prochain à domicile face à Montpellier. Dans le football, il faut toujours un peu de réussite et ça nous a manqué ce soir. Nous sortions de deux défaites consécutives, nous avons su nous rassurer ce soir. Toulouse est une équipe très athlétique qui met beaucoup d’impact dans les duels. Nous savions que si nous leur laissions trop de profondeur nous pouvions nous mettre en danger. En première mi-temps, ils nous ont attendu, et en seconde période nous avons un peu reculé. Nous devons avoir encore plus de confiance parce que nous pouvons rivaliser avec pas mal d’équipes. C’est un point qui fait du bien au moral mais nous montre qu’il y a encore du travail et nous donne encore envie de travailler plus. En ayant un contenu comme ce soir, nous pouvons croire en de belles victoires à domicile. "