Estac Troyes

Fil infos

La réserve finit mal

Samedi 02 Septembre 2017 à 21h44

On allait entrer dans le temps additionnel. La réserve de l'Estac tenait sa 3e victoire en 4 journées de championnat de National 3 et allait conforter sa place de leader, conservée malgré son nul (1-1) concédé mercredi soir dernier à Epernay. Menant 1-0 depuis la 30' quand Warren Tchimbembé, de la tête, avait repris avec succès un centre de Joris Moutachy, les joueurs de Gharib Amzine n'avaient pas pu cependant, malgré plusieurs opportunités, creuser l'écart et réussir le break. L'histoire est connue : à force de ne pas marquer alors qu'on en a les possibilités, on finit (souvent) par se faire punir. On était donc dans la 90e minute du temps réglementaire quand Sarre-Union, son adversaire, récupérait un ballon qui était frappé à distance respectable pourtant, mais dont le rebond surprenait le jeune gardien troyen Lucas Caruso. Voilà comment on pouvait ne pas gagner un match alors que, d'évidence, on était supérieur à l'équipe adverse.

Ceci dit, les Alsaciens ne l'ont pas volé et ont été récompensés pour leur ardeur, leur combativité et une ténacité qui n'a jamais faibli. Les Troyens avaient mis un bon quart d'heure avant d'entrer dans leur match. Puis ils avaient pris la mesure de leurs visiteurs pour imprimer leur maîtrise. Cela débouchait sur l'ouverture du score à la demi-heure de jeu. A cet instant, on présageait d'une suite difficile pour les Sarre-Unionais. D'ailleurs, le second but chauffait et seule la barre transversale retardait la sentance attendue, sur une tête de Bryan Mbeumo, mais qui ne viendra jamais. On assistera à une seconde mi-temps marquée par le volontarisme d'une formation alsacienne ne doutant de rien et jouant crânement sa chance, au risque de se faire contrer, ce que ne manqueront jamais de faire les joueurs de Gharib Amzine. Malgré plusieurs occasions et des mouvements offensifs et incisifs des Tchimbembé, Atoiyi, Mbeumo ou Sissako, souvent brillants comme cette formidable incursion d'Akim Abdallah à la 70', le compteur-but troyen restera bloqué à sa simple et unique unité.

 

La réaction de Gharib Amzine

 

"Je suis surtout déçu de la manière dont nous avons concédé l'égalisation. C'est consécutif à une touche que nous rendons à l'adversaire. On aurait dû se mettre à l'abri plus tôt.  Je suis surtout heureux par la façon dont les garçons ont évolué en première mi-temps malgré vingt premières minutes difficiles. Dommage que nous n'ayons pas pu marquer ce second but qui nous aurait fait le plus grand bien. On a manqué d'efficacité dans la finition. J'aurais souhaité plus de maîtrise en seconde période."

 

L'Estac alignait : Caruso - Moutachy, Momo Njombé, Koné, A. Abdallah - Bombo, Bénard (B. Abdallah 81')- Tchimbembé, Atoiyi, Sissako - Mbeumo (Aguené 87').