• L’adversaire – FC Nantes : dix ans pour retrouver une place de choix
Estac Troyes

Pros

L’adversaire – FC Nantes : dix ans pour retrouver une place de choix

Vendredi 18 Août 2017 à 18h10

Waldemar Kita a repris le FC Nantes en 2007 alors qu’il venait d’être relégué en Ligue 2 pour la première fois de son accession à la Ligue 1 en 1963. Cela fait donc 10 ans que le grand club nantais, 8 fois champion de France (et 7 fois vice-champion), demi-finaliste de la Ligue des Champions en 1996, est géré par l’homme d’affaires. Les premières saisons furent délicates, malgré la remontée en Ligue 1 dès la première année de l’ère Kita. Un retour parmi l’élite qui sera de courte durée puisque les Nantais redescendront aussitôt. Après bien des désillusions et des tâtonnements, Nantes retrouve la lumière en 2013 et va s’y installer durablement. La saison passée lui permet de franchir un nouveau cap malgré une départ peu satisfaisant. L’arrivée début décembre de Sergio Conceiçao au poste d’entraîneur en remplacement de René Girard au moment où l’équipe est 19e et relégable, va avoir de gros effets bénéfiques. Le technicien portugais emballe son équipe qui va terminer 7e, soit une place dans la première moitié du classement pour la première fois depuis 13 ans ! Mais alors que le coach lusitanien prolonge son contrat jusqu’en 2020, il est approché par le FC Porto. Une sollicitation à laquelle il répondra favorablement, ayant l’ambition depuis le début de sa carrière de technicien d’entraîner un jour son ancien club. Waldemar Kita laissera partir son coach mais le remplacera per un autre technicien d’envergure, Claudio Ranieri, l’homme qui a ramené l’AS Monaco sur le devant de la scène puis qui a permis au quasi anonyme Leicester de devenir champion d’Angleterre au nez et à la barbe de toutes les grosses écuries anglaises. Avoir un grand Général ne permet pas pour autant d’aller à la bataille si vous manquez de soldats. Nantes a simplement besoin maintenant de gonfler son effectif. Il semble en passe de le faire d’ici à la fin du mercato. Alors, le président Kita pourra recueillir les fruits de tous ses efforts pour ramener le FC Nantes dans une position plus conforme à son histoire. Il a tellement investi qu’il le mériterait bien. Sans lui, on se demande en effet encore ce qu’il serait devenu…

Photos une et individuelles : Arnaud Duret

 

 

FOOTBALL CLUB DE NANTES

 

Date de fondation : 1943 

 

Statut : SASP

 

Budget prévisionnel : 45 M€

 

Président : Waldemar Kita

 

Stade : Stade de La Beaujoire-Louis-Fonteneau – 37 473 places

 

Palmarès : Champion de France de Ligue 1 : 1965, 1966, 1973, 1977, 1980, 1983, 1995 et 2001 – Vainqueur Coupe de France : 1979, 1999 et 2000. Vainqueur Trophée des Champions : 1999 et 2001.

 

Les cinq dernières saisons : 2012-2013 L2 : 3e –  2013-2014 L1 : 13e – 2014-2015 L1 : 14e – 2015-2016 L1 : 14e – 2016-2017 L1 : 7e 

 

Classement final 2016-2017 : 7e – 51 pts – 38 matches – 14 victoires – 9 nuls - 15 défaites – 40 bp – 54 bc.

 

Staff technique – Entraîneur : Claudio Ranieri  – Entraîneur-adjoint : Paolo Benetti – Entraîneur des gardiens : Paolo Orlandoni – Préparateur physique : Andrea Azzalin.

 

Principaux joueurs : Ciprian Tatarusanu, Chidozie Awaziem, Diego Carlos, Kofi Djidji, Léo Dubois, Lucas Lima, Wilfried Moimbé, Nicolas Pallois, Jules Iloki, Alexander Kacaniklic, Joris Kayembé, Valentin Rongier, Adrien Thomasson, Abdoulaye Touré, Andrei Girotto, Yacine Bammou, Emiliano Sala, Marius Stepinski.   

 

Résultats précédents Lille-Nantes : 3-0, Nantes-Marseille : 0-1

 

Classement actuel : 18e – 0 pt – 2 matches – 0 victoire – 0 nul - 2 défaites – 0 bp – 4 bc.

 

 

Le dernier Estac-Nantes

30 janvier 2016 – 23e journée de Ligue 1

Estac-Nantes : 0-1 (0-1)

Stade de l’Aube – 11 592 spectateurs – Arbitre : Johan Hamel, assisté de Djemel Zitouni et Julien Aubé – 4e arbitre : Romain Lissorgue.

But : Gillet (41’) pour Nantes.

Avertissements : Jean (67’) pour l’Estac, Moimbé (65’), Riou (68’) et Gillet (87’) pour Nantes.

 

Estac : Bernardoni -  Karaboué, Saunier (Thiago 81’), Ngcongca, Traoré – Pi, Confais – Camus (Guèye 57’), Nivet (Ben Saada 71’), Darbion – Jean. Entraîneur : Claude Robin.

 

Nantes : R. Riou – Vizcarrondo, Sabaly, Moimbé, Adryan (Audel 76’) – R. Gomis, Cana, Gillet, Bedoya – Thomasson (Bammou 77’), Sigthorsson. Entraîneur : Michel Der Zakarian.