• Estac-Sochaux en Coupe Gambardella : un billet pour les 16es très convoité
Estac Troyes

Amateurs

Estac-Sochaux en Coupe Gambardella : un billet pour les 16es très convoité

Samedi 28 Janvier 2017 à 14h50

Les U19 troyens ont lancé leur campagne 2017 de Coupe Gambardella en allant se qualifier (2-0) à Schiltigheim à l'issue d'un match disputé dans des conditions de jeu impossibles comme l'attestent les photos qui agrémentent cet article, et qui auront été à l'origine de la grave blessure de leur défenseur latéral gauche, Newton Munier, victime d'une fracture du péroné. Ce dimanche, en 32e de finale, ils accueillent au complexe Henri-Terré, à 14h30, un adversaire qu'ils connaissent bien, le FC Sochaux, digne représentant d'un des meilleurs centres de formation français. La marche est haute pour les garçons de Carlos Lopez et ils auront besoin d'un maximum de réalisme pour passer l'obstacle, tant défensivement qu'offensivement.

 

(Photos SC Schiltigheim/lafa - Thomas Werler)

 

 

Les Sochaliens supérieurs en championnat

 

 

L'Estac s'est imposée dans la difficulté dimanche dernier à domicile devant Sannois-St Gratien, 2-1. Une victoire qui a toutefois fait du bien au moral et qui lui permet de figurer à la quatrième place de son groupe, avec le même nombre de points que l'équipe qui la précède qui n'est autre que le FC Sochaux. Des Sochaliens qui comptent toutefois un match de retard puisque leur rencontre de dimanche dernier qu'ils devaient disputer chez eux contre Dijon a été remis en raison des conditions climatiques. Les deux équipes se sont déjà affrontées et les Doubistes s'étaient imposés 1-0 chez eux le 22 octobre. Les joueurs d'Eric Hély n'ont perdu que deux matches cette saison : le 11 septembre, 2-0 à Torcy, et à domicile face à Nancy, 2-0 également. A titre comparatif, les Troyens se sont inclinés à cinq reprises.

Pour analyser les chances des uns et des autres, il faut également examiner le parcours des deux réserves professionnelles, toutes deux dans le même groupe de CFA2 et qui utilisent régulièrement les meilleurs éléments U19. Comme ces deux réserves ne jouent pas ce week-end, ceux-ci vont pouvoir jouer avec l'équipe de leur catégorie d'âge. La comparaison profite là-aussi aux Sochaliens même si l'Estac, 5e, précède Sochaux, 7e, de 2 points. Mais celui-ci compte deux matches de retard. Le 26 novembre, Sochaux avait, à domicile battu l'Estac 2-0.

 

 

Carlos Lopez : « Etre solides, techniquement, physiquement et mentalement »

 

 

Les Troyens se sont entraînés pour la dernière fois ce samedi matin et Carlos Lopez qui avait rassemblé l'intégralité des natifs de 1997 et 1998, en aura retenu à l'issue le groupe qui affrontera Sochaux. Il le fera en se passant une nouvelle fois de plusieurs éléments blessés. Ainsi devra-t-il encore être privé de celui qui n'ayant pourtant joué que six matches reste à ce jour le meilleur buteur, Souhail Labyad. Jérémy Peterson, Victor Goddefroy et Nicholas Pergjini, auxquels il faut hélas ajouter Yoann Vardin qui s'est luxé le genou lors s'un entraînement mercredi, sans oublier évidemment Newton Munier qui est rentré à Troyes et au Centre depuis une semaine pour poursuivre ses soins et ses études. Sur ses béquilles, Newton ne manquera pas de soutenir ses coéquipiers.

Carlos Lopez espère que ses joueurs sauront faire preuve de la plus grande concentration pour aborder le plus sereinement possible une épreuve qui est très convoitée par tous les joueurs entre 17 et 19 ans et que Sochaux a remporté déjà trois fois, dont la dernière en 2015, et disputé deux finales : « C'est en effet, assure l'entraîneur troyen, une compétition qui génère beaucoup d'émotion. C'est pourquoi, pour la maîtriser au mieux, il convient de rester calme, de ne pas s'énerver. C'est une épreuve couperet. Il n'y a pas de seconde chance. » Pour Carlos, le match devrait être équilibré et son sort pourrait se jouer sur un détail : « Est-ce que l'avantage du terrain et le fait de recevoir sera déterminant ? Je n'en suis pas sûr. Sochaux est une belle équipe et son centre de formation est particulièrement performant. C'est une belle vitrine pour le club du Doubs. A ce stade de l'épreuve, ce sera du haut-niveau. Il faudra être solide dans tous les domaines pour passer, techniquement, physiquement et mentalement. Je ne pourrai pas malheureusement disposer de tout le monde puisque plusieurs joueurs sont blessés et que nous avons perdu cette semaine le petit Vardin, pourtant précieux au milieu de terrain. Notre meilleur attaquant nous fait défaut depuis longtemps. Souhail Labyad qui s'est blessé à une cheville (ligaments) le 25 septembre, n'est pas encore prêt. »

Pourtant, l'Estac devra saisir sa chance et faire preuve d'efficacité et de réalisme. Ils n'auront peut-être pas beaucoup d'occasions de marquer et ils ne devront pas les laisser passer. Mais défensivement, devant Yehvann Diouf, son gardien, l'arrière-garde troyenne sera condamnée à la plus extrême prudence. Dernier atout, et pas le moindre, si les supporters de l'Estac s'en mêlent, la ferveur du public peut également compter, et l'entrée est gratuite.