Estac Troyes

Mercato

Adama Niane prolonge jusqu'en juin 2019 !

Dimanche 22 Janvier 2017 à 11h30

 

Il était sous contrat avec l'Estac jusqu'en 2018. Arrivé cet été à l'Estac en provenance du FC Nantes, Adama Niane s'était engagé pour deux ans avec le club troyen. Le meilleur buteur de l'Estac vient de prolonger pour une année supplémentaire. Désormais, il est donc lié jusqu'en juin 2019. Les deux parties sont rapidement tombées d'accord et en compagnie de son agent, Adama a signé son nouveau contrat au siège de l'Estac, dans le bureau du président Daniel Masoni, aux côtés duquel se tenait Luis De Sousa, directeur du pôle sportif.

 

 

Adama Niane : « Heureux d'être à Troyes et de la confiance qu'on m'accorde »

 

 

Le contrat signé, les différentes photos faîtes, Adama Niane, était souriant et satisfait. A la veille de se déplacer à Laval pour la 21e journée de championnat, l'avant-centre troyen, toujours paré de sa bonne humeur, se déclarait heureux de sa prolongation : « Je me sens très bien ici, au sein d'un club dont j'apprécie la taille humaine et son côté familial. Ça me fait très plaisir, surtout parce que ça concrétise la confiance que m'accorde le président et le coach. Je vais continuer à marquer pour l'Estac, pour les remercier de cette confiance (rire) ».

Comme s'il mesurait soudainement la responsabilité qui était la sienne après cette marque de confiance, Adama devenait un peu plus grave : « Je n'ai encore rien fait, ou pas grand-chose. Ma carrière professionnelle ne fait que commencer. Je dois, et vais, faire plus encore, ici, c'est important. Je veux réussir avec Troyes et jouer au plus haut-niveau avec l'Estac qui est le club idéal pour progresser encore et m'aider à faire une belle carrière. »

Cette prolongation de contrat est, d'une certaine manière, une consolation pour Adama, qui avait espéré un instant être retenu dans la sélection du Mali pour disputer la CAN. Il n'est finalement pas au Gabon avec les Aigles. Le regrette-il ? : « La CAN est une compétition importante. Mais je suis jeune, pas pressé. Même si une sélection ne se refuse pas, je ne regrette pas de ne pas avoir été appelé. En participant à cette CAN, j'aurais perdu du temps de jeu avec mon club. Il y aura d'autres CAN, d'autres sélections, et la meilleure façon d'en être, c'est encore de briller avec mon club. »

 

 

 

 

Daniel Masoni : « J'ai toujours cru en lui »

 

 

Pour Daniel Masoni, la prolongation de contrat d'Adama était évidente : « C'est logique. Compte-tenu de ses prestations, on souhaitait le prolonger. On partait un peu dans l'inconnu quand on l'a engagé. C'est pourquoi on l'avait fait signer pour deux ans. Il a confirmé ce qu'on pensait de lui et dès lors, il était naturel d'ajouter une année supplémentaire. Moi, j'ai toujours cru en lui et j'y crois encore davantage. Il va pouvoir jouer plus sereinement avec ce nouveau contrat en poche et progresser encore à l'avenir. »

Le président de l'Estac ne cache pas qu'il apprécie beaucoup le joueur mais aussi le garçon. Il s'est d'ailleurs montré très chaleureux à son égard : « Adama fait partie du projet du club. Nous nous intéressons à ces garçons qui viennent chez nous en post-formation. Adama n'a pas eu la chance d'intégrer tôt un centre de formation. Il n'y est arrivé que sur le tard et on ne lui a pas fait confiance. Il fallait le sortir de cette spirale négative. A lui maintenant de nous prouver qu'on n'a pas eu tort et de confirmer son gros potentiel. C'est un acte fort pour l'avenir du club. »

 

FIL INFO

La Boutique de l'Estac

La boutique de l'Estac

Voir

Autour de l'Estac